Vous avez interviewé Philippe Dylewski, détective privé

VOS QUESTIONS Directeur d'une agence de détectives privés, Philippe Dylewski a répondu à vos questions sur l'espionnage...

M.B

— 

DR

Après avoir été psychologue, Philippe Dylewski est devenue détective privé. Il publie le premier manuel pratique du renseignement et de l'espionnage au quotidien. 

Dans «Espionnage et renseignement. Comment tout savoir sur tout le monde, dans les entreprises et ailleurs», il compile toutes les méthodes venant des outils de l'intelligence économique, des techniques d'enquête du détective privé, et de compétences comportementales utiles à l'obtention d'informations sensibles. Le livre est disponible à l'achat sur le site de l'agence basée en Belgique.

Découvrir des données clés sur ses concurrents et  partenaires commerciaux, trouver des informations sur n'importe qui, rechercher une personne partout dans le monde, détecter le mensonge par des techniques comportementales, Philippe Dylewski a répondu à vos questions sur l'espionnage et son métier de détective privé.
 
Le chat est maintenant terminé, retrouvez l'intégralité des réponses ci-dessous.

Bonjour,
Vous dites voir des trucs qui valent le déplacement, quels ont été vos meilleurs moments/rencontres en tant que détective ? Merci
Lama

C'est vaste et heureusement bien remplis en terme de flash: retrouver une maman biologique, sortir un gars de prison après quatre ans, la solidarité et l'efficacité de tous (y compris de la police qui n'avait pourtant pas le droit de collaborer) lors d'un rapt parental, des rencontres ébourifantes avec des gens en dehors de mon monde (les gens qui ont enlevé un ex premier ministre belge par exemple) même si je ne partage rien avec eux, des enquêtes sur de la corruption, découvrir qu'un concurrent cherche vraiment à couler un client.  C'est pas ça qui manque.  Chouette.

Bonjour, 1. Travaillez vous souvent avec la police ? Et si oui, comment sont vos relations avec eux ? 2. Quelle votre principale activité ? Trouver des disparus, enquêter sur des maris/femmes volages pour le compte du conjoint suspicieux ou vous travaillez en parallèle d'une enquête policière/judiciaire pour le compte d'une victime/d'un suspect ? 3. Que pensez vous des romans de Raymond Chandler (et plus précisément du personnage de Philip Marlowe) ? Merci
Corto

Pour la collaboration avec la police, je viens juste de répondre à cette question. 
Les adultères et tout ça, c'est l'horreur, je n'ai jamais aimé en faire et j'en ai trois au compteur en cinq ans.  Chaque fois, une expérience déplaisante.  "Tu veux savoir, maintenant tu sais".  Je n'aime pas voir des clients en larmes. 
C'est sûr que si les privés peuvent un jour bosser au pénal, ce sera une révolution.
J'ai lu Chandler quand j'étais gamin. J'aimais bien. Je ne connais aucun privé qui ressemble à une caricature de privé. 

Avec les futures réformes de la justice et la probable perte du juge d'instruction, la place des détectives privés devrait devenir plus importante. Pensez vous avoir (les détectives) la même possibilité que les forces publiques pour trouver des éléments à décharge pour un prévenu? En effet, à l'heure d'aujourd'hui c'est le juge d'instruction qui instruit à charge et décharge. Quand la défense devra se disculper elle même pensez-vous que la profession sera prête? Et qu'on la laissera travailler correctement?
Jess

C'est un débat franco français, et un formidable débat. 
Il y a sans doute en France une place à prendre. J'ai travaillé l'an passé dans un procès au pénal, et c'est une expérience époustouflante. Mon client était en prison depuis quatre ans et il n'y avait rien dans le dossier. Incroyable. Libéré en appel, ça lui fait une belle jambe. Je crois, et c'est un avis personnel, que la justice a tout intérêt à ouvrir la porte aux privés.  Des milliers d'auxiliaires de la police. Pour des missions très porteuses de sens. Dans le cadre de preuves à décharge, je suis intimement convaincu qu'un privé peut souvent faire au moins aussi bien qu'un policier. Ne fut-ce que parce qu'un privé traite un dossier à la fois, ou deux, ou trois.  Un flic en a des tonnes sur son bureau.  Soyons clair, il y a des limites: dans des dossiers où l'accès à du matériel scientifique est utile, ce sera moins vrai.
Privé ou policier, chacun a ses avantges et ses inconvénients. Ce pourrait très bien être des jobs complémentaires. Bien entendu, un sérieux contrôle des privés (tout comme de la police) est nécessaire. Aujourd'hui, un détective privé na aucun droit spécifique, par contre le contrôle est sévère. Autant que la sévérité soit en lien avec quelque chose. Je n'aime pas le gaspillage des ressources. 

