Vous interviewez le fondateur de la Tecktonik

VOS QUESTIONS Alexandre vous répond...

— 

Chaque «team» se retrouve pour s'entraîner à danser et apprendre des nouveaux pas, comme ici à Lyon place Bellecour.
Chaque «team» se retrouve pour s'entraîner à danser et apprendre des nouveaux pas, comme ici à Lyon place Bellecour. — F. DUFOUR / AFP

Alexandre et Cyril ont créé le concept de la Tecktonik il y a sept ans en organisant des soirées à Paris, particulièrement au Metropolis. Depuis, la popularité de cette danse a pris tellement d'ampleur que le phénomène est devenu générationnel en France, en Suisse et en Belgique. Alors que la quatrième compilation de ces DJ est en tête des ventes, ils ont répondu à vos questions...

JaeL | 15.01.2008 - 18h56
A l'origine, ce phénomène était cantonné à quelques boites de nuits parisiennes. Que pensez vous de l'ampleur médiatique que prend ce phénomène? Cela ne vous effraie-t-il pas un peu?
Ce qui nous effraie le plus ce sont les gens qui ne comprennent pas ce mouvement culturel français qui est propre, sain, et qui véhicule une note d'espoir et de positivité pour tous les jeunes, que ce soit à paris, en France mais aussi dans d'autres pays. Le fait de retrouver nos soirées dans un club en Algérie par exemple était tout simplement magique pour nous!!! Ce pays qui à tant souffert pu le temps d'une nuit vivre à l'européenne!

Eole | 15.01.2008 - 18h58
Ce n'est pas la "tecktonik" qui me gène, c'est l'aspect commercial qui en résulte. En fait dans votre marque qu'est ce qui est déposé? le nom, le concept (quel concept), le logo? Si quelqu'un organise une soirée "TECHNAUTIQUE" aux "bain douche" vous aller l'attaquer en justice?
Avant tout n'oublie pas que nous n'avons protégé tecktonik dans l'unique but que personne n'organise nos soirées, avec comme fond sonore le petit bonhomme en mousse !!! maintenant que ce soit ministry of sound, pacha, fuck me I m famous, je pense pas que les ayant droits seraient super op, pour se faire mal copier, encore si les gens le faisait bien ce serait cool, mais malheureusement ce n'est pas le cas.
Pour info l'inpi, protège même la phonétique d'une marque. donc faire une soirée Techtonique, teckmonique... c'est pas possible désolé
par contre tous les lieux de rendez vous sur les places a titres gratuits nous n'allons jamais interdire l'utilisation à but non lucratif, au contraire, nous participons à des après midi dans deshôpitaux car ça nous plaît de faire plaisir aux enfants...

loveurpsg91 | 15.01.2008 - 18h53
Pensez-vous que ce mouvement n'est qu'un effet de mode qui s'éteindra dans quelques mois ?

Parler de tecktonik c'est très vaste : la danse effectivement peut s'essouffler tout comme les soirées... la mode ou l'inspiration musicale. Maintenant on a toujours évolué on fonction des modes et tendances... le mouvement on le vie le jour le jour... l'avenir le dira.

ChangerToutCa | 15.01.2008 - 19h06
Comme me dit tout le temps une amie "killeuse", la tecktonik n'est pas une dance. Comment associe-t-on une marque déposé à un mouvement, concept, type de mouvement?
Le commencement et la base de tecktonik est le clubbing donc les soirées. ensuite de cette plateforme ses créer une communauté tout d'abord ....et d'où c'est écoulé : une tendance // un look // un style de coiff et une danse egalement. Tecktonik est une palette artistique d'où chacun peut trouver son style sans adhérer pour autant a tout ses codes.

Kpy | 15.01.2008 - 18h59
On entend partout que la tecktonik est associé à l'electro. Mais comment expliquez-vous le décalage entre les artistes electro, leur public et les danseurs de tecktonik?
Pour notre part tecktonik ne doit pas se renfermé dans un terme de musique existant ...ex: le terme electro / techno ou jumpstyle. on se refuse au terme "danse electro". D'où a mon avis le décalage que tu as dû ressentir... ou les médias comme d'habitude interprète les choses a leur manière.

