Les candidatures spontanées sont à l'origine de près d'un quart des recrutements, sauf pour les cadres... des réponses à toutes vos questions pour notre chat sur l'embauche avec Hymane Ben Aoun.
Les candidatures spontanées sont à l'origine de près d'un quart des recrutements, sauf pour les cadres... des réponses à toutes vos questions pour notre chat sur l'embauche avec Hymane Ben Aoun. — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives

Vous interviewez

CHAT - Embauche

Vos questions à notre spécialiste en Ressources Humaines...

Quelle branche embauche le plus? Comment réussir un entretien? Une pénurie de main d'oeuvre est-elle vraiment possible dans les années à venir avec le chômage d'aujourd'hui?
Hymane Ben Aoun de la société de recrutement Aravati, spécialiste en Ressources Humaines, a répondu à vos questions.

1.) Pourquoi les recruteurs ne se donnent même pas la peine ou la politesse de répondre aux candidatures qu'ils ne retiennent pas? Manque d'empathie? Ou travail mal fait?
Traxs

En principe, les recruteurs doivent répondre systématiquement à toutes les candidatures, c’est une obligation. Malheureusement, il faut avouer que nous recevons beaucoup de cv, et que, dans certains cas, les recruteurs ne sont pas équipés pour répondre. A cela il faut préciser que nous n’avons pas la possibilité de faire des réponses automatiques, si vous nous écriviez de votre poste de travail, nous ne pouvons pas répondre à la même adresse, les réponses sont donc souvent manuelles…

2.) Quelle est la valeur des promesses faites de vive voix pendant l'entretien?
Jean

Aucune, sur le plan juridique.

3.) J'ai 41 ans et j'ai un rendez-vous avec un responsable des ressources humaines pour une place de conducteur receveur dans un service de transport urbain. Pouvez-vous me donner quelques conseils?
Laurent_de_lyon

Si vous avez les compétences pour le poste, tentez de les mettre en avant, n’hésitez pas à avouer les manques ou points d’amélioration importants. Soyez honnête et mettez en avant de façon argumentée vos motivations pour le poste. Dites vous qu’un recrutement c’est gagnant – gagnant et que l’entreprise apporte (un salaire, une capacité de formation…) et que vous devez apporter également (une force de travail, des compétences…)

4.) Lors d'un entretien d'embauche, l'honnêteté est-elle une force ou une faiblesse? Un recruteur est-il vraiment prêt à entendre et accepter toutes les réalités? Le candidat doit se présenter sous son meilleur jour, mais les êtres humains ont aussi leurs faiblesses...
Adine

L’entretien est un exercice difficile, il faut se vendre bien entendu, mais pas se survendre ! L’honnêteté est une force surtout si vous savez « contre balancer » vos faiblesses. Mais, attention, le recruteur n’est pas votre ami, il recherche l’adéquation entre le poste à pourvoir et le profil rencontré, il a besoin d’être rassuré et de sentir que vous ne lui cachez pas de « faiblesse » rédhibitoire….

5.) Qu’attendez-vous d'un entretien d'embauche? Et cela est-il variable selon les secteurs?
Fatima

L’entretien nous permet de cerner au mieux le profil du candidat, comprendre qui il est, ce qu’il a fait ou sait faire et surtout ce qu’il peut faire demain…
Nos attentes sont toujours en rapport avec le poste à pourvoir, donc cela varie selon les secteurs mais également selon les postes.

6.) On parle d'une vague d'embauches qui favoriserait les jeunes diplômés. Moi-même, fraîchement sortie d'école de commerce, je me retrouve face à des recruteurs qui soit hésitent à faire confiance en tant que jeune (même avec un bac+5 et des stages longues durées significatifs), soit qui trouvent que nous sommes surdiplômés par rapport à l'offre. Avez-vous des conseils pour nous, jeunes diplômés avides de prouver nos compétences?
Hellok

Oui, nous parlons d’une pénurie de compétences qui commence à se faire sentir, donc je confirme que ça va aller de mieux en mieux pour les jeunes diplômés. Je sais que des secteurs n’arrivent pas à pourvoir leurs offres : restauration – hôtellerie, distribution sélective et grande distribution, informatique, bâtiment TP….
Néanmoins, peut être puis-je vous conseiller de bien cibler vos réponses et surtout de bien préparer vos arguments pour faire ressortir les compétences développées lors de vos stages et de les adapter au poste à pourvoir.

