Vous avez interviewé David Cage, créateur de jeux vidéo

VOS QUESTIONS Le fondateur du studio Quantic Dreams vous a répondu...

Christine Laemmel

— 

David Cage, créateur de jeux vidéo
David Cage, créateur de jeux vidéo — C.Gonthier // 20 Minutes

CONCLUSION: 

Merci à tous pour vos questions, ça a été un vrai plaisir pour moi d’y répondre. J’ai un peu un drôle de métier où je passe trois ans au fond de la mine… mais aller à la rencontre des joueurs, que ce soit en vrai ou en chat, est de loin la partie que je préfère parce qu’on peut se «rencontrer» et partager notre passion.

Un dernier petit mot pour dire que je ne suis sur AUCUN réseau social, ni Facebook ni Tweeter, et que les gens qui utilisent mon nom feraient mieux de faire quelque chose de leur vie plutôt que d’ emprunter celle des autres…

J’espère que Beyond vous plaira. C’est un jeu très différent, une expérience émotionnellement, loin des règles habituelles des jeux vidéo. C’est trois ans de ma vie, j’y ai mis un peu de mon âme et beaucoup de nuits blanches…

Je suis sûr qu’on aura l’occasion de se reparler bientôt pour discuter de votre expérience dans la vie de Jodie Holmes. J’espère qu’elle saura vous émouvoir et vous toucher autant qu’elle m’a touché pendant ces trois années à vivre avec elle.

A bientôt.

@Dirtounet: Avez-vous déjà joué à Metal Gear Solid?

Evidemment! Difficile de passer à côté d’un tel jeu! Hideo m’a offert le coffret de toute la saga (ça fait classe, non? ;-)  J’y rejoue en ce moment avec mon fils de treize ans qui découvre le jeu. C’est vraiment intéressant de voir à quel point il adore Solid Snake et est complètement rentré dans l’univers. Les grands jeux ne meurent jamais!

Je lui ai d’ailleurs promis de lui acheter le tout dernier épisode de la saga… Il va falloir que je tienne ma promesse, pas le choix...

Annette: Je me permets de vous adresser cet email étant maman d'un jeune garçon de 13 ans… Comme tous les garçons de son âge il est passionné par les jeux mais également par l'aspect création et développement des jeux. Il est actuellement en classe de 3ème et doit au cours du mois de décembre prochain effectuer un stage en entreprise, d'une durée d'une semaine. Seriez-vous prêt à l'accueillir?

Une demande de stage en ligne !!! ;-)

Le mieux est d’écrire à rh@quanticdream.com en expliquant votre demande. Je vous préviens cependant qu’on reçoit BEAUCOUP de demandes de stages et que compte-tenu de la taille de notre entreprise, on peut pas donner suite à toutes les demandes… mais vous pouvez essayer. On essaie régulièrement d’ouvrir le studio à des jeunes pour des stages ou des visites.

J’ai récemment rencontré un développeur français qui travaille chez Kojima au Japon et qui m’a dit avoir déposé un CV pour travailler à Quantic Dream quand il avait 14 ans… Outre le fait que ça m’a un peu déprimé ;-) , j’ai trouvé amusant de voir que des jeunes à qui Quantic Dream a aidé à trouver une vocation trouvent leur chemin et en font vraiment leur métier. Qui sait, peut-être que votre fils viendra un jour travailler à Quantic Dream?...

Perplexo: Pourquoi ne developpez-vous plus sur PC? Avez-vous déjà songer a faire un jeu multijoueurs «MMO»?

Aujourd’hui, Quantic Dream a une relation exclusive avec Sony pour le développement de jeux sur Playstation. L’univers des MMO est très intéressant, même s’il ne correspond pas forcément à mon approche et aux idées que j’ai envie de développer. Je suis intéressé par la coopération entre joueurs, les relation sociales, la connectivité, moins par le côté “ramping”, l’aspect répétitif des quêtes, etc. Mais les choses évoluent vite dans ce domaine également, et je regarde avec attention ce que développent les studios MMO.

fabi51664: Quel jeu video vous a le plus marqué? Avez vous un projet un peu fou que vous aimeriez realiser?

Le projet un peu fou que j’aimerais réaliser est le prochain sur lequel je travail. C’est un immense défi d’écriture et de concept, en plus d’être un défi technique… J’espère que nous arriverons à le mener à bout.

