Sotchi 2014: Vous avez interviewé Martin Fourcade, triple médaillé en biathlon

VOS QUESTIONS Le champion de biathlon vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Martin Fourcade, triple médaillé en biathlon
Martin Fourcade, triple médaillé en biathlon — C.GONTHIER // 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

Merci à tous d’avoir partagé ces moments avec moi. J’ai beaucoup de chance de compter sur votre soutien et je suis heureux de partager cette aventure au quotidien, notamment sur les réseaux sociaux ;)
 
A bientôt pour la Coupe du monde, je sais que vous serez encore nombreux à nous encourager. Martin.
 
Guillaume: Quelles sont les sensations d'un biathlète derrière sa carabine lors d'un dernier tir.
C’est un sentiment incroyable d’arriver à dominer la pression et de passer outre les conséquences de l’enjeu de la course. C’est aussi une situation que j’adore et qui me transcende.
 
Cassiopée: Félicitations pour vos belles médailles! J'ai 11 ans et aimerais savoir pourquoi le biathlon est un sport à conseiller aux jeunes.
C’est un sport prenant qui demande beaucoup d’investissement. C’est une vraie belle école de la vie. 
 
Anais: 15 jours sans tes proches, loin de tout, ce n'est pas trop difficile?
Il s’agit de plus de 250 jours par an sans eux en fait! C’est un mode de vie qu’ils acceptent car ils savent que je ne pourrais pas vivre sans ma passion. Je ne pourrais pas le faire sans leur soutien.
 
Noémie: Le fait d'être le leader de l'équipe de France a-t-il eu un impact sur vous ou votre façon de travailler?  
Oui, ce rôle m’oblige à être professionnel. A montrer l’exemple et être un modèle auprès de mes coéquipiers. 
 
Le journaliste de l'Equipe qui vous a taclé sur Twitter en affirmant que dans 20 ans, «on ne se souviendra de vous», s'est finalement excusé?
Non, il ne s’est pas excusé. Je n’attendais pas d’excuses. Je n’ai pas réagi à son intervention car il a dit qu’on ne se souviendrai pas de moi dans 20 ans. Je ne me suis jamais battu pour la célébrité. Cependant, j’ai trouvé honteux pour un journaliste sportif d’affirmer qu’une médaille olympique a plus de valeur dans un sport que dans un autre. Il ne s’agit pas d’une histoire de reconnaissance, mais de performance.
 
Michel: En individuel, quel est votre objectif principal sur le ski de fond? Plutôt 15 km ou plutôt 50 km?
Plutôt sur le 15km. 
 
Régis: Ce n'est pas difficile de se remotiver après de tels résultats aux JO?
Si. Il y a forcément un petit blues post-olympique. Mais la coupe du monde reprend ses droits très vite et la conquête du Globe de cristal me tient énormément à coeur. 
 
Corentin: Ton objectif pour 2018, c'est d'égaler, et pourquoi pas dépasser, le record de Jean-Claude Killy?
Non, je ne me bats pas pour les records mais pour les émotions que la pratique de mon sport me procure. Jean-Claude Killy fut un immense athlète et je ne vois pas de raison de vouloir me situer face à lui. 
 
Axelle: Féru des réseaux sociaux, vous avez le temps de lire tous les commentaires? Sont-ils parfois une source de motivation?
Je ne peux plus lire tous les commentaires mais j’en lis le plus possible. La critique, comme le compliment sont toujours bons à prendre quand ils sont justifiés. 
 
C’est pour cela que je prends pas mal de recul par rapport à certains commentaires. Je sais que les réseaux sociaux et les écrans d’ordinateurs permettent de délier les langues et que certaines personnes en profitent pour se défouler. 
 
Philippe: Bonjour Martin, je suis un grand amateur de biathlon depuis les exploits de Raphaël Poirée et je dois dire que vous avez depuis, largement dépassé le maître. Alors maintenant, quels sont vos prochains objectifs? Vous serez en Corée du Sud dans quatre ans?
Je serai en Corée du Sud dans quatre ans. Je n’ai jamais voulu dépasser Raphaël Poirée qui reste pour moi un modèle et un pionnier. Mes résultats auraient été beaucoup plus difficiles à aller chercher s’il n'avait pas montré que cela était possible en tant que Français. 
 
Alix: Qu'est-ce qui est le plus dur. Gagner une mass-start ou répondre aux questions des journalistes?
Gagner une mass start! C’est toujours un plaisir de répondre aux journalistes quand ils sont professionnels et qu’ils viennent couvrir le biathlon pour le mettre en valeur. 
 
