Vos questions sur les entretiens d'embauche

VOUS INTERVIEWEZ Les auteurs d'un livre sur le sujet vous ont répondu...

— 

Les candidatures spontanées sont à l'origine de près d'un quart des recrutements, sauf pour les cadres, selon l'enquête "Offre d'emploi et recrutement" (OFER), la première du genre, publiée par le ministère de l'Emploi (Dares) lundi.
Les candidatures spontanées sont à l'origine de près d'un quart des recrutements, sauf pour les cadres, selon l'enquête "Offre d'emploi et recrutement" (OFER), la première du genre, publiée par le ministère de l'Emploi (Dares) lundi. — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives

Yves Maire du Poset et Olivier de Clermont-Tonnerre «accompagnent des individus vers de nouveaux horizons professionnels» et ils ont écrit ensemble un livre pratique pour préparer aux entretiens de recrutement et mieux se préparer pour décrocher le job («Entretiens de recrutement, Les meilleures réponses pour trouver le job» (Editions Leduc)).

Ils ont répondu à vos question.

Leurs dernières réponses:

Je serais bientôt à la recherche de mon premier emploi dans les mois à venir et je me demandais si je devais postuler à des offres d'emploi où l'on demande un an d'expérience, voir plus, minimum.
Chokky
Oui répondez à ces annonces. Mais réfléchissez aussi à la façon de valoriser toutes les expériences que vous avez eues auparavant (stages, activités sportives, petits boulots, etc.)

Ce que je ne comprend pas c'est qu'un jeune qui fini ses études niveau bac plus quatre ne trouve pas de travail car il n'a soit disant pas d'expérience! Un jeune qui n'a que le bac n'a pas assez de niveau, si tous ces jeunes sortant des études n'ont pas de travail; ne trouvez vous pas que les patrons sont un peu trop exigent, car il faut bien commencer dans la vie pour se faire l'expérience non? Ce n'est pas en prenant des gens qui ont six ou sept ans d'expérience qui fera l'avenir dans les entreprises n'est ce pas?
Où-va-l'avenir!
Vous avez raison, il faut bien commencer. Et c'est d'ailleurs pour cela que toute expérience est bonne à faire dès les études.

Sortir ce livre dans un contexte de crise et de 40% de travail en moins, ce n'est pas un peu du foutage de gueule? Plus le temps passe plus les listes de demandeurs s'allongent et pour un même boulot (sous payé évidemment: spécialité française) il y a une quarantaine de candidats. Votre livre permet il d'être choisi plutôt qu'un autre?
ElBarto

C'est vrai, nous n'avions pas planifié cette crise lors de l'écriture de ce livre! Et pourtant aujourd'hui il faut être encore plus "pro" lors d'un entretien de recrutement. Si ce livre peut vous apporter une bonne idée, appropriez vous la : elle peut faire la différence.

J'ai entendu dire aujourd'hui que les recruteurs préféraient que l'on s'investisse dans un dialogue (à savoir, se présenter, parler de soi, pourquoi cette entreprise... bref comme une lettre de motivation allongée) plutôt que d'être dans le questions-réponses. Est-ce les nouvelles méthodes?
kisslakooldouce
Non, les questions peuvent être très ouvertes comme fermées. Un bon recruteur les pratiquera toutes. Le meilleur conseil  que l'on peut vous donner est de ne pas être passif. par exemple, sachez vous présenter synthétiquement avec quelques éléments forts de votre parcours qui sauront donner envie d'en savoir davantage.

Pourquoi les recruteurs s'intéresse-t-il plus au profil psychologique du candidat plutôt qu'à ses compétences pour le poste. On se retrouve souvent avec des équipes qui ont une bonne ambiance mais avec des niveaux de compétences très limités pour le travail à effectuer. Du coup le travail est de mauvaise qualité ou alors on passe son temps à refaire ou former le personnel. Ne serait-il pas plus judicieux de juger d'abord le candidat sur ce qu'il sait faire plutôt que sur sa présentation (ex: on demande à un soudeur de se présenter en costume et de faire une présentation de cadre alors que son métier se fait dans l'action sur le terrain)? D'autant plus que de nos jours tout le monde connaît les réponses à donner aux questions pièges (pourquoi vous plutôt qu'un autre? Etc.), les erreurs à ne pas faire aux tests psychologiques et la tenue obligatoire en entretien. Merci
Niko
Sans doute avez-vous raison: c'est la compétence qui prime. Il vaut mieux recruter quelqu'un qui sait faire que quelqu'un qui ne sait  pas faire. Mais vous ne pourrez pas empêcher un recruteur d'attacher de l'importance à la personnalité (capacité à s'intégrer, à évoluer dans l'entreprise, à être ouvert plutôt que fermé, etc.).

