G7 sur la Côte Basque : «Je suis reconnaissant et fier du choix de Biarritz» réagit le maire

INTERVIEW Le maire Modem de Biarritz, Michel Veunac, se réjouit de l’annonce de l’organisation du G7 à Biarritz en 2019…

Elsa Provenzano

— 

Michel Veunac, maire de Biarritz ( Modem).
Michel Veunac, maire de Biarritz ( Modem). — Delphine Pernaud
  • Biarritz accueillera le G7 à la fin de l’été 2019.
  • La Ville précise que l’organisation du Sommet se fait sous la seule responsabilité de l’Etat.
  • Le maire Michel Veunac espère que l’événement viendra renforcer l’attractivité de sa ville.

On a appris samedi que la ville de Biarritz avait été choisie  pour l’accueil du prochain Sommet G7 en 2019, dont on ignore encore la date exacte. Le maire de cette ville d’environ 25.000 habitants se réjouit de cette annonce, qui va braquer les projecteurs sur cette chic cité balnéaire.

Quels sont selon vous les atouts de la ville de Biarritz qui ont fait la différence par rapport aux autres villes candidates à l’accueil du G7 ?

Ses capacités d’accueil et d’hébergement ont séduit les responsables du Ministère des Affaires Etrangères, mes équipes ont travaillé plusieurs mois pour valoriser l’ensemble de nos atouts, et la présence du seul Palace de la Côte atlantique l’Hôtel de Palais, propriété de la Ville, a aussi été déterminant. Comme évoqué lors de sa conférence de presse de samedi soir, le Président de la République a choisi Biarritz, ville océanique, il a été séduit par notre Ville et le Pays Basque et j’y suis très sensible.

Des infrastructures/équipements vont-ils être spécifiquement construits dans la perspective de cet événement ?

Non, je ne pense pas, mais des améliorations sans doute. Il faut tenir compte de la préoccupation de gérer à l’économie les grands évènements en France et leurs installations, cela fait partie du brief des équipes en charge du projet. Nos installations de congrès et d’évènements répondent en grande partie à ces attentes.

Cela ne va-t-il pas poser de difficultés que l’événement se tienne à l’été 2019, en pleine saison touristique ?

Les dates ne sont pas arrêtées, ce sera sans doute à la fin de l’été. Nous savons que la fréquentation touristique bascule dès la troisième semaine du mois d’août, nous saurons ainsi nous adapter.

De grands moyens, notamment relatifs à la sécurité, devront être déployés. Comment la Ville va travailler avec la préfecture pour organiser l’événement ?

Comme nous l’avons déjà fait en 1994 et 2000 pour les deux sommets organisés à Biarritz, en prenant en compte avec l’Etat le progrès technologique et les nouvelles normes imposées en 2019.

Quel coût environ l’accueil du G7 va-t-il représenter pour la Ville de Biarritz ?

L’organisation est sous la seule responsabilité de l’Etat et j’imagine que beaucoup de sujets restent à préciser jusqu’à la date officielle d’exercice de la Présidence en janvier 2019. Nous serons accompagnés sur les dépenses nouvelles demandées pour le sommet.

Qu’espérez-vous de l’organisation de ce Sommet pour la Ville ?

Je suis reconnaissant et fier du choix de Biarritz et du rayonnement extraordinaire pour le Pays Basque.

L’activité économique sera dynamisée avant pendant et après, l’attractivité de la Ville va se retrouver renforcée par la présence pendant plusieurs jours de plusieurs milliers de journalistes.

>> A lire aussi : Pays Basque: En 2019, la France accueillera le G7 à Biarritz

>> A lire aussi : Sourires de façade, tweets rageurs et tensions... Comment le G7 a viré au fiasco