Vous avez interviewé Thierry Marchal-Beck, président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS)

VOS QUESTIONS Le jeune homme politique vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

 Thierry Marchal-Beck, président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS)
 Thierry Marchal-Beck, président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) — C.GONTHIER // 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

C’était un grand plaisir de répondre à vos questions. A tous ceux qui veulent faire réussir la gauche la porte des jeunes socialistes est grand ouverte.

david3558: Quelles sont vos propositions pour aider les classes moyennes?
Les classes moyennes je ne sais pas trop ce que c’est. Il y a tellement de personnes qui gagnent 4000 euros par mois et qui pensent qu’ils sont «classes moyennes». Aujourd’hui la gauche doit renouer avec une politique de hausse des salaires. J’espère que le gouvernement annoncera une hausse du SMIC de 5% pour atteindre les 1500 brut, à titre de comparaison Barack Obama vient d’annoncer il y a deux jours une hausse de 23% du salaire minimum. Je pense aussi que nous devons renouer avec une politique de réduction du temps de travail afin de créer plus d’un million d’emplois en très peu de temps. Il faut sortir des dogmes, les 35H cela a créé plus de 600 000 emplois et tous les salariés plébiscitent les journées de RTT. Si quelqu’un peut me présenter une mesure de droite qui a permis de créer 600 000 emplois je suis preneur.  La meilleure façon de répondre à l’impatience des classes populaires c’est de lutter contre le chômage.  Je crois en la réduction du temps de travail mais aussi à une politique d'investissement massif dans les énergies renouvelables, les économies d’énergie, l’isolation du bâtiment. Toutes ces mesures permettront de créer de l’emploi, d’améliorer la compétitivité de la France en réduisant notre dépendance au pétrole, d’augmenter le pouvoir d’achat et de redonner du temps libre aux ouvriers et employés. Travailler moins pour travailler tous, en ayant accès à la culture, aux loisirs, aux vacances le tout dans une économie décarbonée qui préserve notre environnement et notre avenir : c’est cela une politique de gauche pour les classes populaires.
 
BZH56leretour: Le monde de la finance est-il toujours l'ennemi des socialistes? Si oui, qu’envisagez-vous pour réguler ses excès?
Nous avons une loi bancaire de séparation des activités qui grâce aux députés se muscle et commence un petit peu à répondre à l’exigence qu’a exprimé le Président au Bourget. C’est une bonne chose. Mais disons le clairement, si cela ne suffira pas, il faudra aller plus loin avec une séparation stricte entre banques de dépôt et d’investissement ainsi qu’augmenter le taux de la taxe sur les transactions financières. C’est un combat, il y aura plusieurs rounds.
 
Lucas: Comment voyez vous l'avenir de l'Europe? Quelles réformes l'Europe doit-elle entreprendre pour lutter contre le chômage, l'accroissement des inégalités sociales entre les peuples et les territoires qui sont les fléaux qui touchent la jeunesse aujourd'hui?
L’Europe a besoin de grandes ambitions et pour cela nous avons besoin de responsables politiques de gauche courageux et déterminés face à Merkel et Cameron. C’est compliqué de dire que l’on est un grand européen et d’accepter pour la première fois de l’histoire un budget en baisse alors que nous allons avoir un nouveau membre: la Croatie. Je suis convaincu que l’Europe se relancera si et seulement si les peuples et la jeunesse européenne s’emparent de leur destin. C’est le rôle des syndicats européens qui ont refusé le TSCG par exemple ou la directive Bolkestein à l’époque. C’est aussi le rôle des jeunes socialistes avec la campagne www.iriseup.eu qui nous permet de promouvoir une Europe de l’emploi, écologiste et démocratique. Ma génération n’acceptera plus les pseudos compromis avec la droite qui ne sont que la négociation des termes de la régression sociale. Quand on n’est pas d’accord il faut refuser. La gauche en Europe attend encore quelqu’un qui aura autant de poigne que Thatcher pour défendre l'intérêt des ouvriers, des employés et des jeunes. 
 
Gpasdepseudo: Pourquoi nous parler sans cesse, depuis des mois, du mariage pour tous? Cela permet d'éclipser facilement d'autres interrogations comme le travail pour tous, un toit pour tous, une vie décente pour tous... N'était-il pas plus simple d'adapter le PACS?
L’égalité cela se négocie pas elle doit être totale c’est le sens du mariage pour tous.
 
