Vous avez interviewé un ancien inspecteur des impôts

VOS QUESTIONS Comment payer moins d'impôts?

— 

Le livre de Robert Matthieu
Le livre de Robert Matthieu — no credit

Comment en payer le moins possible et devenir ainsi un «contribuable heureux»? La réponse, vous l'aurez ici:

Robert Matthieu, un ancien inspecteur des impôts, était jusqu'ici l'auteur du fameux «Guide fiscal Matthieu». Il sort ces jours «Payer moins d'impôts pour les Nuls» aux éditions First. Et vous a répondu ici-même…

sunnadia | 13.02.2008 - 15h03
Bonjour. Comment faire pour payer moins de taxe foncière ? Il y a 2 ans je payais 465€, l'an passé j'ai été taxée de 889€. Sans la moindre explication ! Cela est-il bien légal? Merci de votre réponse.
La taxe foncière est établie en fonction d'une valeur locative. Vous pouvez demander auprès du service du cadastre communication de la fiche de calcul pour voir si la valeur retenue correspond bien à la valeur de votre bien. Vou pourrez toujours faire une réclamation.

Valso | 13.02.2008 - 14h05
Le gouvernement supprime-t-il les 20 euros de réduction pour les télé-déclarants?
Cette année, la réduction de 20 euros est réservée aux seuls primo-déclarants.

jsevten | 13.02.2008 - 15h05
Bonjour, Trouvez vous cela normal qu'il existe autant d'astuces fiscales? Sont elle justifiées? Les contribuables qui n'ont pas les connaissances nécessaires sont pénalisés. Tout le monde n’est pas obsédé par l’argent au point de passer des nuit entières sur sa déclaration d’impôts.
C'est pour des personnes comme vous que j'ai écrit ce guide. Les astuces fiscales ne doivent pas être simplement à la portée des plus aisés, mais bénéficier à tous. C'est pourquoi j'indique toutes les astuces et ficelles pour payer moins d'impôts sans être un expert. J'ai passé des nuits entières à décortiquer le code des impôts et à rechercher le côté positif et non le côté répression auquel nous sommes habitués. Je vous livre le fruit de mes recherches dans "Payer moins d'impôts pour les Nuls". La fiscalité n'est pas faite pour étouffer l'homme mais pour le libérer. Mettre le droit à la portée de tous, tel est mon objectif.

bordelbordelais | 13.02.2008 - 14h49
Selon vous les calculs d imposition sont ils vraiment censés? En règle generale mon imposition avoisinne les 400€ (pas énorme mais bon, aïe quand meme), l'année derniere, ayant eu deux mois de chomage suite a un licenciement economique, j'ai touché pres de 450€ de prime pour l emploi !! tant mieux pour moi direz vous mais bon... étrange...

La fiscalité réserve bien des surprises. La prime pour l'emploi est attribuée en fonction du revenu professionnel et du revenu du foyer fiscal. Si donc vous remplissiez les conditions pour en bénéficier, on ne peut que s'en réjouir. N'oubliez pas, fiscalité n'est pas raison.

narusegawa-14 | 13.02.2008 - 10h59
Peut-on atténuer la claque de la première feuille d'impôts quand on commence à travailler ?

Dans la déclaration de revenus 2007 que vous déposerez en 2008, si vous avez travaillé alors que vous étiez étudiant âgé de moins de 25 ans, vous êtes exonéré à raison de 3 fois le Smic (3840 euros). Autrement, pensez à choisir un régime qui vous soit favorable (mariage ou pacs) plutôt que concubinage.

Gilles 75013 | 29.01.2008 - 18h22
Tout le monde veut payer moins d'impôts, mais qui va payer les mesures de Sarkozy si on paye moins d'impôts?

C'est justement le moment pour compenser (en partie) la baisse du pouvoir d'achat, d'essayer de payer moins d'impôts. Le paquet fiscal aurait un coût de 15 milliards d'euros. Notre pays n'est, à mon sens, pas en situation d'augmenter les prélèvements ni de les baisser énormément. Je me méfie de l'impôt indolore.De nombreuses taxes fleurissent (6 en 7 mois). Or, l'impôt indirect doit être manié avec prudence puiqu'il ne prend pas en considération les moyens de chacun. Il est évident que les mesures Sarkozy devront être compensées par d'autres sources fiscales.

Floey | 24.01.2008 - 15h36
Je bosse sur Bruxelles, je paie mes impots en Belgique qui, en passant, a une pression fiscale encore plus elevée que la France. Les Français ne se plaignent-ils pas trop?

Il est vrai qu'en Belgique la pression fiscale est parfois importante contrairement aux idées reçues. La Belgique paraît plus intéressante pour mes retraités. Il n'ya notamment pas d'ISF. Il est vrai aussi qu'il faut comparer ce qui est comparable (éducation, système de santé ...). Certes, la pression fiscale en France est plus élevée que la moyenne des pays de l'UE.


lolli | 13.02.2008 - 14h47
Tout comme 'shakitney' j'ai moi aussi omis de déclarer mes impots sur le revenu car j'étais certes salariée mais j'étais aussi SDF, je vivais dans des squats et je n'avais aucune adresse fixe ni postale donc pas de suivi de mon courrier ni adresse à communiquer... Je compte déclarer mes impots cette année car ma situation s'est rétablie mais j'appréhende énormément des repercussions, car je ne roule pas sur l'or et je suis encore très endettée... Que puis-je faire?
La fiscalité m'intéresse parce qu'elle est proche de l'humain. L'impôt nous suit de la naissance à la mort. Et même plus! Il est notre ami le plus fidèle et se rappelle à nous en toute occasion, pas simplement au moment de la déclaration. Un chômeur se doit de savoir si l'allocation qu'il perçoit est, ou non, imposable. Ensuite un salarié se soucie de savoir comment réduire l'addition. Peut-être un jour serez-vous dirigeant d'entreprise et vous voudrez alors savoir quel est le régime le plus favorable. Concernant l'impôt que vous allez payer cette année, en fiscalité le repentir n'existe pas. Si, ce que je ne sais pas, vous n'avez pas déclaré vos revenus les années précédentes, vous risquez un redressement sur trois ans. Si vous n'aviez pas de revenu, pas de risque ! Il est évident que, si vous êtes imposable, vous allez devoir régler l'impôt sur le revenu, ce qui, évidemment, suppose d'être prévoyant pour éviter une majoration de retard. Vous aurez également à payer une taxe d'habitation. La fiscalité est une chose, la vie en est une autre, il est préférable que vous perceviez un salaire même si vous avez à payer des impôts...

DEric | 23.01.2008 - 16h19
Bonjour, le "Payer moins d'impôts" n'est-il pas réservé aux millionnaires qui ont la possibilité de faire appel au service d'un conseiller fiscal qui connait toutes les ficelles?
"Payer moins d'impôts pour les Nuls" est le fruit de plus de 30 ans d'expérience. Un constat : nous payons un impôt sur l'ignorance. Payer moins d'impôts n'est pas réservé aux riches contribuables, bardés de conseils, ou aux docteurs en droit. J'ai voulu que chacun, quelle que soit son activité (salarié, profession libérale, commerçant ...) et quelle que soit sa situation (marié, concubin, pacsé ...) ou la circonstance (licenciement, chômage, décès, contrôle fiscal ...) ait les moyens de payer moins d'impôts. La démocratie est l'accès de chacun au droit quelle que soit sa situation financière. Par exemple, il est assez fréquent qu'une personne âgée de + de 60 ans, aux revenus modestes, paye à tort une taxe d'habitation. Pour cette personne, cette taxe grève lourdement son faible budget. J'ai connu une grand-mère qui ne pouvait changer son poste de TV grâce aux remboursements obtenus, elle a pu l'acheter. Ce guide est donc fait pour tous les contribuables et surtout pour ceux qui ignorent tout de l'impôt. Le droit fiscal n'est pas fait simplement pour les fonctionnaires chargés de le faire respecter ni pour les seuls experts, il doit être mis dans la rue. C'est mon objectif.