7.) J'ai passé un entretien d'embauche récemment, l'entreprise (domaine informatique) me dit qu'elle veut vraiment travailler avec moi, mais, arguant de mon manque d'expérience, me propose de commencer avec un stage, et surtout pour un salaire ne reflétant pas du tout leur "volonté d'une collaboration à long terme" ni mon niveau d'étude. Comment faire comprendre à l'entreprise que je ne peux accepter un tel salaire? Cette pratique du stage pour commencer est-elle louable? Et de manière générale, comment négocier un salaire? Quels sont les arguments pour nous, candidats?
Colin

Je trouve ce type de proposition déplorable, je vous conseille de ne pas accepter ce type de pratique, la période d’essai sert à se tester mutuellement. Cette pratique n’est simplement pas acceptable.
En termes de négociation de salaire, c’est un point difficile pour un jeune qui débute, il faut essayer de savoir ce que propose l’entreprise, et de se fixer un seuil psychologique en dessous duquel vous ne descendrez pas.
Pour les débutants, c’est assez difficile d’argumenter sur sa valeur, vous pouvez échanger à ce sujet avec des anciens élèves de votre école, cela pourra vous aider à envisager votre seuil psychologique…

8.) Étudiant en école de commerce, je souhaite m'orienter vers les métiers de la finance. Pourriez-vous m'indiquer quelles sont les branches qui recrutent? Une expérience internationale en Allemagne elle est un plus?
Djé

Je ne connais pas très bien le secteur de la finance, je ne peux donc pas vous aider, en revanche, sachez qu’une expérience internationale se valorise toujours.

9.) Quelles sont les premières choses auxquelles le recruteur fait attention lors de l'entrée de la personne? Est-ce que le recruteur se base plus sur le CV ou sur l'entretien lui-même pour être convaincu d'embaucher la personne? Comment convaincre l'employeur qu'on a les capacités requises même s'il y a une expérience minime en termes de durée? Enfin, dernière question, quels sont vos critères de sélection si je passais un entretien devant vous?
Lakshana1

Le recruteur évalue un candidat sur plusieurs registres:
- le cv en priorité car c’est ce que nous recevons avant de voir le candidat et nous effectuons une première sélection sur les cv.
- La présentation du candidat, même si c’est subjectif… il faut réellement soigner sa présentation et adopter la tenue vestimentaire pour l’entretien qui correspond à ce que vous mettriez quand vous occuperez le poste.
- L’entretien nous sert à découvrir le candidat sur le plan de sa personnalité, de ses compétences et de ses motivations.
Pour convaincre, il faut se préparer et apprendre à mettre en avant les compétences que vous avez développés, lors de votre formation et de vos stages, mettre en avant des jobs d’été …. Tout peut être pris en compte.
Si je vous recevais en entretien, je vous poserais surement des questions en rapport avec le poste à pourvoir.

10.) Je suis en recherche d'emploi active après m'être occupée de mes deux enfants jusqu'à leur scolarisation. Mon but est de servir l'Etat, de travailler au sein d'un ministère public. J'ai passé des concours externes sans succès, il me faudrait une remise à niveau mais ma dernière fille qui a 2 ans ne peut pas entrer en crèche ni chez une assistante maternelle pour cause d'inactivité professionnelle. Je ne peux pas donc suivre de cours, comment faire? Je n’ai pas les moyens de payer une formation privée. J'ai aussi postulé en candidature spontanée et par voie de recrutement sans concours. Sans succès.
Axemia

Votre question sort un peu de mon périmètre, néanmoins renseignez vous auprès du CNED sur les formations diplômantes à distance….

11.) Est-il vrai que de plus en plus d'entreprises préfèrent maintenant embaucher des bac+2 plutôt que des bac+5, et former sur place? Si oui, pourquoi?
lol51

Cela arrive, par exemple les grands réseaux bancaires qui, ayant du mal à recruter des Bac+5, ont décidé de recruter des Bac+2 et de les former. Cela arrivera de plus en plus, mais ils recrutent toujours des Bac+ 5!

12.) Dans le milieu de l'informatique (en pleine expansion), prévoit-on à court terme une baisse de la demande en JD?
Hhakk

La pénurie de compétences va aller en s’amplifiant, je pense que le secteur de l’informatique va continuer à recruter.

