CHAT - Müvmedia et Laurent Lucas

CHAT Le rallye müvmédia, c’est des apprentis reporters français qui partent caméra à l’épaule en terres québécoises et leurs équivalents canadiens qui viennent en France. Le parrain de l’opération, l’acteur Laurent Lucas, répond à toutes vos questions…

— 

Laurent Lucas en chat pour 20minutes.fr
Laurent Lucas en chat pour 20minutes.fr — dr

Le rallye müvmédia, c’est des apprentis reporters français qui partent caméra à l’épaule en terres québécoises et leurs équivalents canadiens qui viennent en France. Les premiers reportages issus de ce remake online de la fameuse «Course autour du monde» viennent de débouler sur le blog que müvmedia (pour le voir cliquez ici) tient sur 20minutes.fr/etvous...

L
e parrain de l’opération, l’acteur Laurent Lucas, a répondu à toutes vos questions…

1.) Pourquoi le Québec? C'est une super idée en tout cas. Merci
billetj
Comme souvent : pour une histoire de fille rencontrée durant un tournage à Montréal. Elle m'a suivie à Paris, deux petits franco-québécois sont arrivés et j'ai décidé ensuite de venir vivre ici définitivement ! J'aime trop le Québec et Montréal. Comme je commence à tourner ici, je me rends compte à quel point c'est le travail qui t'intègre vraiment. Tu fais vraiment partie de la société à partir de ce moment.

2.) Ces jeunes partent avec leur caméra pour faire des sujets filmés, est-ce que la réalisation est quelque chose qui t'intéresse?
Manuerun

Jusqu'à présent ce que j'aimais c'était me faire raconter des histoires et même si jouer c'est quelque chose d'actif, j'ai toujours eu l'impression que le réalisateur me racontait son histoire en ayant un peu le statut le marionnette. Mais là j'ai un projet de long métrage que je réaliserai dans les deux ou trois ans qui viennent. Ça parle d'éducation, de ce que l'on est capable d'apporter à nos enfants et des peurs qui vont avec.

3.) C'est quoi ton lien avec le journalisme? et avec le Canada?
Julesjimjack

Avec le journalisme, aucun, à part quelques articles sur les activités sportives de ma région, au Havre Libre lorsque j'avais 16 ans. Je couvrais la division d'honneur en football, et puis toutes les compétitions de ping-pong pour handicapés. Au Havre, on avait le champion olympique, que j'ai d'ailleurs entraîné pendant deux ans. Et le Canada, voir question de billet.

4.) Pourquoi ne fais-tu pas des choses intéressantes?
leghoul

Et toi, pourquoi tu lèverais pas le cul de ta chaise?

5.) Ces jeunes veulent-ils devenir journaliste ou aiment-ils voyager
Charlot

Ce qui est intéressant dans ce rallye, c'est que les huit jeunes reporters viennent de milieux complètements différents. Ils ont tous le goût du voyage naturellement, mais leurs compétences sont variées : photo, réalisation, journalisme, montage, cadreur, etc... Ce qui donne des reportages tous différents les uns des autres.

6.) J'ai vu les commentaires des juges. Tu as l'air d'être le plus dur de tous. Es-tu quelqu'un de particulièrement sévère?
David

Oui sauf avec moi-même (rires) ! J'exige juste d'eux qu'ils me donnent à vivre leur voyage. Que je sois témoin du parcours d'un être humain. Je n'aime pas les sujets type émission découverte ou journal de 20 heures. On voir leur potentiel dans leurs petits films de présentation que l'on peut aussi exiger beaucoup d'eux. En tant que juge, on n'est pas là non plus leur talquer la peau des fesses! Je suis très heureux de l'évolution des films en trois semaines. Ça ne cesse de s'améliorer au fil des reportages. Et même si je suis un peu dur parfois je les encourage toujours.

7.) Ces jeunes, ils gagnent quoi?
Kate
Pour avoir discuté avec eux avant le départ du rallye, ils ont l'impression d'avoir déjà gagné rien que pour avoir été sélectionnés. Maintenant, c'est sûr que c'est quand même une compétition avec un vainqueur à la fin. Le grand vainqueur gagne deux billets aller/retour pour la destination de son choix avec Air Transat. Il garde aussi tout son équipement multimédia (ordinateur portable, caméra, appareil photo, etc...). Et puis plein d'autres prix que je ne connais pas!

8.) Croyez-vous que cette expérience - sans doute fantastique pour les jeunes reporters - pourra leur ouvrir les portes du milieu journalistique?
Si je me fie à l'émission qui a inspiré le rallye müvmédia, la "Course destination monde", cette expérience va certainement leur ouvrir beaucoup de portes et pas que dans le milieu du journalisme. Ici, au Québec, beaucoup d'anciens participants de la "Course" sont maintenant des réalisateurs confirmés. Le réalisateur de l'émission de télé du rallye müvmédia, Pascal Brouard a d'ailleurs participé à la Course destination il y a dix ans. Ce qui est certain c'est qu'ils apprendront beaucoup du métier avec le rallye müvmédia. Chaque semaine, leurs reportages sont jugés et évalués par les internautes et par un jury de professionnel (réalisateurs, journalistes, comédiens, etc.). C'est une grande chance de pouvoir confronter son travail à une telle d'audience. Même si les commentaires sont parfois durs!

Le chat est fini, quelques autres réponses, en images: