Vous avez interviewé Jean-Christophe Lagarde

VOS QUESTIONS Jean-Christophe Lagarde député-maire de Drancy et président exécutif du Nouveau centre vous a répondu...

C.D et P.A.

— 

Jean-Christophe Lagarde dans les locaux de 20minutes.fr le 9 février 2010.
Jean-Christophe Lagarde dans les locaux de 20minutes.fr le 9 février 2010. — dr

Jean-Christophe Lagarde est député-maire de Drancy et président exécutif du Nouveau centre. Il vous a répondu en direct:

Quelle est aujourd'hui votre position vis-à-vis de la légalisation du cannabis? Toujours pour? Si oui, pouvez-vous nous expliquer pourquoi?
SOTW
Oui, pour lutter contre les trafics et les énormes revenus qu'ils génèrent. Je n'ai plus le temps de développer, mais je considère toujours toutes les drogues comme nuisibles pour la santé et on doit renforcer les politiques de prévention contre les addictions. Mais il y a pire que le problème de santé publique, c'est un problème d'ordre public et de stratégie international. En résumé grossier, la prohibition n'empêche pas la consommation mais permet à une économie parallèle de se développer dans nos quartiers qui sapent nos efforts d'éducation et d'intégration sociale. Dans le même temps, elle permet à des mafias de se constituer, se ramifier et de représenter des sommes d'argent considérables. Par ailleurs, des groupes terroristes, voire des pays entiers se structurent autour de ces trafics (voir l'Afghanistan par exemple), l'enjeu est donc aussi géostratégique. Pour en savoir plus, procurez vous mon livre "Les hypocrisies françaises" aux édition du Cherche Midi. (C'était ma page de pub finale, merci d'avoir participé à ce chat et pardon à ceux à qui je n'ai pas pu répondre.)

Allez-vous présenter un candidat lors des présidentielles?
Batataw
Je souhaite évidemment que les centristes, et pourquoi pas le Nouveau Centre aient un candidat à la présidentielle. Quoi de plus légitime pour un mouvement européen que de défendre et présenter aux Français ses valeurs et son projet humanistes et européens?

Tous les jours je traverse votre commune pour me rendre sur mon lieu de travail, Roissy. Je réside en Essonne et j'ai découvert depuis longtemps qu'il existe des voies ferrées qui permettent de passer d'un réseau à l'autre, et même une voie TGV qui pourrait être utilisée pour se rendre directement de la banlieue sud à Roissy. Ne serait-il pas plus intéressant d'utiliser les infrastructures existantes et mettre un chantier un périphérique ferré ceinturant la région parisienne plutôt que la bouclette du Grand Paris de Monsieur Blanc. Merci pour votre réponse.
f54
Les deux sont nécessaires, d'autant que votre proposition ne coûte presque rien. Mais ce type de projet dépend du STIF (Syndicat des Transports d'Ile de France), dont du Président de la Région. Or rien ne bouge au niveau transport. J'ai été élu en 1998 au conseil régional. Les projets qu'on nous présente aujourd'hui étaient déjà ceux dont on nous parlait il y a douze ans. En 2004, M. Huchon nous promettait «des transports zéro défaut». Il n'y a qu'à comparer à la réalité... Il faudrait vraiment un Président de Région qui se bouge au lieu de parler et de promettre. Alors oui à votre projet, mais pourquoi l'opposer au métro automatique? Le STIF doit s'occuper de ses responsabilités actuelles qu'il néglige (RER, métro, Tram, Bus...). En quoi cela dérange que l'Etat finance à la place de la région un métro automatique qui reliera les principaux pôles économiques et maillera les différents modes de transports existant entre eux? Opposer le métro automatique aux autres projets, c'est politicien et juste parce que des élections arrivent dans quelques semaines. Franchement, vous verrez au lendemain des régionales, le président de région quel qu'il soit sera heureux et favorable au projet qu'il n'a pas à financer. Les Franciliens sont d'ailleurs incroyables. Vous pensez vraiment que le Maire de Toulouse et les Toulousains râleraient si l'Etat leur payait leur 3ème ligne de métro? Il n'y a que pour l'Ile de France que l'Etat le fait et on râle encore. Drôle de pays...