Ne pensez vous pas que votre ouvrage contribue à «l'intellectualisation» d'un exercice qui, à la base, doit être naturel. Autrement ne compliquez vous pas un exercice d'embauche qui, de premier abord, est simple (j'ai des compétences, je veux le job, je démontre ma motivation avec mes moyens et le recruteur juge de l'adéquation de mon profil avec ses besoins...) Je sais cela parait simple et réducteur... Pour résumé, ce genre de livre ne participe-t-il pas à compliquer plus les choses qu'à les simplifier?
bistou

Un conseil: lisez notre livre et vous verrez nous sommes à l'opposé de cette intellectualisation dont vous parlez. Au contraire nous apportons au lecteur des conseils trés pratiques, par exemple pour conforter le candidat face aux questions pièges du recruteur avec des exemples dont on peut s'inspirer, voire reproduire. Toutes les situations, du début jusqu'à la fin de l'entretien, sont examinées : le démarrage de l'entretien (la fameuse première impression), le corps de l'entretien (où les arguments forts doivent être présentés de manière convaincante, cad concrète) et la conclusion (ce temps de relâchement qui peut vous faire prendre les pieds dans le tapis...)

Q1: Avec la crise, j'ai remarqué que le recrutement des talents est devenu plus difficile. Suis un cas isolé? Q2: En entretien, je pose toujours des questions d'intelligence. Est ce courant?
Jo

Nous ne comprenons pas vos deux questions! Une suggestion: n'auriez-vous intérêt à mieux les formaliser pour les rendre intelligibles?

Vous me dites «si il y a un problème grille salariale, c'est que vous êtes décalé par rapport à l'offre de la société, par rapport au secteur d'activité ou encore que le poste est sous (ou sur) dimensionné pour vous, etc.» Mais en général ça les arrange bien leur problème de grille ça leur permet de proposer des salaire inférieur uniquement
PourquoiPas
Certes mais vous comprendrez qu'une entreprise ne peut être en décalage avec son marché. Elle cherche aussi à éviter trop de distorsion dans ses salaires de ses employés.

Bonjour, parlez-vous des nouveaux outils de recrutement sur Internet dans votre livre? Par ce terme j'entends le CV Vidéo et le Réseau Professionnel
lisa
Oui, nous en parlons mais tout en attirant l'attention du lecteur que ce ne sont que des moyens (modernes et efficaces) qu'il faut savoir utiliser, pour faire sa propre promotion ou entrer en relation. Mais retenez tout de même que tout passera in fine par un entretien de recrutement auquel il faut vous préparer scrupuleusement!

En matière de recrutement, les entreprises françaises vont-elles enfin renoncer à leur statut de village gaulois et cesser d'utiliser des «outils» ésotériques tels que graphologie, numérologie, astrologie (vécu) et autres discriminations stupides genre lettre manuscrite et photo sur le CV?
Cadre
Si vous êtes demandeur d'emploi acceptez ces différentes techniques qui ne se substituent jamais totalement à l'entretien de face à face. Les recruteurs attachent plus d'importance que vous ne le pensez à la qualité de l'entretien, des arguments que vous avancez  et l'envie que vous faites passer.

Que faire quand son parcourt est atypique et que le recruteur nous explique que ça ne rentre pas dans les grille salariale défini dans la société?
PourquoiPas
Savez-vous que 9 personnes sur 10 trouvent que leur parcours est atypique? si tel est votre cas assumez-le sans le dire mais en apportant des preuves de l'intérêt de ce parcours ... et puis souvenez vous, si vous êtes devant lui c'est qu'il est a priori intéressé par quelque chose chez vous (informations figurant dans le CV, recommandation d'un collègue, etc.).  si il y a un problème grille salariale, c'est que vous êtes décalé par rapport à l'offre de la société, par rapport au secteur d'activité ou encore que le poste est sous (ou sur) dimensionné pour vous, etc.

