Ma vie sans postiche, le livre d'André Bellaïche
Ma vie sans postiche, le livre d'André Bellaïche — First éditions

VOS QUESTIONS

Vous interviewez André Bellaïche, ancien gangster

Il vous a répondu...

André Bellaïche, longtemps considéré comme le cerveau du Gang des Postiches, raconte son histoire dans «Ma vie sans postiche» (First éditions, pour lire son blog, cliquez ici). C'est également ces jours que sort le film «Le dernier Gang», inspiré par ces gangsters. Il à répondu à vos questions en direct...

1.) Lors de l'élaboration de vos hold-up, aviez-vous prévu l'éventualité d'un tué ou d'un blessé? Vous considériez ça comme une corvée (il faut de l'argent) ou c'était un plaisir (sentiment de puissance) d'organiser puis de réaliser un braquage?
Gaufrette

Pour penser à cette éventualité, il faut penser à les commettre. Quand vous lirez mon livre, vous verrez que c’est beaucoup plus subtil que cela. Par contre, je vous précise que demain, 31 octobre, sort un film qui s’appelle « le dernier gang». C’est un film magnifique, fait de sentiments et d’amitié. Vous trouverez dans ce film sans doute la réponse à votre question.

2.) Avez-vous une pensée pour les otages que vous avez pris (employés de banque ou clients) et qui sont parfois traumatisés à vie par l’agression? Songez-vous parfois aux conséquences que ça peut avoir sur eux? Si certains d’entre eux lisent cette interview, qu’avez-vous à leur dire?
SansBlagues

Lors de mon arrestation, et vous le retrouvez dans mon livre, j’ai moi-même été pris en quelque sorte en otage, ou plutôt le policier du raid m’a placé devant lui, derrière une porte où se trouvaient d’autres personnes fatalement armées et donc si ceux qui étaient derrière la porte avaient tiré la balle était pour moi. Je leur ai dit de faire ce qu’ils voulaient, mais que s’ils tiraient, c’est sur moi qu’ils tiraient. C’est à ce moment-là que tout s’est inversé dans ma tête. Je vivais ce qu’on allait me reprocher à tort d’avoir fait. C’est à ce moment-là que j’ai jeté l’éponge, comprenant d’un seul coup que les victimes sont souvent beaucoup plus courageuses que leurs bourreaux.

3.) Qu'avez-vous le mieux réussi dans votre vie?
Merlinatk

Quand on est père de famille, qu’est ce que vous voulez qu’on réussisse de mieux que l’enfant qu’on a fait.

4.) Votre livre vaut-il la peine d'être lu? Que raconte-t-il?
POPO95

S’il ne valait pas la peine d’être lu, je ne poursuivrais pas sa promotion pour ne pas sombrer dans le ridicule. Mes proches, copains, voisins, ont eu un a priori immédiat. Ils ont acheté ce livre pour me faire plaisir et ont commencé à le lire en pensant qu’ils allaient se faire chier. Les retours me disent le contraire, ils sont hallucinés par le contenu et les surprises qu’ils y trouvent. De l’avis des médias qui l’ont lu, c’est un livre qui se lit comme un polar. Je ne suis indulgent avec personne et surtout pas avec moi-même. J’espère avoir votre avis lorsque vous l’aurez lu.

5.) Maintenant que vous avez des shops, trouvez-vous ça mal de voler?
Disastrisunastri

Je trouve mal de mal voler. J’explique à ceux que l’on attrape et en général, malheureusement, c’est la police qui les attrapent, que le vol n’est pas un jeu et qu’il vaut mieux louper le premier qui est mineur, que le dernier qui risque d’être sanglant. Je dialogue énormément avec les gens que l’on attrape. Je soulève le désappointement parce qu’on ne porte jamais plainte. Je précise à la police que je préfère user de pédagogie. C’est vrai que c’est pas sur que la pédagogie marche à tous les coups, mais je ne sais pas où j’ai lu que si on sauve un homme, c’est le monde qu’on a sauvé.

6.) L'âge oblige le recyclage, vivras-tu correctement de ta plume à défaut de la plume?
logan

Je précise pour les non-initiés que celui qui a posé cette question a du bagage, parce que la plume de laquelle il parle est un pied de biche qui sert à démonter les pneus ou à casser des portes. Quand on a de l’humour comme cette personne, je lui renvoie le compliment en lui disant qu’il pourrait lui, vivre de sa plume, parce qu’il a du talent.

7.) Après un livre, avez-vous des projets,un film, des produits dérivés?
kyli

Le film, qui s’appelle « le dernier gang », est très librement inspiré des faits qui m’ont été reproché et pour lesquels j’ai été reconnu par la justice non coupable. Il s’agit également d’une très belle histoire d’amour et ca, ce n’est pas une fiction. Vous allez découvrir le courage de ceux qui sont en général dans l’ombre, les femmes.

8.) J'aimerais savoir si a un moment ou a un autre, vous ètes vous sentie humilié par le comportement de la police envers vous, comme le sont certain jeunes d'aujourd'hui en garde a vue par exemple.
Prècheur

Toute personne ayant les menottes aux poignets ressent une humiliation indélébile, qu’il soit jeune de banlieue ou col blanc. Il faut surtout que les jeunes qui subissent cette humiliation ne s’en servent pas comme d’un prétexte pour foutre leur vie en l’air. Il faut apprendre à surmonter et la meilleure réponse à celui qui veut t’écraser, c’est de réussir ta vie. Il ne faut pas non plus stigmatiser toute une profession. 80% des policiers sont des gens que vous ne voyez jamais, celui qu’on appelle en cas d’urgence et l’urgence ça peut être aussi nos familles. Le geste immédiat d’une personne, quelle qu’elle soit, qui se trouve en danger ou qui a un accident de la route, c’est à la police qu’elle s’adresse. Une société sans police deviendrait une société invivable.

9.) Si c'était à refaire ?
elbf

Je ne le referais pas parce que je sais qu’il y a d’autres voies, des voies que l’on nous cache, des recettes que l’on nous donne pas, alors c’est pour cela que j’ai pris des raccourcis qui m’ont amené à avoir la vie que j’ai vécu. Mais comme je dis dans mon livre, si je ne regrette pas ma vie, je la souhaite à personne.

10.) Que diriez-vous à un jeune qui vous parlerait d'attaquer une banque que lui conseilleriez vous? Pensez-vous qu’au jour d'aujourd'hui on peut trouver autre chose que 15 ans de prison en attaquant une banque?
Jeff

Je lui dirais de penser aux conséquences d’une attaque ratée. D’y penser très très fort. Et je pense que l’idée même d’attaquer quoi que ce soit va s’envoler toute seule.

11.) Savez-vous que dans les banlieues le gang des postiches, Messrine, Tony Montana sont considérés comme des exemples et des légendes?
krysteN

C’est un phénomène qui a existé de tout temps. Je vous offre un secret : à Belleville qui était la banlieue de l’époque, où nous étions laissés pour compte, quand nous étions gosses, nous avions des idoles nous aussi. Comme on ne savait pas qui était Mozart dans ces quartiers-là, on fantasmait sur le gang des tractions avant. Tous les jeunes ont ce rapport avec des robins des bois, il n’y a rien d’illogique à cela. Lorsque l’on vit mal, l’hiver arrive et que l’on a froid, qu’on ne mange pas toujours à sa fin, que l’on n’a pas les fringues que l’on voudrait, alors notre regard se dirige toujours vers des gens, comme ceux que vous avez cité précédemment, qui ont été prendre ce que la vie ne leur donnait pas. Encore une fois, la meilleure réponse, et je ne veux pas jouer les moralistes, c’est de vous battre et de réussir votre vie.

