Le Français Frédéric Belaubre, champion d'Europe 2005 et 2006 de triathlon, a retrouvé son titre samedi à Lisbonne en remportant l'Euro-2008 distance olympique, devant son compatriote Tony Moulai, tandis que, chez les Dames, la grande favorite, Vanessa Fernandes, s'imposait pour la cinquième fois.
Le Français Frédéric Belaubre, champion d'Europe 2005 et 2006 de triathlon, a retrouvé son titre samedi à Lisbonne en remportant l'Euro-2008 distance olympique, devant son compatriote Tony Moulai, tandis que, chez les Dames, la grande favorite, Vanessa Fernandes, s'imposait pour la cinquième fois. — Francisco Leong AFP

VOS QUESTIONS

Vous avez interviewé Frédéric Belaubre

Le triple champion d'Europe de triathlon, fait partie des favoris pour les J.O. de Pékin et a répondu à vos questions...

Le Français Frédéric Belaubre, triple champion d'Europe de triathlon, fait partie des favoris pour les J.O. de Pékin et pour les championnats du monde de juin à Vancouver. Il a répondu à vos questions:

Ses dernières réponses:

Mehdi | 22.05.2008 - 11h28
Pensez-vous que le muselage de Gomez à vélo, et un écart conséquent sur le pack soient aujourd'hui la meilleure solution d'aller chercher le titre?
C'est en effet un moyen d'éviter le coude à coude avec lui sachant qu'il est au dessus du lot (international) dans la partie course à pied. Mais la meilleure solution serait évidemment de pouvoir courir plus vite que lui, ce serait plus simple et plus sûr :-D...

Romainuchimata | 22.05.2008 - 11h34
Bonjour Frédéric, Comment t'es tu débrouillé pour gagner les championnats d'Europe et terminer (seulement) 2e des championnats de France?
Je ne comprend pas. Deuxième des championnats de France? En quelle année?

marcobode | 22.05.2008 - 11h39
Jalabert, il est si fort que ça? En vélo, tu peux rivaliser avec lui?
Jalabert fait du longue distance et moi de la distance Olympique. C'est deux sports différents, demande à Ronald Pognon (sprinter) si il peux rivalisé sur un 10km avec Yohan Dinis (marcheur). L'effort est différent pas le même temps de course, pas la même préparation. Jalabert est sûrement d'un niveau moyen de part son passée de sportif et ne cesse de progresser dans cette nouvelle discipline pour lui. Mais il est très loin de rivaliser avec les meilleurs triathlètes longue distance.
En vélo pure, je ne sais pas, je ne pratique pas en compétition cette discipline donc je ne me connais pas sur un effort un uniquement vélo. Mais c'est son point fort, et son expérience l'aiderait sûrement. En ce qui me concerne, en distance olympique il y a drafting et mon point fort reste la natation et la course à pied.

DJLopsa | 22.05.2008 - 19h10
Bonjour Fred, j'ai entendu dire que tu étais coaché par Jean-Philippe Gatien pour les JO? C'est quoi cette histoire?
Oui en effet je suis coaché mentalement par Jean-Philippe qui est mon mentor par l'intermédiaire du «Team Visa». C’est un programme de «mentoring» de Visa Europe dont je fais parti, avec d’autre espoirs olympiques: Gévrise Emane, Sabrina Poignet, Ingrid Petit-Jean et Nadège Douroux…
Jean-Philippe me fait bénéficié de son expérience des JO, il m’accompagnera d’ailleurs à Pékin… C’est très important ce soutien pour moi, notamment en ce qui concentre le problème politique de la chine qui pourrait me déstabilisé par exemple.

Ravanelli (et Papou04)| 22.05.2008 - 11h36
Peux-tu nous parler de ton alimentation? T'imposes-tu un régime particulier? Qu'est ce que tu ne manges pas? Quels compléments alimentaires consommes-tu?
Je travaille beaucoup avec la marque Eafit, la gamme est très variée et super large, il y a de tout et je consomme quasiment toute l'étendue de la gamme suivant la période de l'année, de la journée, et mes besoins du moment. Sinon, je fais très attention à ce que je mange mais je n'exclus rien. Je veille justement à ne manquer de rien pour éviter les carences signe de blessure. Je prends en complément du BCAA, et des vitamines diverses (C,B,A,E, etc...), ainsi que des acides aminés et antioxydant pour la récupération, et même des protéines naturelles en période de musculation générale. A 30 h de sport par semaines toute l'année c'est indispensable... Il n'y a pas assez d'apport dans ce que je mets dans mon assiette...