Avez vous un lien de parenté avec la Ministre Christine Lagarde?
high cloud
Aucun, mais elle me gêne beaucoup sur internet, je n'arrive plus à me trouver.... Cela dit on en a rigolé ensemble car elle se plaignait aussi (à mon avis elle abuse...)

Bonjour, qu'espérez vous d'une commission d'enquête parlementaire pour la campagne de vaccination sur la grippeA? (Merci d'avance de ne pas répondre "que toute la lumière soit faite" ou un vague baratin du genre habituel).
Limportant
J'ai déjà répondu à cette question.

Vous avez lutté contre Google street view pour protéger notre vie privée. Que pensez-vous de Loppsi2 avec quoi le gouvernement veut surveiller nos ordinateurs?
joba
Il y a des dérives sur internet qu'il faut savoir combattre. Toute nouvelle liberté, et la toile nous en apporte d'indispensables et utiles, doit aussi s'accompagner de protections contre les abus qu'on peut en faire. La cybercriminalité n'est plus une fiction mais une réalité, que ce soit en matière de terrorisme, d'arnaque financières ou encore de substitution d'identité. Il est donc normal qu'on se donne des moyens de lutter contre. Toute la question est d'équilibrer les moyens de la lutte et la protection de la vie privée? C'est compliqué mais à mon avis possible. La CNIL est d'ailleurs intéressante sur le sujet.

Il y a quelques années, vous avez imposé la gratuité des cantines scolaires dans votre ville et j'ai trouvé que c'était une décision formidable. Grâce à vous, les enfants mangent à leur faim chaque midi, sans souci financier pour les parents, dont la situation est parfois précaire. Quelle est la situation aujourd'hui? D'autres municipalités ont-elles imité votre démarche? Cette action représente-t-elle un coût important pour la municipalité?
Orsanton
Je n'ai pas imposé, j'ai proposé au conseil municipal qui a accepté (contre les voix de la gauche dite sociale). Nous avons été suivis par les élus du Bourget, puis par ceux de Dugny avec qui la cantine gratuite se poursuit sans bruit autre que celui des couverts dans les assiettes. Mais tous les enfants peuvent avoir un repas équilibré par jour et les jeunes familles sont soulagées dans leur budget (à l'époque où nous l'avions décidé, personne ne parlait du pouvoir d'achat mais nous, nous avions bien vu le problème). La ville de Noisy-le-Sec qui était UDF avait aussi adopté la gratuité de la cantine, mais cela a été supprimé par la nouvelle municipalité PS. Ce serait d'ailleurs intéressant de comprendre pourquoi. En fait, comparé au traditionnel système des quotients familiaux, la gratuité aide tout le monde mais surtout les salariés pauvres, ceux qui paient toujours tous les impôts mais n'ont jamais droit à aucune aide. Chez nous il y ont droit, pas dans les villes PS. Bizarre...
Encore un mot, le nouveau centre avec André Santini a réussi à faire adopter dans le programme régional de Valérie Pécresse la mise en place des quotients familiaux à la cantine des lycées. Depuis 12 ans qu'il préside la région, M. Huchon n'a pas voulu le faire. Pourtant payer en fonction de ses revenus serait normal, mais là aussi cela déplaît au PS. Vous trouvez cela toujours bizarre pour des gens qui se balade constamment leur coeur social en bandoulière?

Etes-vous prêt à rejoindre l'UMP pour un strapontin dans un ministère?
Fran
Jamais, et le ministère ne m'intéresse pas vraiment. Etre ministre n'est pas un but en soi, surtout avec le peu de marge de décision qu'ils ont en ce moment. Etre Député et Maire de Drancy suffit à mon bonheur, et à mon agenda...

Vous avez le profil de l'électron libre. Que faites-vous au NC?
Manu34
Mais je crois qu'on peut être libre, même au NC, et essayer de faire pa
rtager cette liberté. D'ailleurs, ce devrait être le lot de tous les responsables publics. Sarko est libre, Manuel Valls est libre, Conh-Bendit est libre, Coppé est libre, je suis aussi libre qu'eux. Est-ce que cela empêche d'être engagé dans un mouvement, je ne le pense pas. Je voudrais même faire partager cette liberté par tous ceux qui sont au centre, qu'ils se regroupent pour gagner en liberté, en crédibilité et en attractivité. Et puis vous savez, s'il y avait plus de gens libres, de citoyens qui n'aspirent pas à des mandats électifs dans les partis politiques, ceux-ci se porteraient et se comporteraient bien mieux; notre vie publique y gagnerait beaucoup. Malheureusement, beaucoup de gens croient qu'en restant en observateur et en se défoulant dans des critiques ils sont en meilleure situation. Mais être spectateur ne sert pas à changer le film, il faut devenir acteur! Et libre!

Pouvez-vous vous regarder dans une glace après les mensonges tenus à vos administrés concernant la construction d'une mosquée (avec l'argent du contribuable) dans votre ville?
Jimmylebarbu

Oui, car je n'ai pas menti. La construction de la mosquée était même expliquée dans un article de l'express de novembre 2007, bien avant son ouverture. Elle n'a pas été cachée, je n'ai simplement pas voulu un faire un symbole ou un sujet de polémique, comme nombre d'élus qui posent des premières pierres avec des forêts de caméras de télévision. Ayant tenu la presse à l'écart car je voulais montrer la normalité de la présence de l'islam (comme des catholiques, protestants ou juifs) dans une ville comme Drancy, je me suis attiré ce titre vengeur et fallacieux du Parisien car ils n'avaient pas aimé ne pas être les premiers informés. Peu m'importe. D'ailleurs çà m'a permis de découvrir qu'internet est un formidable outil de propagation de n'importe quelle information mensongère, que vous colportez d'ailleurs j'espère involontairement. Mais il ne sert à rien de démentir sur la toile, ceux qui veulent croire à une ânerie continue de le faire si cela leur fait plaisir. De même, cela ne coûte rien aux Drancéens puisque nous louons le bâtiment à l'association des musulmans de Drancy et que cela rembourse le prix de la construction. D'ailleurs, si tel n'avait pas été le cas, la Préfecture aurait fait annuler notre délibération et l'opposition m'aurait déféré devant le tribunal. Mais même eux reconnaissent aujourd'hui que tout cela est légal.

J'aimerais avoir votre opinion sur un point... celui de l'identité nationale! Vous avez postulé (il me semble) que le débat était nécessaire mais que le moment choisi n'était pas opportun! D'un point de vue scientifique, on peut affirmer que l'identité n'est pas un fait en soi mais une construction sociale? Et les intérêts des bâtisseurs de cette construction sont toujours les points de départ de cette réalité qui n'est que symbolique! Aujourd'hui, on cherche à redéfinir cette réalité symbolique (avec un débat à visée purement démagogique quand on connaît la position de nos chers élus en matière d'immigration). Mais quel que soit le moment durant lequel on débattra de l'identité, ne devra-t-on pas craindre qu'il y ait anguille sous roche? Au fond, ne devrait on pas discuter de la légitimité du gouvernement (quelque soit son bord) à lancer et arbitrer ce débat?
Matini-tchè

Oui je pense que c'est un sujet important et j'ai dit, avec les autres responsables du Nouveau Centre qu'il ne fallait pas qu'il ait lieu à la veille d'élection, car cela empêchait une réflexion sereine, et pas entre les seules mains des représentants politiques mais plutôt d'historiens, de sociologues et de philosophe. Pour moi
la question de l'indenté de la Nation n'est pas compliquée. La Nation, c'est une construction politique volontaire, issue de la révolution, et qui cherche à faire partager les valeurs que nous mettons au fronton de tous nos édifices publics: Liberté, Egalité, Fraternité auxquelles on a ajouté Laïcité en 1905. La vraie question est surtout à mes yeux comment faire pour reconstruire, renforcer le sentiment que nous appartenons bien à une communauté nationale et que celle-ci conditionne notre destin collectif? Je suis frappé de voir qu'une majorité de nos concitoyens ne se sent pleinement français que quand on gagne une coupe du monde de foot. Je suis choqué par le fait que nombre d'entre nous se sentent plus lié par une communauté de personnes parce qu'ils sont supporters de foot que parce qu'ils font partie de notre pays. Je suis inquiet quand je vois les études faites dans nos écoles et qui montrent que quand on demande à des jeunes de mon département, quelque soit leur origine, qu'il ne savent pas dire ce que c'est pour eux qu'être français. Car quand on ne connaît plus le lien qui nous permet de faire société ensemble, on n'est plus capable de tracer son avenir ensemble. Je souhaite donc que ce débat soit repris sur cet angle là et avec des gens sérieux pour éviter ce à quoi on a assister, c'est à dire le café du commerce, assez mal odorant.

Bonjour monsieur le Maire. La qualité de vie à Drancy s'est vraiment détériorée de moins en moins d'espace verts heureusement la parc Duclos est conservé... la vie socio-culturel est quasi nul que comptez vous faire pour améliorer la situation... avez des projets dans ce sens écologique et culturel?
I LOVE DRAN
CY
Amusante appréciation. Quand j'ai été élu, il y avait 70 abonnés à la saison culturelle, il y en a aujourd'hui 550. 25000 personnes fréquentent chaque année le cinéma municipal que nous avons créé. Le nombre d'associations culturelles a doublé. Nous avons créé une médiathèque intercommunale qui a vu tripler sa fréquentation et quadrupler le nombre de prêt qu'elle effectue. Pour les espaces verts, nous avons réaménagé le parc de la doucette (que vous préférez appeler Duclos, est-ce un hasard lié à votre objectivité?) dont la fréquentation est sans commune mesure avec ce qu'elle était. Nous développons des squares de proximité qui n'existaient pas. Enfin, j'arrête là. Où nous ne vivons pas dans la même ville, ou bien Cher Henri (voyez, je vous reconnais) vous êtes juste un peu trop évidemment partisan.

Deux questions:
- vous souhaitiez faire passer une loi contre la concentration des médias. Où en est ce dossier?
- vous qui connaissez bien la Polynésie, ne croyez vous pas que le système politique est encore plus dévastateur pour le pays qu'un cyclone? Comment faudrait-il le modifier? (et s'il vous plait, pas de langue de bois du type: «la ministre de l'outremer et le chef de l'Etat doivent bientôt décider». Vous, qu'en pensez vous?)
JoeLaFrite
Je suis plus que jamais pour une loi contre la concentration des médias et contre le fait que leurs actionnaires puissent être des groupes industriels qui dépendent des commandes de l'Etat (BTP, Armement, etc...) car le mélange est très malsain pour la démocratie. J'ai redéposé ma proposition de loi sur le sujet dés ma réélection comme député (je crois être une des seuls). Malheureusement, je ne parviens pas à la faire venir dans l'hémicycle, trop de gens ne le souhaitent pas.
Pour ce qui est de la Polynésie, 100% d'accord. Le cyclone passe mais le système politique reste et fait des ravages dans cette partie de la France. C'est consternant car à l'irresponsabilité et l'irrespect des citoyens par nombre d'élus du territoire s'ajoute la demande de clientélisme d'une majorité d'électeurs. Dans ce contexte, il est bien difficile de trouver un mode d'élection qui permettrait d'assurer une gouvernance stable, respectueuse de ses engagements et saine sur le plan de l'honnêteté. Le seul vrai progrès est que depuis l'élection de N. Sarkozy, la justice peut passer. Le chef de l'Etat ne se fait plus protecteur des voyous de grands chemins.

Habitant de Drancy, j'ai constaté la construction importante des nouveaux logements dans la commune dont l'architecture ressemble à celle des villes du 92. Cette politique est salutaire sous réserve. Ainsi je me permets quand même de poser quelques questions. Comment est financée la construction? Ces logements sont-ils accessibles aux habitants modestes de Drancy qui attendent depuis des années?
PV
Je ne crois pas que cela ressemble aux Hauts-de-Seine en particulier et nous veillons à ce que l'architecture y soit variée sans devenir loufoque. Entre nous c'est quand même mieux que ce que mes prédécesseurs qui avaient plutôt l'attirance vers des immeubles type Berlin Est. La plupart de ces logements sont construits par des investisseurs et financés par eux. L'Office municipal HLM y achète quelques appartements pour garantir la mixité sociale. D'autres immeubles sont construits par des bailleurs sociaux (principalement l'Office municipal), notamment dans le cadre de la convention signée avec l'Etat pour la rénovation urbaine. L'Etat, le 1% patronal, la commune, marginalement la Région et malheureusement pas le département sont les financeurs. Dans le même temps, nous lançons des programmes avec des appartements et des maisons en accession sociale à la propriété? Bref, nous sommes en train de diversifier le logement pour que chacun trouve sa place à Drancy, tout en densifiant le nombre d'habitation sur les grands axes pour favoriser la redynamisation du commerce. Et les résultats commencent à venir.

