Municipales 2014 à Marseille: Vous avez interviewé Patrick Mennucci

VOS QUESTIONS Le socialiste vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Patrick Mennucci, candidat à la mairie de Marseille
Patrick Mennucci, candidat à la mairie de Marseille — C.GONTHIER // 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

Merci aux internautes et à 20 Minutes. Retrouvez tout mon programme sur mon site internet mennucci2014.fr. Bonne journée à tous.

Monaviscompte: Seriez-vous prêt à affronter, si c'est votre opposant au second tour, Jean-Claude Gaudin, en face à face, si possible à la télé pour que les Marseillais puissent se faire leur avis?
 
Je ne cesse de réclamer un débat avec Jean-Claude Gaudin qui le fuit tel une murène recroquevillée dans son trou. 
 
Il refuse d’aborder le débat municipal, ne le fait que dans l’invective et l’approximation. 
 
En réalité, Jean-Claude Gaudin sait que son bilan est très critiqué par les Marseillais et il ne compte que sur la situation nationale pour me battre. 
 
Je le dis aux Marseillais, le changement c’est le 30 mars 2014 et pas le 30 mars 2020 parce qu'alors, Jean-Claude Gaudin aurait 25 ans de mandat.
 
ventresaintgris: Concernant les dépôts d'ordures à tous les coins de rue et à toutes les heures, comptez-vous missionner la police de surveillance de la voie publique pour rechercher et sanctionner les auteurs?
 
Je demanderai à la police municipale qui sera doublée de faire ce travail de contrôle et de répression. 
 
Je dissoudrai la police de la propreté qui a fait la preuve de son inefficacité car elle n’a pas l’autorité d’une police.
 
Simon + Léa: Quelles sont vos réactions aux sondages publiés ce matin? Pape Diouf ne ferait-il pas un excellent maire adjoint?
 
Je lui propose toujours le rassemblement. J’espère qu’il saisira cette opportunité de changer le destin de Marseille car nous partageons le constat d’une ville fracturée par 19 ans de mandature par le maire sortant.
 
tricyr: Dans le cadre d'une inauguration d'une école privée catholique, Jean-Claude Gaudin a déclaré: «Nous faisons tout à fait notre devoir à l'égard de l'enseignement public». Êtes-vous du même avis?
 
Non je ne suis pas de cet avis c’est pourquoi mon programme école est très développé (voir sur mennucci2014.fr). 
 
Les principales mesures sont la décentralisation de l’entretien des écoles communales aux maires de secteur comme à Paris et à Lyon, la mise en place d’un périscolaire dans le cadre d’un PEDT (Plan éducatif de territoire), l’accueil des enfants des 7h30 et jusqu’à 18h30 pour les familles qui le souhaitent et porter l’encadrement en ATSEM à une pour 20 enfants. 
 
Stéphane: Vous souhaitez créer une structure publique forte pour assurer le développement du tourisme d’affaires à Marseille. Vous citez Paris ou Lyon, mais ces structures sont privées. Pensez-vous qu'une structure publique pour gérer un business où la compétition est mondiale soit la meilleure réponse pour être pragmatique, efficace et performant? 
 
Non, j’ai indiqué que nous avions un choix à faire et personnellement, je penche pour une initiative privée soutenue par la mairie. 
 
En 2013, nous sommes la 124e ville de congrès en Europe, c’est pourquoi il faut rationaliser notre promotion et l’accueil. C’est en ce sens que je veux que cette structure se crée.
 
Denys: Marseille peut-elle être capitale européenne du sport 2017?
 
Pour être capitale du sport, il faudra remettre à niveau tous les équipements sportifs municipaux qui sont très dégradés: stades vétustes, piscines fermées, vestiaires glacials... 
 
Il y a un travail considérable à faire. En 19 ans, le maire sortant a laissé se dégrader notre patrimoine sportif. Dans mon programme il y a la municipalisation de l'hippodrome Borély afin de créer une plaine sportive ouverte à tous, une piscine olympique aux Catalans et un stade nautique à la Fourragère. 
 
J’ajoute que pour être capitale du sport, il faudrait que Jean-Claude Gaudin cesse de se moquer des nageurs en leur disant comme il l’a fait hier sur Canal+ que puisque nous sommes au bord de mer, il n’y a pas besoin de piscines.
 
Alain: Vos propositions sont biens. Mais, où allez-vous trouver l'argent? Vous allez augmenter les impôts, alors que la plupart des Marseille sont pauvres, et en sont exonérés?
 
Nous n’augmenterons pas les impôts. Pour l’instant, celui qui les a augmentés, c’est Jean-Claude Gaudin, 30% depuis 2007. Il y a très peu d’exonérations en matière d’impôts locaux, vous faites une confusion avec l’impôt sur le revenu qui est perçu par l’Etat. 
 
En ce qui me concerne, pour financer mon programme, je ferai des économies. Par exemple, je diminuerai sur le mandat le nombre d’employés municipaux de 800 et, parallèlement, en utilisant les départs, je réorienterai les recrutements en direction de l’école en portant le taux d’encadrement en maternelle à un adulte pour 20 enfants contre un pour 30 aujourd’hui. 
 
Je recruterai 300 policiers municipaux et je ferai en sorte que chaque recrutement corresponde à un besoin réel et à un métier.
 
Je ferai revenir dans le giron de la municipalité les délégations de service public comme la fourrière automobile, la fourrière animale, la Buzine, le mémorial de la Marseillaise.
 
Je limiterai chaque fois que ce sera possible l’externalisation, tout ce qui pourra être fait par les employés municipaux ne le sera pas par le privé.
 
Enfin, je réorienterai les investissements préférant utiliser à plein les équipements existants ainsi, la bibliothèque de l’Alcazar sera ouverte dès 8h30 contre 11h actuellement.
 
Et bien sur je vendrai le stade Vélodrome à l’OM recapitalisé par un investisseur.
 
Gin4: Si vous êtes élu, quelle sera la première mesure que vous mettrez en application? 
 
Je mettrai fin à la mairie de Marseille à la cogestion entre l’administration, le maire et le syndicat des territoriaux FO. A la communauté urbaine, je mettrai fin au «fini-parti». 
 
Plus j’aurai une légitimité qui me sera donnée par vous, plus je pourrai rapidement refaire fonctionner un service public efficace à Marseille.
 

Emmanuel: Trouvez-vous normal que des actes d'incivilité soient courants dans cette ville? Trouvez-vous normal que les rues du centre ville soient d'une saleté et d'une puanteur dignes des mégalopoles sous-développées? Trouvez-vous normal que des véhicules soient constamment stationnés sur les voies de circulation? Concrètement, que proposez-vous aux Marseillais pour réduire la saleté et l'indiscipline?

Je veux être le maire qui rétablira l’autorité à Marseille.
 
Pour cela j’augmenterai le nombre de policiers municipaux pour le porter à 1 policier pour 1.500 Marseillais qui est un chiffre courant dans les grandes villes. Je formerai la police au travail de nuit et je l’armerai. 
 
Le travail principal de la police municipale sera l’application des règlements municipaux: stationnement pour lequel je remunicipaliserai et je doublerai la fourrière, respect du code des marchés notamment en matière de propreté, respect de l’occupation de l’espace public par les commerçants et respect des règles d’hygiène et de propreté pour tous. 
 
J’aurai une parole précise et claire dans ces domaines m’adressant aux Marseillais leur demandant d’atteindre un standard français de civisme. Je m’adresserai régulièrement à eux sur ces sujets et j’utiliserai la répression quand ce sera nécessaire.
 

--------------------------------------

Présentation du chat:

Jusqu'au 30 mars 2014, date du second tour des prochaines élections municipales, la rédaction de «20 Minutes» reçoit plusieurs candidats pour un chat avec les internautes.

Maire du 1er secteur de Marseille et député de la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, Patrick Mennucci est le candidat PS à la mairie de la cité phocéenne.

Ses priorités pour la ville? Le «rétablissement de l’autorité municipale, le doublement des effectifs de la police municipale, l’emploi, encore l’emploi et toujours l’emploi», selon des propos tenus par le Marseillais après sa victoire à la primaire socialiste pour les municipales, le 7 novembre 2013.

>> Le projet de Patrick Mennucci pour Marseille