tektotonio | 22.05.2008 - 18h49
Bonjour Frédéric, Tu n’es pas trop impacté par toute la polémique autour de la Chine comme hôte des JO?
Je me sens concerné pas toute cette polémique mais j'essaye de faire la différence entre politique et sport, pour ne pas «foutre» en l'air 4 ans de préparation éreintante, à 2 mois de l'objectif... Mais je ne suis pas insensible quand même à tous ça…

cicou | 22.05.2008 - 14h35
Ne te sens-tu pas frustré de courir pour un sport assez peu médiatisé? D'autres pars, si cela n'est pas indiscret, peut-on vraiment vivre financièrement de ce sport?
Le tri n'est pas très médiatisé mais cela progresse énormément. Et c'est déjà mieux que certain sport, je ne pense pas que l'on soit si malheureux à ce niveau-là. Finalement les sport "médiatisé" se compte sur les doigts de la main. Le tri est bien placé dans ceux qui restent.
Je vis bien du triathlon mais on est très peu en France, et surtout, je ne peux pas mettre de côté pour l'avenir. J'en vis c'est tout, mais heureusement que mes sponsors sont là...

nephilim | 22.05.2008 - 14h15
Quelles sont les qualités requises pour être un bon triathlète ? as-tu des prédispositions dans une des disciplines? Faut-il s'entraîner sur une discipline à un moment précis de la journée? Ou est-il judicieux d'enchaîner vélo CAP par exemple?
Pour être un bon triathlète, il faut être rigoureux, passionné, tenace et très motivé. C'est la régularité à l'entraînement qui fait tout, comme dans beaucoup de sports d'endurance. Les prédispositions? Mon père était un grand sportif, triathlète également mais au tout début de la discipline en France, donc peut-être prédisposition génétique mais cela n'est qu'une partie infime je pense. J'ai commencé la natation très jeune, à huit ans. Puis le triathlon à 14 ans, donc mon «passé» de nageur m'a beaucoup aidé à mes débuts. Il n'y a pas d'heure plus adapté à un entraînement ou une discipline. Les enchaînements de deux discipline à l'entraînement sont bien mais pas systématiquement. J'en fais de temps en temps, c'est au choix.

Yohan92 | 22.05.2008 - 16h15
Etes-vous attiré par les Ironman? Si oui voyez-vous ces épreuves comme des reconversions possibles après votre carrière sur distance olympique ou dans un avenir plus proche? Que pensez-vous de l'image «orgueilleuse» que traîne le triathlète (vis-à-vis des coureurs ou cyclistes par exemple)?

Je ne comprends pas bien «image orgueilleuse» du triathlète... je ne trouve pas que l'on ait une image bien différentes des coureurs de marathon, ou cycliste, en ce qui concerne la fierté de pratiquer son sport. Sinon je pense à l'Ironman, mais en reconversion, tout à fait.

Alice | 22.05.2008 - 15h29
Comment peux-tu expliquer que le tri soit vu comme un sport «pro» en France alors qu'en GB c'est un sport très populaire (bon moins que le foot il faut quand même admettre)?
Sûrement parce que les première image du triathlon qui ont été montré en France étaient celles du triathlon longue distance et surtout celles de mecs franchissant la ligne complètement vidé et épuisé. Les média ont bien aimé cette image de "surhomme" qui pratiquaient ce sport à l'époque…

cicou | 22.05.2008 - 14h45
A quel age prend on la retraire dans ce sport et en quoi se reconvertissent généralement les athlètes?
Retraite d'un triathlète courte distance (plus intense): 33 ans environ mais cela dépend aussi du nombre de saison. Et puis il y a tjrs des exceptions.
Dans le longue distance (ironman, plus long et moins intense) on peut peut-être être un peu plus âgé...

FonskarWild | 22.05.2008 - 18h33
Salut Fred, Encore bravo pour ton titre du week-end dernier, ça m’a vraiment fait super plaisir pour toi… Maintenant on compte sur toi pour décrocher l’or à Pékin ! Où en es-tu dans ta préparation des JO ? niveau mental t’as retrouvé la confiance maintenant j’imagine ?…
Ma prépa se passe super bien, tous mes objectif d'entraînement sont rempli petit à petit et je n'ai aucun regret ou aucun mauvais choix en mémoire pour l'instant. Parfois les entraînements se passent pas toujours comme prévu, les temps sur pistes, blessures, etc... Mais je touche du bois! En tous cas le moral est au plus haut, faut le garder à ce niveau là sans trop en faire pour autant. Je fait entière confiance en mon coach, ca c'est vraiment important. Merci pour les encouragements, à bientôt alors, en Aout ;-)...

alucard2 | 20.05.2008 - 17h12
Bonjour monsieur, (sincèrement) pensez vous avoir vos chances lors des JO? Et qu'en est il de l'histoire des badges (pour un monde meilleur)?

Bonsoir, je pense évidemment avoir mes chances pour les JO, je dis évidemment car en réalité c'est mon objectif de faire un podium. Mes résultats me laissent penser que je suis sur le bon chemin et que j'ai les capacités pour atteindre ce but.

En ce qui concerne le badge, je ne suis pour l'instant pas plus infirmé que vous...

Le chat est fini…