13.) Pourquoi les entreprises ne laissent-elles aucune chance à des gens peu ou pas qualifiés même s'ils sont travailleurs?
Panchito

Cela évolue de mon point de vue, et ça va continuer suite aux difficultés que les entreprises vont rencontrer pour recruter des gens diplômés. C’est néanmoins difficile de savoir lors d’un entretien si quelqu’un est travailleur... ou pas…

14.) Est-il vrai que la réussite d'un entretien se joue dès les premières secondes? (présentation adéquate avec l'attente du recruteur, la poignée de main ...)
Alan

La présentation est importante, il est vrai qu’un candidat qui arrive « débraillé » devra plus convaincre, que face à un candidat un peu trop détendu le recruteur va se poser des questions. Je vous rassure, il nous arrive à nous, recruteurs, d’accueillir un candidat et de se dire que ce n’est pas gagné, et d’être convaincu pendant l’entretien. La poignée de mains, pour moi n’a aucune valeur en recrutement, je préfère les outils plus objectifs!

15.) Les métiers concernant l'énergétique, climatisation et chauffage seront-ils toujours autant porteurs qu'à nos jours. Pour travailler en ressources humaines, un bac+3 suffit-il ou est-il préférable d'avoir un bac+5?
Curly

Il me semble que oui, le secteur du bâtiment et des travaux publics va continuer à recruter…
Pour travailler dans les ressources humaines, il y a des formations de Bac+3 qui peuvent être très adaptées, mais pour les postes de management les recruteurs préfèrent des Bac+5. Le niveau de formation peut être ensuite compensé par l’expérience.

16.) Entre deux candidats ayant le même profil et la même expérience, qu'est-ce qui va faire la différence entre les deux? Qu'est-ce qui va vous pousser à en choisir un plutôt que l'autre?
Caroleportet

Ce qui fera la différence, sera la personnalité qui sera plus ou moins adaptée à la culture de l’entreprise, mais surtout la motivation du candidat par rapport au poste. Par exemple, un candidat qui, après avoir rencontré un recruteur, lui envoie un email pour lui démontrer sa motivation et compléter des points qu’il n’a pas pu argumenter en entretien, peut marquer des points.

17.) Pourquoi le statut de travailleur handicapé est-il un tel repoussoir pour les recruteurs - même quand aucun aménagement de poste n'est nécessaire? Les lois ne sont hélas pas appliquées dans ce domaine. Quel recours ??
Bibou
Je ne suis pas forcément pertinente pour vous répondre, c’est un problème de sensibilisation des chefs d’entreprise… En revanche, vous avez un recours la HALDE, ils peuvent vous renseigner.

18.) Comment voyez-vous dans les prochains mois ou années le marché du travail dans la recherche biologique/ pharmaceutique? Pensez-vous que les projets de réforme en cours dans ce domaine vont ouvrir plus de possibilité? Je suis docteur en Biologie, je travaille à l'étranger et les tentatives de recherche d'emploi en France ont été pour l'instant infructueuses. Que faut il donc faire?
Ted
Je suis désolée de ne pouvoir vous aider, mais je ne connais pas ce secteur. Allez sur le site : www.syntec-recrutement.org et voyez quels sont les cabinets spécialisés dans ce domaine.

19.) Comment "vendre" le fait d'avoir travaillé pendant plus de 20 ans pour la même entreprise et n'avoir pas d'autre expérience?
Billy
Cela peut effectivement sembler difficile à valoriser. Néanmoins, si vous avez évolué ou occupé des postes différents, vous pouvez argumenter plus facilement.

20.) Une pénurie de main-d’oeuvre est-elle vraiment possible dans les années à venir avec le chômage d'aujourd'hui?
Charlot
Oui, la pénurie va bientôt se faire sentir, il y a en France aujourd’hui 300.000 postes non pourvus en France, mais le chômage perdure car les postes sont principalement à pourvoir en région Parisienne et les chômeurs ne sont pas tous en RP. Les postes à pourvoir et les candidats en recherche ne correspondent pas forcément… Mais la baisse du chômage est pour l’instant liée à ce phénomène, et ce n’est que le début.

21.) J'ai un ami sans diplômes qui vivait de petits boulots, il a été embauché en Irlande avec un salaire de 2.000 € par mois. Y a-t-il un avenir en France?
Panchito
Il faut effectivement se poser la question de la mobilité, l’Irlande souffre déjà beaucoup plus de la pénurie, ainsi que l’Angleterre. Pour un candidat mobile, cela vaut la peine de regarder en Europe. En revanche, oui, je pense qu’il y a de l’avenir en France.

Le chat est fini, le débat continue...