CHAT - Foot business

— 

Le joueur d'Arsenal Thierry Henry et le top model brésilien Gisele Bundchen, visiblement très à l'aise avec le ballon, lors d'une conférence pour annoncer un partenariat entre la marque Ebel et le club de foot anglais, Londres, le 19 juin 2007.
Le joueur d'Arsenal Thierry Henry et le top model brésilien Gisele Bundchen, visiblement très à l'aise avec le ballon, lors d'une conférence pour annoncer un partenariat entre la marque Ebel et le club de foot anglais, Londres, le 19 juin 2007. — J. BOARDMAN / REUTERS

Le Championnat de France de foot (Ligue 1) recommence (le 4 août). L’occasion de parler économie du ballon rond.

Jérôme Jessel et Patrick Mendelewitsch, auteurs de «La face cachée du foot business» (Flammarion) répondent à vos questions...

1.) Dans votre bouquin, vous chargez Robert Louis-Dreyfus: d'après vous, ce n'est pas un pigeon qui se fait plumer?
Jean-Louis Bernes

Non. Robert-Louis Dreyfus est un homme d’affaires redoutable qui a fait Harvard. Il est à la tête d’un groupe mondial diversifié dont il vient d’ailleurs de prendre la majorité du capital. Il est donc difficile de le « plumer ». Sa prétendue naïveté est un argument de défense…

2.) Dans le monde du travail «normal» (99% de la population), un employé peut démissionner à condition de respecter un préavis (que ce soit pour un CDI ou un CDD). Pourquoi est-ce différent dans le monde du foot?
Coachgui

Le foot a la volonté d’appliquer ses propres règles. L’actualité met en évidence le débat entre le droit du travail et le droit du foot. Le cas le plus révélateur : celui de l’inénarrable Guy Roux. Selon les textes en vigueur du football, il n’a plus le droit d’entraîner puisqu’il a plus de 65 ans. Or, le droit du travail ne mentionne pas cette limite. Pour la première fois de sa vie, Guy Roux s’est réclamé du Droit contre les règles sportives qu’il avait pourtant défendues bec et ongles durant de longues années. Comme quoi l’occasion peut faire le larron…


3.) Peut-on considérer le championnat de football professionnel comme une joute sportive ou plutôt une activité artistique lucrative? Cette dérive qui atteint a mon avis son apogée quand je vois que mon neveu goal de Promotion d Honneur fait l'objet de sollicitation pécuniaire d'un club voisin... mais ou est le sport?
lucAS

Nous le démontrons à longueur de pages dans «La face cachée du foot business», le beau jeu est en danger. Le foot business tend dangereusement à devenir une activité économique quelconque dans laquelle il existe des règles qui ne sont souvent pas appliquées. Malheureusement, le monde amateur n’échappe pas à ces dérives. Il est lui aussi secoué par de nombreux problèmes de corruption.

4.) Les chiffres du marché des transferts sont faramineux. Peut-on croire ces montants? Sont-ils publiés et vérifiables? Peut-on savoir qui touche quoi dans de telles transactions?
Chmura

Tout prouve qu’un certain nombre de prix de transferts sont surévalués. A l’inverse de toute autre opération de trading, la « marchandise » échangée n’a pas de valeur objective (il n’y a pas d’argus du footballeur). Ceci ouvre la porte à tous les excès. Comment faire la différence entre un joueur à 1 million d’euros et un autre à trois millions ? Impossible. La surévaluation est l’une des sources d’enrichissement occulte des intervenants.

5.) Pourquoi les joueurs de foot sont-ils payés des yeux de la tête, à hauteur de salaire de certains patrons, juste pour taper dans un ballon et sans responsabilités sachant que celui qui prendra tout en pleine face, même pour les joueurs qui ne veulent rien faire, ce sera l'entraîneur? Faut qu'on m'explique pourquoi ils ne sont pas au smic pour le métier qu'ils font sans responsabilités et sans rendre des comptes...
prost84

Les salaires sont ceux des artistes de spectacle et personne ne s’offusque qu’une star hollywoodienne prenne 50 millions de dollars pour six semaines de tournage. Si transparence il y a, (charges sociales et impôts payés), nous ne voyons rien de choquant.