wushual1 | 23.01.2008 - 09h08
Que peut-on inclure exactement dans les frais réels à déduire de notre impot? Je m'explique, comment calculer s'il vaut mieux enlever les 10% ou prendre les frais exact?
Le salarié a le choix pour la déduction de ses frais professionnels entre la déduction forfaitaire de 10% et la déduction des frais réels. En fiscaité, la solution la plus simple n'est pas toujours la meilleure. Si vous avez l'habitude de choisir la déclaration forfaitaire de 10%, en lisant mon livre "Payer moins d'impôts pour les Nuls", vous risquez de changer d'avis. En effet, tous les frais nécessités pour votre activité professionnelle sont déductibles. Au risque de vous surprendre, vous pourrez même déclarer un déficit. La loi ne l'interdit pas. Vous pouvez notamment déduire les frais de trajet du domicile à votre lieu de travail et les frais de repas (1 par jour), les vêtements strictement nécessités par votre activité, les frais de prothèse (dentaire, par exemple) si vous êtes en contact avec le public. Pour les frais de transport du domicile au travail, vous pouvez, par mesure de simplification, utiliser le barême de l'administration. Si vous utilisez ce barême, peut-être ne savez-vous pas que vous pouvez également déduire les frais de péage, de parking, de garage et même les intérêts d'acquisition du véhicule. Toute la liste des frais déductibles se trouve dans le guide. Si vos frais réels sont supérieurs au forfait de 10%, jetez-vous à l'eau. Un week-end studieux peut vous faire réaliser des économies. Conservez pendant un délai de 3 ans les justificatifs au cas où les services vous les demandent. Une astuce : établissez la liste détaillée des frais réels déduits en indiquant, si vous n'êtes pas sûr que tous les frais soient déductibles, que vous entendez bénéficier de la mention expresse. C'est magique : vous n'aurez pas d'intérêt de retard, ni de pénalité.

panchito | 22.01.2008 - 17h24
Bonjour, peut-on grâce à l'Europe partir à jersey et guernesey ou au luxembourg pour ne plus rien donner au fisc français?
L'exil fiscal est à la mode. Pourtant, les choses ne sont pas si simples. Pour ne plus être résident français, il ne suffit pas de quitter l'hexagone sur un coup de tête. 4 conditions sont exigées pour ne plus être imposable en France :

- vivre plus de 183 jours à l'étranger
- ne plus avoir d'attache familiale en France, le fisc peut ainsi, en examinant les factures de téléphone ou d'électricité, etc., savoir si votre exil est fictif (il faut donc partir avec femmes et enfants)
- ne pas avoir d'intérêt économique en France (nombeux comptes bancaires, placements, etc.)
- ne pas exercer son activité professionnelle principale en France
Comme vous le voyez, ce n'est pas si facile que cela, et il faut avoir quand même une certaines fortune pour que le jeu en vaille la chandelle.

charlot | 22.01.2008 - 13h01
Que peut déduire un employé de base comme moi?

On est trop habitué aux côtés négatifs de l'impôt. Or, le code des impôts est bourré d'antidotes permettant au contribuable de tirer son épingle du jeu. Si vous êtes salarié, comme la grande majorité des contribuables, rien ne dit qu'un jour, ce que je ne vous souhaite pas, vous pourrez percevoir une indemnité de licenciement, ou, plus tard, une indemnité de départ en retraite. Ou encore une prime exceptionnelle. Dans ce cas, pour éviter de payer plein-pot l'impôt, vous pourrez utiliser le système du quotient ou de l'étalement pour réduire votre imposition. Pensez aussi, si vous êtes salarié, à voir si vous avez intérêt à opter pour la déduction des frais réels. Et puis, l'impôt est partout et rien ne dit que vous n'hériterez pas d'un appartement d'une vieille tante. Si l'administration conteste l'évaluation de cet immeuble, vous devrez savoir vous défendre. Donc il y a 1000 occasions de payer moins d'impôts, non seulement en bénéficiant de réductions, mais aussi en évitant des pièges ou en contestant un impôt. "Payer moins d'impôt pour les Nuls" n'est pas seulement à la portée des plus aisés mais est une nécessité pour chacun des contribuables. Le devoir de payer, c'est le droit de comprendre.


Le chat est fini