Vous êtes un people politique, vous auriez pu choisir votre mairie vous même. Alors pourquoi Drancy?
geekboy
Moi people??? Vous rigolez!!! Je ne fréquente aucun monde parisien, vit dans ma commune et y élève mes enfants, je roule dans une prius que je conduis moi-même et j'ai horreur des petits cercles parisiens qui croient être la France. Je ne sais d'où vous tirez cette idée mais elle est totalement à côté de la plaque. Quant à Drancy, je n'ai rien choisi. Mes parents s'y sont installés quand j'avais trois ans et ne l'ai jamais quittée (exceptée trois pour raisons de santé). Quand j'ai commencé à y militer derrière Raymond Barre tout le monde m'a assuré qu'il était impossible que je parvienne à y convaincre mes concitoyens. Et pourtant...

Pensez-vous sincèrement que nous allons croire que votre souhait de commission d'enquête parlementaire pour la campagne de vaccination sur la grippe A va aboutir à la mise en cause de la gestion faite par le gouvernement actuel? Nous sommes naïfs, mais pas à ce point-là. Les Français savent que le NC est vassalisé par l'UMP.
Fran
Je n'ai rien à vous prouver. La question de la mise en cause de tel ou tel n'est pas mon sujet. C'est le résultat de la commission qui dira s'il y a des responsabilités. Ce qui me choque c'est que beaucoup de responsables politiques, notamment à gauche, ne se sont intéressés qu'au problème d'argent lié à la vaccination. Aucun ne s'est préoccupé du problème de santé publique qui se pose à nous, c'est ce que je trouve le plus scandaleux. En clair, nous avons acheté des millions de vaccins pour vacciner au moins 30% de français (soit environ 20 millions de personnes). Au bout de plusieurs mois, nous n'en avons vacciné qu'un peu plus de 5 millions. Moins de 10% des Français là où des pays voisins ont pu vacciner 20, 30 voire, comme en suède 60% de la population. C'est de cet échec que je souhaite qu'on tire les leçons. On sait désormais qu'en cas de pandémie grave, notre système n'est pas capable de vacciner rapidement et efficacement la population pour enrayer une pandémie. Or je souhaite que pour une fois on tire les leçons de cet échec au lieu de verser des larmes de crocodiles quand le drame surviendra. Ça me semble être pleinement le rôle des parlementaires que de contribuer à améliorer le fonctionnement de notre pays. Le pire, c'est votre question qui montre jusqu'à quel point absurde on a réussi à développer la défiance des citoyens envers tous les responsables politiques...

Comment voyez-vous l'avenir du Nouveau Centre dans les années à venir? Croyez-vous que votre famille politique pourra se démarquer de son association avec l'UMP? Peut-on imaginer une réconciliation entre le MODEM et le Nouveau Centre pour revoir un centre fort sur la scène politique? Quel est le poids de votre parti selon vous sur le plan national? Plutôt Premier ministre ou président du Nouveau Centre en 2012?
Wedem

Oui bien sûr. Après le départ de François Bayrou vers la gauche, nous avons voulu rester ce que nous étions depuis toujours à l'UDF, un mouvement de centre et de centre droit qui porte des valeurs d'humanisme et de fédéralisme européen. Bien sûr c'est difficile alors que la galaxie centriste demeure éclatée. Mon souhait est que nous parvenions à la rassembler, y compris avec les militants de gauche qui ont rejoint la majorité présidentielle. L'élection présidentielle de 2012 me paraît être la bonne échéance pour cela. Nous avons déjà reconstitué une bonne part de notre réseau d'élus locaux, créé des fédérations dans 75% des départements, nous nous tournons vers le projet présidentiel du prochain mandat. De toute façon, je suis convaincu que par-delà les péripéties, renaîtra un mouvement centriste important dans la vie politique française qui a besoin de points d'équilibre.

Le chat est finI.