6.) Dans les années 80, le foot business en France était symbolisé par Bez, dans les 90's par Tapie, et maintenant par Aulas... Que pensez-vous de cette évolution et que signifie-t-elle selon vous?
Maximilien

Interrogé par la commission parlementaire sur les conditions des transferts et le rôle des agents, Laurent Davenas, avocat général près la Cour d’Appel de Paris et président de la commission d’appel de la Ligue de football professionnel a eu cette phrase terrible : «Toutes les grandes aventures du football français (Saint-Etienne, Bordeaux, Marseille), se sont terminées en correctionnelle.» Et d’ajouter: «J’espère que Lyon ne connaîtra pas le même sort.» A méditer…

7.) Comment le foot anglais a-t-il fait pour perdre quasiment la propriété de son championnat? Presque la moitié des clubs de Premier League a été vendu à des proprios étrangers, cela peut-il arriver chez nous?
Pippo

Le football anglais contrairement à d’autres est rentable depuis plusieurs années. Il n’est pas étonnant que des investisseurs en quête d’une forte rentabilité achètent ses clubs. La question à se poser c’est pourquoi les propriétaires de clubs perdant de l’argent depuis des lustres les conservent coûte que coûte. Chez nous, pour l’instant, peu de monde manifeste un intérêt démoniaque à investir. On a seulement failli avoir Kachkar à l’OM…

8.) L'hypothèse d'une DNCG européenne est-elle réaliste? Bruxelles a-t-elle un pouvoir pour réguler le marché financier dans le sport?
gerald passi

Notre bouquin démontre que la DNCG française est défaillante. Imaginez donc la difficulté que rencontrait une DNCG européenne. Bruxelles a en effet le pouvoir de réguler le sport professionnel en tant qu’activité économique. C’est d’ailleurs toute la crainte de certains acteurs du foot.

9.) Deux millions pour Bernard Mendy, vous trouvez pas que c'est trop? Qui se sucre au passage?
Fedorov

Cela aurait pu être cinq. Qu’est-ce que vous auriez dit à ce moment là. De nombreux joueurs arrivés en France et inconnus ont été achetés beaucoup plus chers. L’OM a même acheté un Brésilien qui n’est jamais venu…

10.) Pourquoi est-ce que les présidents mettent de l'argent dans les clubs alors qu'apparemment, ils perdent de l’argent. Ils font dans la philanthropie?
Fedorov

C’est tout le propos de notre livre. Nous l’appelons le «foot paradoxe». N’oubliez pas que bon nombre de présidents français ne sont pas les propriétaires de leurs clubs. Ils jouent donc avec l’argent des actionnaires et sont peut-être moins regardant sur la manière de dépenser l’argent.

11.) Pensez-vous qu'une modification fiscale permettant aux clubs de payer moins charges salariales pour les joueurs nous permettrait d'avoir un championnat au niveau de l'Angleterre, l'Italie ou l'Espagne? Si oui, pourquoi cela n'a-t-il pas encore été mis en place? Sur qui faire pression pour que ça change?
Coachgui

Si on fait une loi d’exception pour le foot, il faut le faire pour l’ensemble des entreprises privées françaises. Il faut s’interroger sur le handicap compétitif de l’économie française dans son ensemble du fait de la pression sociale et fiscale. L’an passé, le foot français a déjà bénéficié d’un régime dérogatoire permettant aux salaires des joueurs de ne subir les charges sociales que sur 70% du salaire versé au joueur. Un cadeau énorme qui n’a pourtant pas provoqué l’arrivée de grandes stars en France.

12.) Pourquoi faire transférer des joueurs dans un club pour x années sachant qu'ils n’honorent jamais leur contrat et pourquoi ne pas rémunéré le joueur en fonction de ses capacités physiques et des résultats du club car leur salaire est vraiment rageant surtout par rapport à des gens qui vivent en deçà de 1100 euro net
Hayhay

Encore une fois, nous sommes dans l’économie du spectacle avec toute la démesure que cela peut comporter. Le prix n’a pas d’autre signification que ce qu’il faut payer pour que les artistes se produisent. La question importante à se poser est la suivante: pourquoi les consommateurs acceptent de payer ce prix là? Ne perdez pas de vue que c’est vous spectateur ou téléspectateur qui acceptez de payer ce prix-là.

13.) J'aurais deux questions que je vais essayer d'argumenter: Je suis un ancien footballeur amateur, passionné, qui allait au Parc des princes, qui est abonné à Canal+. Mais depuis quelques années, je me lasse de ce sport. J'en arrive à ne plus trop regarder les matchs et à m'intéresser à d'autres sport comme le rugby par exemple. Est-ce que je fais partie d'un phénomène global ou suis-je un cas particulier? (Depuis plusieurs années, il y a un cynisme et une hypocrisie incroyables dans le football. On a des médias qui essayent de nous vendre du plomb pour de l'or et qui créent des infos/polémiques sans fondement. De plus les médias ne critiquent jamais un footballeur en direct. Du coup on a des footballeurs qui sont les rois du pétrole, qui se permettent des choses inadmissibles, qui n'ont plus aucun scrupule a faire des déclarations ou a se comporter comme des mercenaires. Le public est très mal considéré si ce n'est comme consommateur débile. On assiste parfois a des caricatures de traitements (le PSG = Nazis, les Lensois = Gentils). Dans ces conditions, comprenez vous que le public puisse parfois être exaspéré et puisse lui aussi avoir des comportements anti-sportifs si c'est le seul moyen qu'ils aient pour exprimer leur dégoût?
Eiffel35

Plutôt qu’avoir des comportements antisportifs ou violents, on peut prendre du recul voire passer à des sports répondant davantage à notre philosophie. Comme vous, nous aimons le football mais nous sommes très inquiets de voir le chemin qu’il emprunte.

14.) Pourquoi la direction juridique de la FFF n'intervient-elle pas pour mettre fin aux transferts douteux?
sven eriksson

Nous posons la même question dans notre livre et dans la mesure où il est inimaginable d’envisager que la corruption ait pu gagner les instances dirigeantes, force est de conclure au mieux à leur incompétence.

15.) Pensez-vous que Michel Platini en serait là aujourd'hui si il n'avait pas comme les autres profité du système de Sepp Blatter ?
ribery24

Bien sûr que non. Derrière le romantique Michel se cache le très fin politique Platini. Mettons à son crédit son intention officielle de nettoyer le foot. Nous attendons qu’il passe aux actes.

16.) Puisque le joueur doit payer la commission de son agent et qu'il peut dans le même temps déduire cette commission de ses impôts, pourquoi les joueurs continuent-ils à laisser le club le faire? Sont-ils d'après vous des complices ou des victimes de ce système?
eva 22

Excellente question. C’est le fond du débat. Pourquoi les clubs continuent-ils à se battre pour continuer à payer des agents qui sont officieusement ceux des joueurs et opportunément mandatés par les clubs. C’est tout de même curieux de vouloir payer quelque chose dont on pourrait faire aisément l’économie.

17.) Et le retour de jerome Valke à la FIFA ça vous inspire quoi?
Yumo

C’est le symbole du cynisme qui règne au sein du football business. En décembre 2006, alors directeur du marketing de la FIFA, il est licencié suite à un procès perdu par la FIFa pour pratiques commerciales déloyales envers un sponsor. Dans les attendus du jugement, sa responsabilité est gravement engagée, ce qui a d’ailleurs motivé son licenciement pour faute. L’affaire a coûté à la FIFA la bagatelle de 90 millions de dollars pour transiger. Valcke a peut-être suggéré à Blatter des idées lumineuses pour les récupérer au plus vite.

18.) Que peut-on faire pour inciter le gouvernement à changer le système fiscal pour les clubs de football (afin de remonter le niveau de la ligue 1)?
Coachgui

Nous pensons que le gouvernement a d’autres priorités. Enfin nous l’espérons. Pourquoi privilégier le football au détriment de toutes les autres entreprises de main-d’oeuvre ? Le débat sur la fiscalité est indécent. Les concepteurs de jeux vidéos ont les mêmes problèmes et personne ne se soucient d’eux.

19.) Et l'épisode Kachkar à l'OM, vous en pensez quoi?
pape diouf

Il n’est pas pensable que Robert Louis-Dreyfus lui ait trouvé du « crédit » une seule seconde. Une petite recherche sur internet permettait de retrouver toutes ses casseroles. Etait-il donc là seulement pour distraire les supporters du Stade Vélodrome en accomplissant avec brio des tours d’honneurs ? Si vous voulez retrouvez le numéro de dossier au FBI de l’ex mari de sa femme, lisez notre livre…

20.) Ne trouvez vous pas que les joueurs ont trop de "pouvoir"? Je m'explique : quand ils font un bras de fer avec leur club, ce sont souvent eux qui gagnent la partie alors qu'ils ont un contrat à "honorer"... Savent-ils ce que veut dire "honorer" un contrat? Ex: Essien et Lyon, Piquione et Sainté. Je ne comprends pas comment on peut se plaindre à ce niveau. Pourquoi les présidents ne les gardent pas contre leur gré jusqu'à fin du contrat quitte à perdre de la valeur marchande ?
cmoi91

Si vous avez décidé de quitter votre employeur, quelle que soit votre activité, pensez-vous sérieusement qu’il pourrait vous retenir contre votre gré ?
Les présidents n’ont aucun intérêt à conserver un joueur jusqu’au teme de leur contrat puisque leur valeur devient nulle. Le trading est pour les clubs l’activité la plus rentable. Ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied.

21.)Comment expliquer l'acharnement de la LFP contre le SCO d'Angers? Cela ne rentre t il pas dans le domaine de la corruption, à vouloir à tout prix repêcher Créteil, et en faire un deuxième grand club sur Paris? Où est l'éthique dans le football? Comment se fait-il que ceux qui décident du sort de ce club soient les présidents des clubs rivaux? Comment garder sa passion pour ce sport de plus en plus pourri, a tous les niveaux?
Yoyozibou

Il est peu probable que la Ligue ait voulu repêcher Créteil dans le dessein de faire un deuxième grand club parisien. N’oubliez pas que Roselyne Bachelot, ministre des Sports a déclaré être actionnaire symbolique du SCO. De ce point de vue, faire des misères aux Angevins est plutôt maladroit pour une Ligue qui va bientôt solliciter le ministre pour modifier la loi dans le sens de ses exigences sur la rémunération des agents de joueurs. Il est amusant que Maître Thiriez, avocat au Conseil d’Etat, se soit fait mettre un vent par un Tribunal administratif qui a rendu une décision favorable au SCO contre la Ligue.

22.) Je souhaiterais savoir ce que vous pensez de la revalorisation salariale qui a été attribuée aux arbitres français cette année : trouvez-vous cela bien? Que ce n'est pas assez? Que c'est de trop? En effet, ceux-ci (en Ligue 1) touchent environ 1400€ par mois de salaire fixe + plus de 3000€ par match (ce qui représente environ 100 000€ sur la saison).
Vpm

Vu leur degré de responsabilité et la pression qui repose sur leurs épaules, il nous semble normal que les arbitres soient bien rémunérés. Tout ce qui va dans le sens de  l’indépendance des arbitres est bienvenu. Si cela peut les rendre incorruptibles...

23.) Question sérieuse : Comment expliquer que Jean-Michel Larqué soit encore commentateur de football ?
Eiffel35

Il a inscrit un superbe but en finale de Coupe de France il y a près de 40 ans. Cela méritait bien une place de sénateur à vie, non? Et puis, il ne joue plus dans l’équipe de Thierry Roland. Alors ne vous plaignez plus!

Le chat est fini, le débat continue ci-dessous...


Pour lire nos autres chats sur le début de la saison de Ligue 1, cliquez ici et ici.