Etoui
Vous avez pas honte de manipuler les jeunes? en plus de vous faire du fric sur les ados?
Qui manipule qui? les autorités? les médias? ou deux jeunes qui ont créés un phénomène? Pour info TOUS les domaines sont associés à l'argent, du sport, avec des merveilleux footballeurs qui adorent leur passion, mais qui gagnent des millions par mois? Et ces gens la tu les respectes? (lignes devêtements, sandwich chez QUICK...) super l'image...

Karamba!! | 15.01.2008 - 18h46
Niveau dance, ne pensez-vous pas que les français devraient se remettre à la bourrée pour être vraiment en phase avec leur mentalité de réac?
LOL !!!!!!!!!!!
C'est a toi aussi de leur donner des cours...:-)

BomberMan | 15.01.2008 - 18h41
C'est drôle, je n'ai jamais aperçu cette danse à l'H2O lors des soirée Tecktonik...
Si j'ai bonne mémoire cela fait 3 ans ou moins que nous sommes pas venu au H20 de Belgique en tout cas nous n'étions pas sollicité pour la danse mais + sur le son et les djs.

alric75013 | 15.01.2008 - 19h01
La techtonik pour remplacer le rap?
Le but n'est pas de remplacer "qui que ce soit". Tecktonik est une danse de clubber née dans le clubbing et arrivé dans les rues ensuite. Le rap ou le break font egalement partit a des geste réutilisés par les clubbers de tecktonik propre a chacun... propre a ses racines personnelle

Genzo_ | 14.01.2008 - 15h56
D'où est venu votre idée d'apposer tout ce marketing sur une musique déjà existante?
Le marketing ne porte pas sur la musique mais sur le concept tecktonik en lui même, pour te donner un autre exemple Fuck me I m famous, soirée à la base, à été étendue à une ligne de fringues, et des goodies...
ainsi que le Ministry of sound, le pacha ou tu retrouve tout un tas de produit marketing qui te corresponde ou pas!!!!

alucard | 14.01.2008 - 12h11
Comment vous est venu l'idée de cette danse?
Cette danse est née dans un club, cette danse évolue tous les jours, des danseurs de coupé décalés ont apporté leur jeux de jambes, le milieu hip hop a apporté l'esprit battle, c'est ce qui fait son succès, ce n'est pas une science exacte ce qui signifie que chacun peut l'adapter à ses goûts...

etoui | 15.01.2008 - 18h23
N'avez pas l'impression d'avoir volé la tecktonik aux belges? cela existait en Belgique avant vos soirées métropolis
Tecktonik est compartimenté en 4 catégorie de musiques définit :
hardstyle = hollande (ex: festivals qlimax / matrixx...)
jumpstyle = belgique (ex : complex / reverze festival)
teck house = espagne (ex : matinée groupe)
electro = italie (diabolika ..)
donc tecktonik n'est pas belge si ce n'est l'influence du jump. maintenant sous forme de danse le jumpstyle a déjà sa culture associé a se mouvement musicale. donc il est logique de voire des clubbers belges ou français jumper lors des soirée tecktonik killer au metropolis ...surtout quand un dj belge comme dj furax ou dj coone prennent les platines.

rems | 13.01.2008 - 20h40
Vous vous présentez comme le fondateur mais on ne vous a jamais vu danser la teckonik dans vos différentes apparitions dans les medias, je n'ai pas forcement d'affinités avec ce "mouvement" mais il me semble que les "fondateurs" devraient au moins savoir la danser ,non? La jeunesse a la base de ce phénomène vous reconnaît-elle vraiment comme porte parole ayant pour légitimité un nom a l'inpi? Enfin a part un enrichissement personnel quel est pour vous l'avenir international de la tecktonik, les rumeurs de collaboration entre treexi et madonna ont elles abouties?
Tecktonik est avant tout ne l'oublions pas est un concept de soirée, en tant que créateur d'une soirée, tu te dois de la protéger, afin d'éviter de retrouver ta création dans une pauvre boite avec un dj qui parle sur ta musique, c'est juste pas possible.... la solution protégé ta soirée à L'INPI, l'évolution et le succès de nos soirées en a découlé des produits dérivés demandés par notre clientèle, et non l'inverse !!!! sache que nous sommes avant tout des artistes et non des business man,tout comme un peintre, ou un dj, le jour ou sa marche pour lui on lui dit bravo, pour nous c'est "vous gagnez de l'argent" c'est juste une réaction normale en France.

