VIDEO. Vous avez interviewé la p'tite Blan et Galou pour leur «Guide de survie en milieu sexiste»

VOS QUESTIONS Les deux auteurs vous ont répondu en textes et en dessins...

Christine Laemmel et Thomas Lemoine pour les vidéos

— 

C.GONTHIER / 20MINUTES

Le chat est terminé, merci à tous pour vos très nombreuses questions et à bientôt! (Encore plus de vidéos de dessins à venir dans l'après-midi)

Joséphine: Que représente pour vous Virginie Despentes, dans votre parcours perso et dans la lutte contre le sexisme?

Virginie Despentes, c’est quelqu’un qui fait du bien. Lire King Kong Theorie, ça fait du bien, c’est salvateur pour beaucoup de monde de lire des écrits puissants. Savoir qu’il y a des nanas comme elle, ça fait du bien. Elle n’est pas la seule, mais elle est de notre génération, on se sent proche d’elle. Les femmes comme elle sont essentielles dans la lutte contre le sexisme. Cerise sur le gâteau, la préface qu’elle a fait pour notre Guide de survie, est une tuerie! 

Alix: Comment vous travaillez concrètement ensemble ? Est-ce que Galou censure certains textes par exemple? Est-ce qu'il vous arrive de ne pas être d'accord?



Galou, censurer un texte ! Nan mais oh et puis quoi encore ! Pour être un bastion de résistance au sexisme, notre duo a opté pour la règle du : si on n’est pas d’accord, l’avis de la femme (Blan en l’occurrence pour celles et ceux à qui cela aurait échappé) prime. En fait, c’est bien, je peux raconter n’importe quoi, Galou est à 2m de moi… Il nous arrive bien sûr de ne pas être d’accord, mais c’est rare. Sur le fond nous sommes très souvent en osmose, même si Galou met parfois un peu de temps à atteindre l’osmose !

 

Oups Galou est dans mon dos. Il dit : “Je ne suis pas du tout d’accord avec ce que Blan vient de dire… D’ailleurs c’est souvent celle qui parle le plus qui en fait le moins. Et aussi les apparences sont trompeuses et l’habit ne fait pas le moine...” (Vous comprenez maintenant pourquoi je ne lui laisse que rarement la parole) 

 

Caroline: Quel sera le sujet de votre prochain projet? Pourquoi ne pas faire un sujet sur le sexisme envers les hommes (misandrie) ? Qu'en pensez vous? (Continuez, vous dechirez!)

Prochain tome de La p’tite Blan «Je ne suis pas un produit fini» en janvier 2014, c’est sympa de demander ça nous permet de faire de la pub ! Pour le sexisme envers les hommes, même punition qu’Ancuetas, je vous/te renvoie à quelques lectures. Répétons-le encore, le sexisme est un instrument de domination et de-là à ce que les femmes dominent le monde, on a le temps de voir venir. Après cela, oui, on pourra peut-être parler de sexisme envers les hommes… En 2098?

 

Laurent: La seule précaution avec les femmes pour éviter les ennuis, est de s'en tenir à ne pas les épouser et à s'en tenir çà des relations strictement amicales...

On voit bien que tu n’es pas lesbienne… Pour avoir vécu des années sans pouvoir épouser ma femme, je t’assure que cela n’évite pas les ennuis! Maintenant qu’on a le droit de se marier, je ne sais pas si on se mariera ou pas mais dans tous les cas ça n’évitera pas plus les ennuis que le reste.

Laurence: Lequel d’entre vous a choisi la référence à Rosie la riveteuse pour personnaliser La p’tite Blan sur la couverture du «Guide de survie»?

Quand Galou a lu la question il a dit : «Quoi ? C’est qui celle-là ?» Je crois que vous avez la réponse... 

Chrisbm: Le sexisme dans la pratique du sport et les emplois dans le sport, quel est votre avis?

Clairement le sport est un milieu très sexiste et je ne parle pas que du foot, qui est emblématique toutefois. Le fait que les gouvernements ne pensent qu’à axer le sport sur une logique de compétition renforce la problématique. Comme le dénonce La Barbe, le sexisme est présent dans toutes les sphères de la vie professionnelle, culturelle, sportive ou autre. Le sport est longtemps resté un domaine réservé aux hommes, on paie encore cela. Soyons positifs, les choses évoluent, grâce aux femmes sportives (enfin certaines) et aux féministes qui ne lâchent pas l’affaire (heureusement). Signalons un gros boulot qui reste à faire du côté des journalistes sportifs… Un boulot énormissime... 

Ancuetas: Le féminisme n'est-il pas une forme de sexisme?

Oh la la que non que non ! Bon ce serait compliqué de rentrer dans les détails ou alors il faudrait que 20Minutes s’appelle 24h, mais en gros : le sexisme est une construction politique, comme le dit très bien Christine Delphy, le sexisme n’est pas un problème avec les hommes mais un problème avec un système de domination. Le féminisme est une réaction logique, parfaitement saine et normale, à la violence des dominants, ici les hommes, mais dans la Planète de singes par exemple, ce sont les singes les dominants. En tout cas je ne saurai trop que te recommander la lecture de quelques articles sur Les mots sont importants (lmsi.net) puisqu’ils relaient quelques propos de Delphy et proposent d’autres articles passionnant et éclairant.

Honziagur: Stop à la vulvocratie!