Beaucoup de jeux vidéo m’ont marqués, mais si je devais n’en citer qu’un, je crois que ce serait ICO de Ueda, pour son sens de la poésie, son univers, l’émotion unique qu’il dégage.

Rakccity: Bonjour M. Cage, j'aimerais bien savoir si vous pouviez me donner une information (même la plus infime soit telle) à propos d'une suite de «The Nomad Soul» que j'avais trouvé très original et innovant pour l'époque...

Bonjour, je peux vous donner une information: il n’y a pas de suite en développement pour Nomad Soul ;-)

Nous avons très brièvement envisagé cette possibilité à la sortie du jeu, mais rien n’a été écrit ou développé dans ce sens. Il y a tellement d’histoires et d’émotions à créer que j’ai du mal à revisiter des choses que j’ai déjà développées… Je sais que beaucoup de gens ont apprécié Nomad Soul, j’espère que les nouveaux jeux sur lesquels nous travaillons sauront vous intéresser tout autant.

Mon_pseudo-303050: Après coup, est-ce que vous ne trouvez pas que les scènes de sexe en Quick Time Event (QTE) dans Heavy Rain étaient un peu inutiles? D'ailleurs, cet usage fort du QTE est-il lié à une traumatisme causé par la version Arcade de «Dragon's Lair»? :-)

Je vous retourne la question ;-)

Sauf erreur de ma part, je crois que vous confondez: il n’y avait pas de scène de sexe en QTE dans Heavy Rain. J’avais expérimenté l’idée dans Fahrenheit, mon jeu précédent, mais il semble vraiment difficile de “jouer” une scène de sexe, ou en tous cas je n’ai pas trouvé la solution pour le moment…

Concernant les “QTE”, l’interface de Heavy Rain a été bien accueillie par la plupart des joueurs qui y ont joué. Je crois qu’il faut juste accepter l’idée que les joueurs peuvent avoir des attentes différentes sur leur expérience de jeu: certains veulent des jeux basés sur le “skill”, leur aptitude à maîtriser une interface et à se mesurer à d’autres joueurs, d’autres attendent d’un jeu une expérience plus basée sur le ressenti et moins sur leur aptitude à bouger vite leurs pouces. Je crois qu’il en faut pour tous les goûts, et l’intérêt des jeux vidéo est de proposer des jeux différents pour répondre à des envies différentes.

Gogan: Si je vous compare à Hideo Kojima (version française), ça vous plaît?
Nous avons eu le plaisir de nous rencontrer à Tokyo il y a deux semaines, et je suis (comme tout le monde) un grand admirateur de son travail. Nous avons des choses en commun, des différences aussi, mais j’ai pour Hideo et quelques autres créateurs japonais un immense respect. Je ne peux qu’être flatté qu’on nous compare, même si je suis très loin d’avoir son talent et sa carrière, et même si notre travail est finalement assez différent.

darkrocker: Bonjour! Vous êtes à la tête d'un studio francophone, quels sont les avantages et inconvénients de cette situation face aux studios étrangers? Pensez-vous que la France peut devenir un pays incontournable pour les créateurs vidéoludiques?
Je vais faire une réponse un peu abrupte: non. La France est un pays de pionniers, puisque énormément de créateurs français ont participé à l’invention de ce média il y a vingt ou trente ans. Ullrich, Herbulot, Ancel, Raynal, Lange, Chahi, Cuisset (pardon à ceux que j’oublie) sont autant de gens qui ont créé ce média et produit des jeux inoubliables.

Aujourd’hui, la situation est très différente. Beaucoup de studios français ont fermé, la plupart des talents que nous formons partent à l’étranger, notamment au Canada, où l’herbe est plus verte. Développer en France est un challenge de chaque jour où tout est compliqué, bureaucratique, pesant, où contrairement à ce qu’on dit, tout n’est pas fait pour créer des emplois. Je précise que ce n’est pas le fait d’un gouvernement en particulier mais le résultat d’une absence de courage et de vision depuis trente ans.

Nous continuons de nous battre pour rester ici, quitte à recruter des américains ou des japonais parce que les français sont partis à l’étranger, situation étrangement ubuesque…

La France est un pays extraordinaire à bien des égards, avec des gens talentueux et bien formés, mais qui peut également parfois être exaspérant…

Pour répondre à votre question, il est très improbable que la France devienne un pays incontournable du jeu vidéo. Au-delà de ma modeste entreprise, quand Ubi Soft veut créer 3.000 emplois, c’est à Montréal qu’elle le fait et pas à Montreuil. Il y a peut-être une raison.

MrsAstralex: D'où vous vient votre inspiration pour proposer un jeu comme «Beyond Two Souls», avec un scénario axé sur l’ésotérique et le paranormal? Avez-vous puisé des éléments de films ou de diverses œuvres pour constituer une histoire aussi émouvante et surréaliste à la fois? Quand j'ai regardé le scénario joué l'autre soir, j'ai tout de suite pensé au film Ghost ainsi qu'à Voix Blanche. J'ai hâte de me plonger dans votre création le 9.
Paradoxalement, je crois que le véritable sujet de «Beyond» n’est pas vraiment le paranormal. C’est bien l’histoire d’une jeune femme qui a un lien avec un esprit, mais c’est un prétexte pour raconter la vie de quelqu’un qui doit assumer sa différence et s’accepter telle qu’elle est.

J’espère que le jeu offrira ces deux niveaux de lecture pour ceux que cela intéresse.
 
Je n’ai pas vraiment cherché mon inspiration dans un film en particulier, j’ai surtout voulu raconter l’histoire de la vie de ce personnage et montrer comment elle change et évolue à travers le temps, comment les différents moments de sa vie font d’elle celle qu’elle devient.

Mais je suis sûr que les joueurs trouveront des liens avec un film ou l’autre ;-)

kara: Grande fan de vos jeux,et surtout de l'ambiance qui s'en dégage, j'adorerais savoir si vous aviez déjà commencé à travailler sur votre prochaine œuvre, et si oui, aurons-nous des infos avant la fin de l’année?
Bonjour. Oui, je travaille sur le prochain jeu depuis un petit moment maintenant (entre le développement et la promotion de «Beyond»…). Une partie de l’équipe travaille depuis deux ans environ, notamment sur le développement de la technologie PS4. Je me remets à l’écriture dès le mois prochain, le temps d’aller faire l’avant première de «Beyond» au Japon ;-)

Je suis très, très impatient de m’y remettre (je suis environ à 50% de l’écriture), parce que c’est de loin l’idée la plus ambitieuse et originale que j’ai eue jusqu’à présent (et également un certain challenge…).

Gogan: A quand une franchise en plusieurs opus? Comptez-vous rester sur des créations originales ou trouver des associés? (ex : Telltales et «Walking Dead»...)
TellTales, si vous m’entendez… ;-)

Quantic Dream a évité les suites jusqu’à présent pour essayer de proposer à chaque fois une expérience nouvelle et originale.

Peut-être que cela changera un jour si j’ai le sentiment d’avoir quelque chose de plus à dire sur un univers ou des personnages déjà créés.

J’essaie d’éviter de m’inscrire dans une démarche Marketing (il faut faire une suite pour gagner plus d’argent) et je continue de suivre ma passion qui m’attire plutôt vers des idées nouvelles.

Travailler avec un autre développeur n’est certainement pas exclu, mais il faut que cela fasse sens pour les deux studios. Je crois que TellTales n’a pas besoin de nous, en l’occurrence ;-)

ElsassCoyote: Bonjour mister Cage. Ne trouvez-vous pas que d'un point de vue global, les jeux vidéo sont sur une voie stagnante depuis quelques années? Peu de prise de risque, des suites à répétitions, peu d'innovation, des gameplays simplifiés à outrance...
Bonjour. Oui, je suis également de cet avis. On voit depuis plusieurs années l’industrie du jeu se diviser entre des grosses productions avec des budgets au-delà de 50 millions de dollars (beaucoup plus pour certains) et des équipes de plusieurs centaines de personnes concentrées sur des suites avec peu de risques créatifs du fait des enjeux financiers.

D’un autre côté, vous avez des équipes «Indie» qui créent des expériences originales et créatives avec très peu de moyens. Hollywood a connu une période similaire dans les années 70 avec l’émergence de réalisateurs indépendants comme Spielberg, De Palma, Scorcese, etc. On sait ce que ces gens sont devenus par la suite...

Nous verrons s’il advient la même chose dans le jeu vidéo.

Je le dis souvent, mais ce sont les joueurs qui décident de l’avenir de l’industrie: achetez des jeux peu créatifs, et l’industrie continuera d’en fabriquer encore plus, achetez des jeux originaux qui prennent des risques, et vous encouragerez l’industrie dans cette voie.
 