Johan: En vrai, Patrick Montel, il est comment?
Il est enthousiaste ;)
 
Corinne: Merci pour tout! Comment essayer le biathlon en une semaine de vacances? Et sur quel site? Merci!
De nombreuses écoles de ski proposent des initiations ou perfectionnement au biathlon. Les stations sont nombreuses et variées. 
 
Ma station de Font-Romeu dans les Pyrénées mais aussi les stations du Jura, des Alpes et du Vercors. Et même pour les débutants, il est possible de tirer avec une carabine. C'est très sécurisé et encadré. 
 
Marie: Félicitations pour ces magnifiques Jeux! Tu rentres quand à Font-Romeu?
Dès que possible. Il est malheureusement compliqué de rentrer avant la fin de la coupe du monde. Je ferai tout mon possible pour venir fêter cela avec vous mi avril!
 
Lucie: Salut Martin! Je suis une immense fan, je t'ai suivi tout au long de ces JO de Sotchi, je voulais savoir si tu es un homme comblé en ce jour? Et surtout MERCI POUR TOUT! :) 
Oui je suis un homme comblé qui a réalisé son plus grand rêve! Mais la vie est pleine de découvertes ;). 
 
Christian: Que peut-on faire pour donner envie aux jeunes de pratiquer le biathlon?
J’espère que nos résultats ont donné envie aux plus jeunes de s’essayer au biathlon qui est extrêmement ludique. Des courses sur un format de spectacle existent dans les plus grandes villes, Moscou, Olso, Schalke, etc. Peut-être qu’une compétition de ce genre en France permettrait d’exposer encore plus notre discipline et de créer des vocations. 
 
Lucas: Bonjour Martin et félicitations pour tes médailles et ton mental d'acier sur les courses.  En dehors du biathlon, pratiques-tu le tir sportif comme le 3x40 ou le 60 (couché) pour te perfectionner?
Oui, couché comme debout d’ailleurs. L’entraînement du tir se passe comme celui du ski avec une première période consacrée à l’entraînement «foncier». 
 
Le tir de précision nous permet d’augmenter notre niveau et de gommer nos lacunes techniques. Notre exercice de référence est le 30-30 (couché - debout). 
 
J’ai un record à 541/600 avec un matériel de biathlon. C’est une carabine de 3,5kg sans combinaison et avec des balles d’entraînement.
 
Maxime: J'ai un grand respect pour toi. Bravo! Quel est pour toi ton meilleur souvenir lors de ces Jeux olympiques?
 
Le moment où je réalise que je vais devenir champion olympique! C’est un rêve depuis tellement d’années. J’ai énormément travaillé pour le réaliser. L’émotion en a été d’autant plus forte.
 
Fanny: Comme beaucoup de français j'ai adoré regarder les Jeux à la télévision, et comme beaucoup, j'ai été très agacée par les commentaires. Vous avez un avis sur la polémique, et l'intervention du CSA? Une nouvelle fois bravo, vous devez à beaucoup de français une grasse mat!
Désolé pour la grasse mat’ ;) 
 
Concernant la polémique de France Télévisions je n’ai pas suivi les commentaires en direct et il est pour moi compliqué de donner un avis objectif. Cependant je pense qu’il est compliqué de ne pas dire de bêtises avec plus de 14h de direct par jour.
 
Loic: Tout juste avant de franchir la ligne d'arrivée de la poursuite, à quoi pensiez-vous? A-t-on un stress supplémentaire dans ce genre de moment?
Je pense seulement que je suis extrêmement heureux. C’est un soulagement et un geste qui se fait tout seul. Plus que quelque chose de calculé.
 
Le dernier tour a malgré tout été très compliqué à gérer. J’étais à 2,5km de réaliser mon rêve. Mais je devais franchir la ligne pour officialiser cela. Le stress est forcément plus important aux JO car c’est un objectif majeur avec un gros suivi et un impact international. 
 
Christian: Félicitations pour tes résultats aux JO mais aussi en coupe du monde! Bravo aussi a tout le staff qui accompagne toute l'équipe et qui a aussi son importance. Pourquoi te mettre au ski de fond? C'est un challenge personnel? Ou penses-tu que tu peux apporter un plus au ski de fond? 
Non, je ne me sens pas du tout dans un rôle d’ambassadeur du ski de fond. Je veux me servir de ce sport, et il m’apportera plus que je lui apporterai.
 
ChipsRCT: Comment analyses-tu les réussites françaises de ces Jeux? Quelle place accordes-tu aux médias et à la pression qu'ils peuvent transmettre ?
C’est une belle campagne pour l’équipe de France olympique. Les leaders ont, dans l’ensemble, répondu présent. Et les outsiders ont su profiter des opportunités. 
 