Quel sont les coûts d'une recherche, et le matériel indispensable, niveau d'études requis ou obligatoire, investissement, etc.
Qui fait appel a un détective en général? Filature ou recherche sont t-elles au même prix, tarif horaire ?
Samuel01

Samuel01,
Le tarif horaire va démarrer à 50€, mais se verra souvent majoré pour les prestations d'urgence, de nuit et de week end. 50e est vraiment un minimum je crois. Le coût total dune recherche est difficle à modéliser. Ca dépendra de la mission. Donc, ça va aller de 100€ à 50.000€. Evidemment, faut demander plusieurs devis avant de commencer. Mais ce sera difficile de vous certifier un coût final. Pour se lancer, ce ne sera ni le matériel ni les investissements qui seront un frein. C'est d'abord d'avoir l'autorisation d'exercer. Et puis avoir envie de cette vie. C'est rigolo, c'est vrai, on voit des trucs qui valent le déplacement, mais bon, y a deux ans, j'ai passé ma soirée de Saint Valentin sous un lampadaire, dans le froid. Y a plus marrant. 

Bonjour, un détective privé se trouve être finalement comme un enquêteur, excepté qu'il n'a pas les mêmes droits que ceux-ci (perquisitions, etc..). Comment faite-vous pour outrepasser ces difficultés légales? Collaborez-vous avec les services de polices? Dans un autre cadre : dans quel domaine êtes-vous le plus demandé (excepté les histoires sentimentales, physiques et autres adultères) ?
Adam0509

La collaboration avec les forces de police est inexistante et en Belgique, totalement illégale.  Je suppose que c'est pareil en France. Pas de perquisition pour un privé, et pourtant j'ai toujours constaté que les gens parlaient plus volontier à un privé qu'à un flic. Ca s'explique assez facilement: nous bénéficions d'avantage d'un courant de sympathie, et aussi les gens savent que je garde mes sources secrètes alors qu'un policier va rédiger un pv, ce qui est refroidissant quand vous voulez être anonyme. 
Là où j'ai le plus travaillé, c'est la recherche de personnes, ainsi que le renseignement à usage des entreprises. 

Certaines personnes assermentées des corps de contrôle officiels (inspecteurs de l'URSSAF, du travail, des Impôts, douaniers, policiers, gendarmes) ont accès à des données comptables, administratives, fichiers, etc. Plutôt classées "secrètes". Recevez-vous des infos de ces gens ? Si oui, vous arrive-t-il de les "remercier" par une commission, une indemnité, etc. ?
VingtEtUnièmeMinute

Ce que vous me demandez, c'est si je participe à la corruption de fonctionnaires.  Evidemment que ma réponse est NON!
Est ce que ça existe?  Oui, ça existe.  Bien sûr que ça existe. 

Bonjour. Une petite question matérielle: de quoi a-t-on besoin, concrètement, matériellement, pour être détective privé? Un pc (portable?) et 2/3 gadgets suffisent, ou vous faites construire une cave que vous remplissez de matos high-tech pour faire comme dans les experts? D'ailleurs, M. Dylewski ressemble beaucoup à l'acteur principal d'une des déclinaisons de la série éponyme!
Metalmighty

A la base pour être détective, il faut peu de matériel. Un ordinateur avec connexion internet, un téléphone, et une cervelle en ordre de marche. Ok pour des talkies walkies. Les gadgets sont rarement utiles, et leur utilisation souvent illégale. La cave remplie de matos, c'est du blabla. Si vous voulez une info bien chaude, la meilleure chose à faire est encore d'aller la chercher auprès de la personne concernée et de lui demander gentiment. La ruse n'est pas un délit à ma connaissance.

Bonjour. Question principale : Qu'appelle-t-on le "web caché" ? Cela vous sert-il pour la recherche de personnes, ou s'agit-il d'une technique, peut-être un peu limite, à utiliser dans une analyse concurrentielle? Question subsidiaire: Vous travaillez couramment en environnement francophone de même que néerlandophone. Alors, quel est l'avenir de la Belgique ? Simple mauvais cap à franchir, ou atterrissage progressif mais irréversible vers une scission en douceur ? Merci d'avance pour vos réponses.
PH2D2

Pour l'avenir de mon plat pays, on en reparlera un autre jour, même si évidemment le sujet me passionne.
Le web caché c'est tout simplement la partie du web non accessible à partir des moteurs de recherche classique. Ce sont les portails, les bases de données, les annuaires, les pages non indexées, les formats non pris en compte,...
Bien sûr que c'est utile pour trouver du monde, c'est même fondamental, surtout l'accès aux annuaires. 

Bonjour, j’aimerais savoir combien peut valoir un tracker "professionnel" (GPS + GSM) ? En utilisez-vous souvent?
Alexinthesky

Un tracker existe sous trois formes: enregisteurs de données que vous devez récuperer après l'opération, tracker utilisant un gsm et en temps réel où il est mieux d'avoir un orinateur portable (ou pda)avec soi.  Les prix sont devenus très bas, entre 100 € pour un enregistreur de données gps et dans les 300 pour du matériel en temps réel.
Je fais certainement des fautes d'orthographe.  Je tape comme un fou pour répondre à un maximum de questions et donc je relis pas ce que je viens de scribouiller.

Sans indiscrétion, peut-on gagner sa vie correctement avec le métier de détective ? On imagine qu'il y a des mois où l'on fait son beurre et d'autres où l'on travaille pour des clopinettes. Au delà du mythe du privé fauché (Nestor Burma, Mike Hammer) qu'en est-il vraiment ?
Vigie

Vigie,
C'est pas différent d'un autre job où tu bosses comme indépendant. Parfois c'est bien, parfois pas. Je viens d'arrêter le job, mais certainement pas parce qu'on ne gagne pas sa vie. Ce qui est vraiment dur, c'est la disponibilité quasi totale. Des clients qui téléphonent à 03h00 du mat, parce que c'est bien connu, un privé ne dort jamais.  Mais si votre inquiétude est finançière, il y a moyen de bien gagner sa vie. 

Bonjour, on entend parler de plus en plus d'intelligence économique. Est-ce la nouvelle tendance des détectives ? Si oui, ça flirte avec l'espionnage, chose interdite il me semble... Quelles sont les pays les plus dangereux ? Nos voisins directs pour ce qui est économique ?
Franky564

"Intelligence economique" vient de l'anglais. La traduction litérale serait "renseignement économique".  Cela dit bien ce que ça veut dire. ça peut avoir à faire avec l'espionnage, mais ça n'est pas une obligation. Il existe des tas de moyens honorables de collecter de l'info sans pour autant faire des sales coups. Ce n'est pas l'espionnage qui est interdit, c'est ce que vous faites pour espionner. Passer dans un salon prfessionnel et prendre les catalogues de la concurrence, c'est déjà du renseignement.  Je suppose que personne ne trouve ça bien méchant.  Bien entendu, il est très possible d'être très méchant. 
La France, contrairement à la Belgique, se préoccupe beaucoup du pillage de ses entreprises. J'ai eu l'occasion, lors de conférences, de rencontrer des fonctionnaires chargés de ces missions, et vous avez bien de la chance, c'étaient de sérieuses pointures. 

Vous approchez vous parfois de la frontière de la légalité ?
Et avez-vous déjà dépassé la légalité ?
James

Votre question est embarassante. Oui, on s'approche des frontières de la légalité. Est ce qu'on franchit la limite?  Certains le font, d'autres pas.  Je crois que ma réponse est un peu vague, non?

Bonjour, Le métier de détective privé fait rêver il est vrai. Il est connoté polar ou encore enquête riche en aventure, roman incroyable etc. Mais qu'en est-il de ce rêve aujourd'hui? Ce métier ne se résume-t-il pas à ne pas gérer uniquement des affaires de surveillance conjugale? J'ai peur que ce secteur souffre à présent de beaucoup de préjugés? Qu'en pensez-vous? Quel est votre regard sur votre métier?
Lu-Hsing

Vaste question.
Ma vie ressemble t-elle à un polar?  Poser la question, c'est y répondre: non. Enfin, parfois. Donc, oui, c'est un job excitant, vous y rencontrez cas et gens hors du commun. Donc, ça vaut la peine. Est ce que je me balade au bras de deux blondes en Jaguar?  A votre avis? Il est faux de croire que le métier se résume aux enquetes conjuguales. Il y en a moins depuis que beaucoup de pays européens ont cessés de considérer l'adultère comme une cause de divorce à tort. Le divorce a tort est en voie de disparition
Il y a de nouveaux créneaux, dans les entreprises (vol ou renseignement par exemple), mais aussi des jobs formidables comme la recherche de personnes disparues, pour le compte de familles. 
Il y a beaucoup de préjugés sur ce job, c'est vrai. Des bons et des mauvais. Souvent, comme tous les préjugés, ils ne collent pas très bien à la réalité. 

Bonjour ! Comment distinguer l'amateur du professionnel si l'on souhaite faire appel aux services d'un détective privé ?
arnaudz6po

Comme dans tout choix de fournisseur. Commencer par en comparer plusieurs (demander trois offres). Vous serez aussi attentif à travailler avec des professionnels reconnus et agréés. Depuis que les législations en matière de sécurité privée ont évolué, il y a moins de débiles sur le marché. Pensez à demander un contrat écrit, clair, avec un engagement de rapport écrit. La clé, finalement comme dans tout choix, est de suivre le travail de son prestataire. 

Existe-t-il une formation reconnue au métier de détective, ou bien se forme-t-on sur le tas, au petit bonheur la chance ?
Vigie

Vigie,
Il existe des lois différentes selon les pays.  Presque partout, il est nécessaire de suivre une formation agréée.
Comme je suis belge, je vous conseille d'aller faire un tour sur un site français, qui est une organisation représentant la profession. Vous trouverez sur ce site toutes les infos à propos des agréments nécessaires.