Insaf: Je suis membre du PS depuis quelques semaines pour, avec la gauche, redresser notre pays. L'une des priorités de ce redressement, c'est la jeunesse. Depuis des décennies, aucun gouvernement n'a fait bouger les choses, quelle solution reste-t-il donc?
Donner toute sa place à la jeunesse dans le redressement de la France et en faire la grande cause du quinquennat c’est cela l’engagement de François Hollande. Taxer les contrats précaires c’est bénéfique à tous mais surtout aux jeunes, de même pour l’encadrement des loyers et l’instauration d’une garantie locative universelle pour mettre fin au système des cautions. Aujourd’hui le gouvernement agit de multiples façons avec les emplois d’avenirs et le contrat de génération ainsi que la garantie jeune. C’est un contrat entre un jeune étant sorti du système éducatif sans qualification avec une mission locale qui lui permet de bénéficier d’une indemnisation de 475 euros et de l’accompagner vers la reprise d’une formation ou d’un emploi. Une petite révolution. Le grand sujet des semaines à venir c’est la question de l'allocation d’autonomie pour permettre à tous les jeunes en formation - en bac pro comme à la fac - de bénéficier d’une allocation afin de pouvoir étudier sans avoir à se salarier comme c’est le cas en Suède ou au Danemark. C’est la condition indispensable pour mettre fin au fait que le système éducatif français soit celui en Europe où la reproduction sociale est la plus importante. Les jeunes socialistes sont prêts à apporter des solutions pour le financement comme la hausse des droits de succession ou la suppression de la demi-part fiscale pour les jeunes majeurs qui bénéficient aux parents aisés. 
 
BigLol: L'objectif de réduction des déficits publics à 3% ne sera pas atteint. Comment le gouvernement entend-il négocier son rétropédalage? Que faire?
Le gouvernement a diminué considérablement le déficit public grâce à une politique de hausse de la fiscalité sur les plus riches, en taxant le capital autant que le travail et en limitant les coupes budgétaires. C’est le jour et la nuit avec ce qu’était la politique de la droite qui taxait les pauvres et mettait à mal les services publics. La décision du gouvernement de ne pas s’imposer le respect des 3% de façon jusqu’au-boutiste est une décision de bon sens. Si on coupe dans la dépense cela diminuera l’activité économique en France, nous plongera en récession et augmentera in fine la dette. La fausse bonne idée en quelque sorte.  C’est pour cette raison que le MJS s'opposait au traité budgétaire européen (TSCG) qui selon nous souhaitait constitutionnaliser l’austérité: une hérésie.
 
Biglol: Ayrault a validé l'ouverture des salles de shoot. Au vu du bilan contrasté à l'étranger, des réticences des médecins et des associations, n'estimez-vous pas la décision prématurée, sinon irresponsable?
Ce qui est irresponsable, c’est de ne rien faire face à l’épidémie d’hépatite C au nom d’un prétendu ordre moral. C’est une expérimentation d’une salle de consommation afin de réduire les conduites à risques. Je pense qu’il faut aller beaucoup plus loin. Une expérimentation doit avoir lieu dans plusieurs villes afin d’avoir des comparaisons. Les jeunes socialistes proposent aussi de distribuer des pailles dans les prisons toujours pour contrer l’épidémie d’hépatite C qui fait rage. On peut se mettre la tête dans le sable ou au contraire prendre les mesures sanitaires qui s’imposent tout en étant intraitable avec les trafiquants de drogues et les réseaux mafieux.
 
Clementine6: Le mariage pour tous est-il annonciateur de grandes réformes de gauche, comme le non-cumul des mandats ou le droit de vote aux étrangers?
Nous ferons tout pour et les militants des jeunes socialistes camperont devant l’Elysée, Solférino ou l’Assemblée si besoin. Il faudra d’ailleurs ne pas hésiter à nous rejoindre car si l'immense majorité des socialistes sont pour, c’est vrai qu’il y a quelques fois des résistances.... un peu étonnante.
 