Comment te dire. Si c’est de l’humour, ok, pas de souci, je réponds : Ah ah ah (bien que si c’est de l’humour, c’est un peu court d’avoir juste le slogan) Si ce n’est pas de l’humour, alors là c’est plus compliqué : tu fais partie, au choix, des adeptes d’Eric Zemmour et là on ne peut sûrement plus rien pour toi (j’accepte pleinement l’idée qu’on puisse en sauver certains et d’autres non). Ou alors tu as 5 ans et tu es du genre à proposer des bananes à Taubira, dans ce cas il faut juste qu’on te place en famille d’accueil pour te reformater. En tout cas, on peut t’aider, contacte vite les Sexistes anonymes.

C: Question pour GalouLe monde de la BD, et plus spécialement celui des dessinateurs de BD, est-il un univers sexiste de votre point de vue?

Nonor: Avez-vous conscience qu'en dehors du machisme évident encore très présent dans notre culture (et que je condamne), les femmes ont également un pouvoir sur les hommes, plus subtil, plus vicieux, plus indirect, dont certaines abusent, et dont beaucoup usent sans même réellement en être conscientes?

Cher Nonor, avez-vous conscience des énormités que vous dites ? En gros, vous n’êtes pas sexiste mais… Cela ne vous rappelle-t-il pas les “je ne suis pas raciste mais…” “je n’ai rien contre les homos mais…”. Vos fantasmes sur les prétendues qualités/défauts des femmes qui seraient ceci ou cela, reflètent-ils un problème avec votre femme? Votre mère ? Votre supérieure hiérarchique ? Allez, je vais être sympa et vous ouvrir les yeux : c’est votre sexisme qui est plus vicieux et plus indirect (bon, pour le plus subtil ça marche moins bien). De rien. si je peux rendre service, avec plaisir.  

Ariane: Comment avez vous commencé à travailler ensemble?

Oh Ariane, faut lire la réponse à la question de Chrisbm, je ne vais pas me répéter ! Allez, parce que c’est toi, j’en dis plus : Galou étant un gars super sympa, l’idée d’illustrer les aventures d’une petite lesbienne ne lui a pas posé souci, il a tout de suite adoré ça… Et c’est rare qu’un gars mette son talent au service d’une lesbienne comme personnage principal (ou alors ceux qui l’ont déjà fait, dessine souvent une vision fantasmée de la lesbienne par des hommes hétéros pour des hommes hétéros, bref une cata absolue).

Sof: «Les sexistes anonymes», c'est quoi exactement?

L’idée des Sexistes anonymes nous est venue en lisant un article sur les Alcooliques anonymes. On trouvait ça rigolo d’aborder le sexisme comme un symptôme à traiter d’urgence avec les mêmes codes que les AA. Le sexisme est un problème aussi important que l’alcoolisme : le sexisme tue comme l’alcool, les deux font des ravages. Grâce à un petit questionnaire «êtes-vous sexiste?», on peut aborder le problème du sexisme, l’air de rien.

Chrisbm: Comment La p'tite Blan et Galou se sont rencontrés?

A la radio. J’animais une émission et Galou était mon invité dans le cadre de son travail au sein d’un centre d’accueil d’urgence de nuit pour toxicomanes. Il avait surtout envie de dessiner et moi envie de raconter les aventures d’une petite lesbienne, on s’était bien trouvé, on est complémentaire. Ni une, ni deux, on a décidé de bosser ensemble.

Laurence: Vous répondez quoi aux «343 salauds» qui ont signé le manifeste «Touchez pas à nos putes»?

Ai-je vraiment besoin de leur répondre ? D’autres l’ont très bien fait, il suffit de lire ici ou les articles et autres commentaires pour se rendre compte de l’étendue de leur bêtise. Répondre à la bêtise avec intelligence est toujours compliqué ; plutôt que de réagir à vif, nous réagissons dans nos livres et dans nos dessins en essayant d’élever le débat plutôt que de le laisser aux mains de réacs. On fera sûrement un dessin là-dessus, mais dès que je vois le nom de Zemmour j’ai plutôt tendance à fuir pour éviter que sa pensée salisse mon espace vital…

>> Vous avez envie de partager vos anecdotes de sexisme quotidien? Envie de pousser un coup de gueule et que Galou en fasse un dessin? Vous avez des questions sur les motivations des auteurs?

Envoyez-nous toutes vos questions et vos idées de dessin, dans les commentaires ci-dessous ou à reporter-mobile@20minutes.fr. Blan et Galou répondront à vos questions, en texte et en dessin, jeudi dès 12h.  

------------------------------

«Il y a plein de façons d’affronter le sexisme. Puisqu’on n’a pas le choix et qu’il faut bien se les prendre les grosses évidences de beaufs qui te tombent dessus dès que tu es déclarée fille.» On peut faire l’autruche et «se concentrer sur les soldes» ou «castrer les mecs à coup de rasoir». On peut aussi «le prendre avec humour».

Comme l’écrit Virginie Despentes dans la préface du Guide de survie en milieu sexiste (éditions Blandine Lacour), c’est le parti pris de la p’tite Blan, le personnage imaginé par Blan, éditrice, scénariste et chroniqueuse, «féministe poilue et militante des causes désespérées dont la sienne», dit-elle d’elle-même. Blan signe les textes, Galou, éducateur spécialisé en toxicomanie et «self-made-dessinateur»,  ajoute les dessins.

Le tout donne un petit livre savoureux qui vous donne par exemple cinq conseils sur «que faire en présence de DSK?» ou qui compare femme et serpillère sous les yeux d’un sexiste.