mais avant tout si nous avons décidé de créer nos soirées c'était et c'est toujours par passion

alex

lecitoyenblog | 12.01.2008 - 09h58
Qu'est ce qui a fait exploser véritablement, dans toute la France, le concept de la musique tecktonik , que vous aviez pourtant déjà créée il y a 7 ans? Faut-il considérer la musique tecktonik comme une musique dérivée d'un autre style de musique, ou représente-t-elle à votre sens un concept unique, indissociable de tout autre genre?
Avant tout ce qui a fait explosé le concept c'est l'arrivée de site d'échange vidéos tels que dailymotion, youtube... ces sites nous ont permis de faire connaître au grand public un style de vie, un mouvement de danse, né dans un club parisien .
Le concept des soirées est unique en son genre car dans une seule et même soirée tu peux retrouver plusieurs style musicaux alors qu'avant tu devais allé dans plusieurs soirées pour avoir le meme résultat, quand aux styles eux sont propres à des tendances à des pays, exemple le jumpstyle, que tu retrouve essentiellement en belgique.

juliokut | 11.01.2008 - 11h04
La Teckonik est un nouveau style de danse ok mais elle s'accompagne aussi d'un style vestimentaire que je qualifierais d'efféminé pour ne pas dire gay de même pour la coupe de cheveux. L'univers à la mode dans les boîtes techno est-il homosexuel?
Les modes et tendances évoluent maintenant même dans le clubbing. Là où avant la techno était indissociable aux substances illicites; à un dress code que je qualifierais de teuffeurs... maintenant la tecktonik est née a paris; capitale de la mode ou l'apparence physique joue un rôle tres important... maintenant tecktonik n'est pas associé pour autant au milieux techno... mais également à l'electro clubbing d'où le coté fashion & " strass". L'esthétique appartient-il a une catégorie de musiques électroniques définit? personnellement je pense pas.

Mkorrigane | 14.01.2008 - 16h32
Pensez-vous que la technonik, qui est surtout un mouvement sur internet et dans la rue, a un avenir dans le milieu de la danse professionnelle, à l'instar du Hip Hop?
hello, aujourdh'ui des professionnel s'interesse au mouvement de part sa libérté d'expression, de grands show télé, tels que Star Ac, NRJ music awards, défilés de mode,on su faire appels à nos danseurs, afin de remodernisé leur image, des professionnels de danse tels que Kamel Walli, apprecie ce mouvement de part ses origines multiples qui nous ont inspirés, break dance, hip hop, coupé décallé...
De plus des jeunes tels que Treaxy aujourdh'ui on la possibilité de devenir "pro" en donnant déjà des cours dans des salles de danses...

gloups | 15.01.2008 - 10h56
Le symbole de l'aigle me gène beaucoup cela me rappelle le symbole nazi, avez-vous pensé à ça, et que comptez vous faire?

Avant tout, AUCUN lien entre notre aigle symbole de Liberté et de puissance et quelque rapport que ce soit avec le symbole nazi, pour info nous nous sommes inspirés des symboles héraldiques, tels que le lion et l'aigle, tu trouveras aussi bien ce logo dans la mode avec Emporio Armani, mais aussi dans l'architecture avec des villes latines, comme Rome, l'aigle est aussi présent sur le drapeau américain,et bien sur dans beaucoup d'église, bref je te rassure à 100% aucun lien avec cet idéologie que nous détestons autant que toi...

Franck | 15.01.2008 - 11h36

Invention ou Rénovation? Madonna mettait déjà en avant les prémices de cette danse dans «Vogue». Cette danse était dans les milieux gay latino et noir aux Etats-Unis.
La danse tecktonik n'est pas uniquement un dérivé du Vogging, nous avons aussi des inspirations venus du Jumpstyle, du coupé décalé, du hip hop, du break dance, et du vogging effectivement.
Mais pour la petite info par rapport à Madonna, le vogging est né comme tu l'as dit dans Harlem a Newyork, et Madonna séduite par cette nouvelle danse,l'a intégré dans un de ses concerts.

casual13 | 14.01.2008 - 18h05

Bonjour, est-ce que la tecktonik prend aussi dans les pays non francophones?

Oui aujourd'hui nous avons la possibilité de développer le mouvement tecktonik dans divers pays,tels que les pays du Magreb, le Japon, Etats unis, Amérique du Sud...

Le chat est fini