J’ai vibré devant les médailles du skicross et envoyé tout mon soutien à Jason Lamy-Chappuis qui est un grand champion et se remettra vite. 
 
Concernant la place des médias, je fais cela avec plaisir. La pression me transcende. Quant aux critiques, elles sont toujours constructives si elles sont justifiées. 
 
Eldroyn: Bonjour d'Angleterre Martin! Et félicitations! Après ces jeux presque parfaits, quels peuvent être vos objectifs personnels sur le biathlon et le ski de fond pour les prochaines Olympiades? Pour la coupe du Monde qui arrive, allez-vous faire le ski de fond, le biathlon ou les deux?
Dès l’an prochain, j’aimerais participer aux mondiaux de ski de fond et de biathlon. Je repars pour quatre années, plein de motivation. Mais j’ai besoin de challenges pour avancer, pour continuer à progresser. Le ski de fond va me permettre de me mettre en danger, de me pousser dans mes retranchements et de ne pas me reposer sur les bons résultats obtenus ces dernières années. 
 
Eldroyn: Que pensez-vous devoir travailler pour vous améliorer? Encore toutes mes félicitations.
Je peux encore progresser dans beaucoup de domaines. La vitesse de tir couché est mon plus gros chantier. Mais je peux aussi progresser physiquement et techniquement. 
 
ChipsRCT: Félicitations à toi et à la Team France pour les 15 breloques. Comment va ta sinusite?
Merci, ça va mieux! Toujours un petit mal de gorge qui est autant dû au reste de la sinusite qu’à la célébration de nos médailles le samedi soir.
 
En tant que digne successeur de Raphaël Poirée pour le biathlon français, comment vois-tu le parcours exceptionnel de Bjoerndalen? Tu te vois continuer aussi longtemps que lui en compétition?
Le parcours de Bjoerndalen est exemplaire. C’est un sportif hors du commun qui durant ces vingt années de carrière au haut niveau a réussi à s’adapter, élever son niveau et revenir au top après deux années galères, à plus de 40 ans. On a une relation très cordiale. 
 
On se dit bonjour, on discute. On n’est pas de la même génération. Je suis plus proche de Tarjei Boe, qui est plus jeune. Je ne continuerai pas jusqu’à 40 ans. Je connais les efforts nécessaires pour accéder au haut niveau et s’y maintenir. Je suis prêt à les faire car je vois ces efforts sur une période limitée. Au moins pour une olympiade de plus!
 
Pourquoi France Télévisions et les autres chaînes ne diffusent jamais de biathlon? Ce sport est pourtant très médiatisé en Allemagne et en Norvège. Bonne chance pour la coupe du monde. Je t'ai découvert pendant les JO, tu es super! 
Merci. Concernant la diffusion du biathlon, je suis le premier à regretter le manque d’exposition car je suis persuadé que notre sport a un vrai potentiel médiatique et qu’il pourrait réaliser de très bonnes audiences.
 
Il suffit parfois de la volonté d’un service ou d’une seule personne pour changer cette donne. Pour tous les passionnés, le biathlon est retransmis toute l’année sur Eurosport. 
 
Bonjour Martin. Quelles sont tes passions en dehors du biathlon?
Je suis un vrai fan de sport. Je suis aussi attiré par tout ce qui concerne la communication. Les réseaux sociaux, etc.
 
Et j’aime beaucoup voyager, découvrir les jolis coins de notre monde. Et mon prochain voyage, ce sera aux Seychelles!
 
Stephan: Respect monsieur. Car grâce à vous, ces Jeux ont été sauvés. Vous avez commencé quand le biathlon? Merci mille fois pour ces belles émotions apportées.
J’ai commencé par le ski de fond et basculé sur le biathlon dès que j’en ai eu la possibilité. Sans parler de vocation, c’est une réelle passion. J’ai commencé à 13 ans le biathlon dans les Pyrénées. 

----------------------------------------

Présentation du chat:

Avec 15 médailles au total, la France est rentrée de Sotchi en battant un nouveau record. 

Et un athlète s'est particulièrement fait remarquer lors de ces Jeux, Martin Fourcade qui a réussi l’exploit de décrocher trois médailles (deux or, une argent) en biathlon.
 
Tout juste revenu de Russie, il sera de passage à la rédaction de 20 Minutes pour dialoguer avec vous. L'occasion de faire un point sur ses deux dernières semaines mais aussi d'évoquer l'avenir. Et pour cause, la coupe du monde de biathlon reprend le 6 mars, à Pokljuka (Slovénie).