Acheter un jeu est aujourd’hui un vote, un acte presque politique, par lequel le joueur indique ce qu’il veut à l’avenir.

Tezorus: Bonjour Monsieur Cage! Pensez-vous que l'arrivée de nouveaux périphériques type «Oculus rift», créant un nouveau niveau d’immersion, vont permettent aux développeurs de créer des expériences vidéo-ludiques plus profondes et complexes où l'émotion devient un élément de gameplay à part entière? Vous intéressez-vous à cela chez Quantic Dream?
Nous nous intéressons bien évidemment à toutes les évolutions concernant le hardware.

Il y a aussi des choses très intéressantes chez Sony. Tous les appareils qui expérimentent la réalité augmentée sont évidemment très intriguants, même s’il faudra probablement repenser l’approche pour créer des expériences ludiques dédiées.

Pour toutes les nouvelles machines, l’important est l’expérience, le contenu, que celles-ci  permettent de créer.

La réalité augmentée va clairement ouvrir de nouvelles possibilités passionnantes, et nous regardons ça de très près.

Jojodreux: Tout d'abord bravo pour votre talent et la qualité de vos productions. A-t-il été facile de convaincre les grands acteurs que sont Willem Dafoe et Ellen page d'incarner les personnages principaux de votre dernière oeuvre? Comment perçoivent-ils le média qu'est le jeu-vidéo? Quelles sont, selon vous, les prochaines évolutions majeures du jeu vidéo?
Bonjour. Convaincre Ellen et Willem s’est passé vraiment très simplement. Nous avons contacté leurs agents à Hollywood en leur envoyant une copie de «Heavy Rain», des revues de presse, le scénario de «Beyond» et une lettre expliquant pourquoi je pensais qu’ils seraient extraordinaires dans le jeu.

Nous nous sommes ensuite rencontrés pour parler plus en détails des personnages et de l’histoire, ils ont été convaincus et voilà comment tout a commencé (aussi simplement que ça!).

Nous avons eu la chance de tomber sur des acteurs non seulement talentueux mais également sur des personnes curieuses, intéressées, prêtes à se mettre en danger pour vivre une nouvelle expérience en tant qu’acteurs.

Concernant la prochaine évolution dans le jeu vidéo, il y aura bien évidemment une évolution technologique majeure avec l’arrivée de la Playstation 4 qui va permettre de franchir véritablement un cap en terme de réalisme visuel. Mais la véritable évolution que j’attends est celle du sens: j’attends avec impatience l’arrivée de jeux vidéo ayant quelque chose à dire, qui soient porteurs de sens.

L’interactivité est un média extraordinaire et on n’en a pour le moment exploré qu’une infime partie.

jubru62: Quand vos jeux seront-ils disponibles sur xBox?!
«Heavy Rain» et «Beyond» sont financés et distribués par Sony, donc exclusivement sur Playstation. Ces jeux ne sortiront très probablement jamais sur une console concurrente.

Imposator: Tout d'abord bravo pour «Heavy Rain»! C'est un jeu magnifique dont je ne me lasse pas (j'ai pas encore réussi toutes les fins possibles!). Une suite est-elle prévue? Et si c'est le cas, comment allez-vous la justifier (non je ne spoile pas!)?
Bonjour. Il n’y a pas de suite prévue à «Heavy Rain» pour le moment.

Nous avons préféré travailler sur de nouvelles idées et explorer un autre univers, travailler sur une autre expérience, avec «Beyond».

En seize ans d’existance, Quantic Dream n’a jamais fait de suite. C’est à la fois la peur de s’ennuyer ou de se répéter, et l’idée que les gens qui s’intéressent à notre travail attendent de notre part que nous prenions des risques et que nous les surprenions.

Ca ne veut pas dire qu’on ne fera jamais de suite, mais il faut que j’ai le sentiment d’avoir quelque chose de nouveau à dire sur le même univers.

«Heavy Rain» a vraiment été apprécié par beaucoup de fans à travers le monde, je ne voudrais pas recréer une expérience moins réussie que le jeu original, juste pour gagner de l’argent…

WonderfulDream: Bonjour David. J'ai adoré «Heavy Rain». Il m'a beaucoup ému et j'ai pris plaisir à le refaire plusieurs fois. Quels sont les films qui vous ont inspiré pour la création du jeu? Avez-vous déja une petite idée du prochain jeu (qui sortira je pense sur PS4)? :)
Bonjour, heureux que vous ayiez apprécié «Heavy Rain».