12.) Etes vous conscient que pas mal de jeunes d'aujourd'hui vous admirent, vous et votre «gang», comme ils admirent un grand joueur (style Zidane)? que pensez vous de cela?
larjanus92

Évidemment que j’en suis conscient et c’est pour cela que j’ai écrit ce livre. Ce n’est pas pour raconter la enième histoire d’un voyou, mais pour raconter une aventure humaine qui va leur parler. Si après ils m’admirent, ils sauront pourquoi. On ne peut pas toujours admirer des ombres.

13.) Etes-vous, aujourd'hui, croyant? Et au moment du gang des postiches?
jonathanx5

J’ai toujours cru en l’être humain. Et sans être particulièrement croyant, je ne suis pas athée. L’évidence de Dieu ne m’a jamais été révélée. Je pense qu’il existe cette force qui nous protège et qui nous empêche d’être mauvais. Il faut avoir de l’admiration pour ceux qui sans être fanatiques dédient leur vie à Dieu.

14.) Quelle est la vie qui vous semble la plus sympa à vivre. Être en cavale bombé de fraîche dans les meilleurs hôtels des îles marquises? Trimer pendant des années comme un cave pour se payer un voyage au Baléares toutes les 10 piges?
Merlinatk

Quel raccourci! Le travail ne crée pas nécessairement le cave. C’est aussi quelques fois, une énorme aventure. Si tu réussis dans cette aventure qu’est le travail tu vas voir, c’est comme un sésame. Les hôtels 5 étoiles t’ouvrent les portes, les voitures grosses cylindrées sont à toi, les supernanas pour les mecs et les super beaux gosses de service pour les nanas, tout ça est à vous. Il faut être cave pour penser qu’on peut y arriver différemment.

15.) Avec quel argent avez-vous monté vos trois boutiques de CD/DVD?
Daz

On commence toujours par très peu de choses. C’est beaucoup de dettes, énormément de travail et beaucoup de confiance de la part de mes fournisseurs. J’ai un grossiste qui roule en Austin Martin qui est plus jeune que moi, et qui a commencé en même temps que moi, mais lui, sur les marchés. Donc en partant de rien, on peut arriver à tout. Et je dois reconnaître que ce salaud a été meilleur que moi.

16.) Avez-vous des regrets et si non avez vous des remords? Et niveau adrénaline, pouvez-vous nous expliquer ce que vous ressentiez au moment du braquage?
POPO95

J’aurais des regrets ou des remords que si j’avais eu du sang sur les mains parce que cela c’est irréversible. Je ne pense pas avoir jamais fait des choses pour faire souffrir gratuitement les gens. Donc évidemment, on peut toujours avoir des regrets de voir que des gens ont souffert à cause de moi.
Encore une fois si vous lisez mon livre, vous apprendrez que j’étais non coupable des faits qui m’ont été reproché mais l’adrénaline ne se trouve pas essentiellement dans les braquages. La vie est faite e feux rouges que l’on grille et qui génère de toute manière de l’adrénaline.

17.) Est-ce que François Besse a participé a l'évasion de la prison de Rome?
Jeff

Posez-lui la question.

18.) Avez-vous vu le film «A tout de suite» sur Mohamed Badaoui tire du livre écrit par sa petite amie de l'époque?
Jeff

Non. Le Badaoui que j’ai connu est si monumental que jamais je ne voudrais voir son image égratignée ou différente de celle de l’homme que j’ai connu. Dans le film, «Le dernier gang», Sami Boujila interprète avec beaucoup de lumière le personnage de Badaoui. Il lui est si semblable dans la gestuelle et dans l’humanité que j’ai l’impression de me retrouver face à Bada (Badaoui). Quand il est décédé, j’ai perdu le frère que je m’étais choisi.

19.) Après tous les problèmes que vous avez rencontrés dans votre vie, ou bien sûr la confiance amène du bonheur mais peu aussi amener la fin, les amis sa existe vraiment ou pas selon vous?
Prècheur

Evidemment que ça existe. L’ami, c’est celui à qui on ne demande jamais rien mais qui vous donne tout. C’est celui qui vous aime, mais qui ne vous sépare pas de votre famille. C’est celui qui vous protège, sans être le mur qui vous cache le reste de la vie.

20.) Avez-vous pensé un jour à vous excuser auprès des victimes de vos braquages? Et sinon, pourquoi?
Mijnheelal

Pour s’excuser, il faut avoir fait. Lisez le livre, s’il ne vous plait pas je vous le rembourse. S’il vous plait, venez que je vous le dédicace.

21.) Vous pensez quoi de tous ces jeunes, complètement stupides ou inconscients, qui font des graffitis gratuitement sur les autoroutes ou dans nos centres-villes et bien souvent n'ont même pas de message... Faut-il que jeunesse se passe et recherche d'adrénaline avec?
Disastrisunastri

Je ne sais pas quel âge vous avez. Les graffitis sont un emmerdement pour certains et un moyen d‘expression pour d’autres. C’est sur que lorsqu’on arrive le matin et qu’on voit sa voiture, en général pas une Ferrari, une voiture que l’on paie mois après mois en faisant des sacrifices sur autres choses, pleine de graffitis, on doit ressentir une certaine amertume. Mais des petites conneries comme ça, sans vouloir dédouaner personne, on en a tous commis. Evidemment, il faut que jeunesse se passe.

22.) Quel est le facturier de postiches qui, de nos jours à Paris, est le plus à même de réaliser ces compléments capillaires de façon la plus élégante possible? C'est pour mon frère, chauve et énarque (un double handicap, je vous l'accorde).
Chris Briten

Vous manquez d’indulgence ou vous êtes jaloux de votre père. Qu’il soit énarque peut-être un handicap mais je n’en suis pas sûr. Et quand aux cheveux, la mode est aux crânes racés aujourd’hui. Donc votre frère a plus de chance que vous de plaire aux nanas.

23.) C'était aussi sécurisé dans les banques ou vous alliez qu'aujourd'hui? Preniez-vous plus de risques alors que maintenant on fait tomber les cloisons des guichets (voire les guichets tout court (mdr...))? Est-ce potentiellement faisable encore, malgré bien sûr que la rentabilité ne serait certainement pas au rendez-vous?
Disastrisunastri

Encore une fois, lisez mon bouquin, cela vous évitera de faire des conneries. Mais pour être plus sérieux, le délinquant a toujours eu quelques maîtres d’avance sur la sécurité. Aujourd’hui je ne sais pas, mais rappelez-vous qu’on ne se défend pas contre quelque chose qui n’existe pas. A nouvelle société, nouveaux défis.

24.) Est-ce que vous avez trouvé aussi intéressant ce milieu (livre et cinéma) que vous avez fréquenté vis-à-vis de ce que vous avez vu de la nature humaine, avec sûrement aussi ses jalousies et rancoeurs intestines qu'on peut y trouver?
Disastrisunastri

C’est un milieu dans lequel on ne pénètre qu’avec le temps. Il faut savoir que dans le cinéma, tout se joue avec le relationnel et évidemment sur le talent quand on est acteur. Sans carnet d’adresse, le cinéma est un monde virtuel jonché d’embûches comme dans toutes les corporations, il n’y a pas plus de salauds là qu’ailleurs.

25.) Pensez-vous qu'il faille plus se méfier des gens raisonnés dans ce genre de choses qui réfléchissent avec leurs têtes ou, des fonceurs, des prêts à tout qui ne ressentent pas la peur?
Disastrisunastri

Il faut se méfier tout court, point barre.

26.) Qui vole un oeuf, vole-t-il un boeuf selon vous? Pensez-vous que les moyens d'obtenir des aveux par la Police est résolument changée aujourd'hui vis à vis de votre époque ou cela ne concerne pas le grand banditisme?
Disastrisunastri

Même cause, même effet. La justice a changé, les aveux ne suffisent plus à condamner, la police le sait. Et comme c’est ma dernière question, je vais vous donner ma dernière réponse que je tiens d’un juge : il a dit qu’en droit français, c’est à celui qui accuse que revient la charge de la preuve. C’est ça la justice.

Le chat est fini, le débat continue, ci-dessous...