Au chômage à 45 ans depuis 4 mois, 200 CV... et aucun rendez-vous! Que me préconisez-vous?
patrice
Arrêtez d'envoyer votre CV! C'est sans doute lui qu'il faut revoir! Ou encore votre méthode d'approche du marché de l'emploi: précédez votre CV en allant rencontrer directement des entreprises par le biais de votre réseau (professionnel, amical, personnel, familial...).

Comment faire pour qu'une société s'intéresse à un senior (>45 ans)?
tatoun
Ne pas faire de complexe a priori! Si l'âge se voit sur le CV, quand vous êtes devant le recruteur, si vous êtes compétent et motivé, il ne verra plus votre âge. Même chose pour le sexe, la couleur, ou le handicap... Souvenez-vous que Sammy Davies Junior était noir, juif et borgne dans une société pas très ouverte à l'époque et ça ne l'a pas empêché d'arriver au sommet!

Comment faire pour obtenir un salaire décent au vu de notre expérience professionnelle? les entreprises ne veulent pas suivre et préfèrent embaucher à moindre coût... Cela fait des années que je tourne au alentour du SMIC et ne trouve pas cela normal au bout de 13 ans passés dans différentes sociétés.
lili
Certes les entreprises recrutent au moindre coût ! Et ça dépend aussi du secteur, de la fonction, de la taille de l'entreprise, etc. Mais un élément différenciant, une spécialité, une compétence avérée et une vraie motivation affichée peuvent faire la différence. Et si vous n'êtes pas satisfait du salaire à l'embauche, essayez d'inscrire dans le contrat une augmentation à 6 ou 12 mois.

Pourquoi les entreprises françaises (surtout les PME) sont-elles aussi mauvaises en recrutement: préjugés de toutes sortes (en particulier sur l'âge), impolitesse, écrasement et mépris du candidat? Est-ce simplement le reflet de la ringardise de beaucoup d'entreprises françaises ou un problème spécifique au recrutement? Faut-il accepter de se laisser maltraiter en entretien de recrutement? Ne pensez-vous pas qu'il serait intéressant de créer un site internet pour que les chercheurs d'emploi puisse noter les recruteurs et les pratiques de recrutement des entreprises?
savana
C'est bien un problème en France! Nous ne sommes pas bon en relationnel, on peut même dire qu'on est un peu handicapé et donc les recruteurs aussi surtout quand ce n'est pas le coeur de leur métier! Donc facilitez-leur la vie en leur donnant quelques éléments intéressant, attractifs qui vont leur donner envie de creuser, d'en savoir davantage! Dans le cas où vous avez le sentiment d'être maltraité, restez zen, reconcentrez-vous sur vos compétences et motivations pour le poste, l'entreprise. La question déstabilisante est aussi une technique de recrutement pour voir comment vous réagissez sous stress! Faites comme si c'était un jeu, ne prêtez pas le flanc au piège qui vous est tendu!

Lorsque l'on a effectué toutes les démarches de bilan de compétence et stage de remise en dynamique de travail après une période d'arrêt (pour élever ses enfants par exemple), comment convaincre l'employeur pendant l'entretien d'embauche?
cybersouris
Si vous êtes devant le recruteur, vous avez toutes les chances: il a un intérêt à vous rencontrer, quelque chose dans votre profil l'intéresse, essayez de savoir quoi? C'est toute la difficulté de savoir questionner un recruteur, sur le poste, sur ses attentes, etc.

Quelles sont les questions qu'un recruteur peut poser pendant l'entretien d'embauche? Et inversement, si celui-ci ne pose pas de question est-ce mauvais signe pour le candidat?
choupette
Toutes les questions peuvent être posées, y compris des questions dérangeantes. Vous avez toujours le droit que sur telle ou telle question, vous ne vous sentez pas à l'aise: dites-le lui simplement plutôt que de répondre à tout prix n'importe quoi. S'il n'y a pas de questions, efforcez-vous de lancer quelques hameçons: quelques arguments sur votre parcours, compétences qui donnent envie d'en sav
oir plus, de comprendre, etc.

Le chat est fini.