Pour «Beyond», j’ai essayé de m’éloigner un peu des influences directes. J’ai essayé de créer quelque chose d’un peu plus personnel, loin des univers très codifiés des films noirs que j’avais pu utiliser dans «Fahrenheit» ou «Heavy Rain».

Les joueurs verront sûrement des références dans «Beyond», vonlontaires ou involontaires, mais j’espère avoir réussi à donner à «Beyond» une identité qui lui est propre.

Concernant la suite, nous travaillons depuis près de deux ans sur PS4 à un nouveau projet extrêmement ambitieux, très différent de ce que nous avons pu faire jusque là.

A chaque jeu, nous essayons de nous donner de nouveaux challenges techniques et artistiques, d’’explorer de nouvelles voies. Je ne peux pas vraiment en dire plus pour le moment…

D’un point de vue purement graphique, notre démo «The Dark Sorcerer» donne une petite idée de ce qu’il est possible de faire sur une PS4…

oleador05: A titre personnel vous avez l'air très soucieux de l'aspect artistique et du caractère cinématographique de vos jeux. Seriez-vous prêt à quitter le monde du jeu pour l'industrie du cinéma?
Je suis avant tout intéressé par le fait de créer des expériences basées sur l’émotion.

Aujourd’hui, l’interactivité est pour moi le média le plus fascinant qui soit en raison de la relation particulière qui s’établit avec le joueur. Mais si demain j’avais le sentiment que j’ai une histoire qui se prête mieux à une narration linéaire, je n’aurais pas de problème à aller explorer un autre média et voir ce que je suis capable d’y faire.

M. : Connaissez-vous les créateurs français Lexis Numérique? Pensez-vous qu'ils peuvent survivre dans un contexte économique comme celui-ci?
Je connais évidemment Lexis et Eric Viennot, et j’ai beaucoup de sympathie et de respect pour son travail.

Il m’est impossible de me prononcer sur son entreprise et son avenir, tout simplement parce que je n’en sais pas assez sur ses projets en cours.

Nous avons fait des choix artistiques et en tant qu’entrepreneurs qui sont très différents, chacun suit sa voie. Je lui souhaite énormément de réussite et de succès, parce que c’est quelqu’un d’intelligent et de talentueux.

Sébastien: Bonjour David. Étant fan de votre travail depuis l’arrivée du «Quanta Cola» dans les rayons de supermarchés, je ne peux m’empêcher, avant même d’avoir essayé «Beyond» de vous demander quels sont vos projets pour le futur et vos idées dans le rapprochement du cinéma et du jeu-vidéo. Allez-vous continuer à révolutionner ces domaines  en sortant un jour une double œuvre, film qu’on irait voir au cinéma et qui compléterait l’expérience d’un jeu? Dans une société utopique futuriste? Merci à vous et bonne continuation!
«Quanta Cola», ça fait treize ans que je n’avais pas entendu le nom de cette boisson! C’est vrai que ça me rappelle les bons souvenirs de «Nomad Soul»!

Pour répondre à votre question, créer une expérience sur deux médias est une expérience fascinante… et particulièrement compliquée.

Il y a énormément de difficultés artistiques mais également en terme de production, notamment pour synchroniser deux développements qui ont des durées très différentes, rassurer les uns et les autres sur le fait que l’autre expérience ne sera pas un problème mais un avantage, etc.

Il y a la chaîne SciFi aux US qui tente une expérience de ce genre en associant un jeu et une série, mais ça reste un immense challenge… qui me tente évidemment énormément ;-)

-------------------------------------

Présentation du chat:

Avec Michel Ancel, il est le créateur français de jeux vidéo le plus réputé. Mêlant jeu vidéo et cinéma, David Cage met en scène des acteurs (Ellen Page et Willem Dafoe cette fois), qu’il aide à se fondre dans la peau des personnages qui naitront ensuite en 3D.

Après «Heavy Rain», sa nouvelle création «Beyond: Two Souls», sera en vente à partir du 9 octobre. Au programme, un thriller surnaturel et de l’émotion plus que sur l’action.

>> Deux jours avant, lundi 7 octobre, David Cage sera à la rédaction de 20 Minutes ce lundi pour échanger avec vous en direct, sur son nouveau jeu vidéo, son parcours et l’univers du jeu vidéo.

Déposez vos questions dans les commentaires ou envoyez-les à reporter-mobile@20minutes.fr.