Spectateur: Aujourd'hui, être un homme politique semble être surtout devenu un travail fort bien rémunéré. Ce n'est plus vraiment une vocation, je le regrette. Êtes-vous différent de vos ainés?
Président des jeunes socialistes c’est indemnisé au SMIC, c’est peut-être aussi pour cela que je suis autant attaché à son augmentation :-) Le non-cumul des mandats non seulement dans le nombre mais aussi dans le temps sont indispensables car la politique ce n’est pas un métier. Après il faut faire attention il y a les gros cumulards mais il ne faut jamais oublier de souligner le total dévouement des milliers de petits élus qui travaillent énormément pour pas grand-chose. 
 
Kleops23: Lors des chats précédents, les jeunes responsables FN, PC et UMP ont tour à tour déclaré qu'ils étaient la première organisation de jeunesse. Le MJS est-il, lui aussi, la première organisation politique de jeunesse en France?
 Lol. Nous sommes la première organisation de jeunesse socialiste de France avec assurance! Et tous les jeunes qui veulent s’engager en faveur de l’égalité, de l’écologie, du féminisme, qui souhaitent lutter contre l’extrême droite et contre toutes les discriminations ont toute leur place dans notre mouvement et ce sont eux qui choisiront l’orientation et les responsables du mouvement qui ne sont pas nommés par le parti.
 
Mikhail: Aujourd'hui, la priorité du gouvernement semble être avant tout de mettre en place des réformes sociétales (mariage homo, droit de vote des étrangers..). N'est-ce pas une manière de masquer son impuissance sur le terrain économique et social?
La banque publique d’investissement, les emplois d’avenirs, le contrat de génération, la retraite à 60 ans, le CICE, les accords entre syndicats et patronat et dans les mois qui viennent la loi sur la reprise de site, l’interdiction des licenciements boursiers ou encore la loi cadre sur l’économie sociale et solidaire... tout cela ce n’est pas très sociétal :-) La force et l’honneur de la gauche c’est d’avoir su toujours mener les conquêtes progressistes dans tous les domaines sans jamais les opposer. Je ne me vois pas dire aux femmes ou aux personnes LGBT vous attendrez que l’on résorbe le chômage pour avoir l’égalité des droits.
 
Erwann: Qu'apporte, selon vous, le socialisme au XXIème siècle en temps de crise, de chômage, sans parler d'aucune revalorisation des salaires?
Le socialisme c’est refuser la société telle qu’elle est avec son lot de dominations et d’inégalités. Le gouvernement fait aujourd’hui beaucoup en faveur de l’emploi avec les emplois d’avenirs, la hausse même trop modeste du Smic, le contrat de génération et surtout la banque publique d’investissement afin de favoriser l’accès au crédit des petites et moyennes entreprises afin de réindustrialiser la France. Aujourd’hui il s’agit selon moi d’aller beaucoup plus loin dans trois domaines pour une politique de transformation sociale qui soit intraitable avec le chômage. C’est initier une politique protectionniste afin de mettre fin à la concurrence déloyale par le dumping social et environnemental. C’est aussi ouvrir une grande négociation sur la réduction du temps de  travail (32 heures, 60 ans, 6e semaine de congés) et la hausse des salaires car on ne peut pas attendre un prétendu retour de la croissance pour résorber le chômage et améliorer le quotidien des salariés.
 
Gpasdepseudo: Que pensez-vous de la PMA?
Je suis favorable à l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples lesbiens. C’est une question d’égalité à partir du moment où des couples hétérosexuels y ont accès. A l’inverse je suis opposé à la gestation pour autrui qui légaliserait l’exploitation et la marchandisation du corps de la femme avec tous les excès que l’on peut voir en Amérique du nord par exemple.
 

-------------------------

Présentation du chat:

Depuis plusieurs semaines, 20 Minutes vous propose d'échanger avec les responsables des mouvements de jeunesse des principaux partis politiques français. L'occasion de découvrir de nouvelles personnalités, appelées à jouer prochainement les premiers rôles dans la vie politique française...

Après Julien Rochedy (Front national) [LIEN], Nordine Idir (Parti Communiste), et Jonas Haddad (UMP), le quatrième «jeune pousse» que nous recevons est Thierry Marchal-Beck, membre du Parti socialiste (PS) et président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS).