Vous avez interviewé Jonas Haddad, secrétaire national de l'UMP et délégué national des Jeunes populaires

VOS QUESTIONS Le jeune homme politique vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Jonas Haddad, secrétaire national de l'UMP et délégué national des Jeunes populaires
Jonas Haddad, secrétaire national de l'UMP et délégué national des Jeunes populaires — C.GONTHIER // 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

Merci à tous pour ce chat franc et direct. Au plaisir de vous rencontrer dans la vraie vie pour échanger... je suis certain que 20 minutes ne suffiraient pas! Jonas
 
Kingofthebongo: Avez-vous des idées pour désenclaver les banlieues et offrir une perspective aux jeunes?
Bien sûr! Je prêche depuis des années pour un changement de discours. Arrêtons les complaintes, les aides, les discours, passons aux actes! Offrons aux jeunes des quartiers que je connais bien pour y avoir vécu la chance de s’en sortir en créant: une entreprise, une association, une culture! L’entrepreneuriat est LA solution pour s’en sortir pour ces jeunes pas l’assistanat. En France l’Université est gratuite, notre méritocratie peut fonctionner si on libère le potentiel des jeunes dans ces quartiers. Les Etats-Unis ont compris l’intérêt de nos quartiers et tentent d’y débaucher certains de nos talents! C’est à la droite d’incarner cette politique courageuse.
 
Jerry: Etant membre de l'UMP depuis sa création et avant cela du RPR, je pense en le regrettant que le parti s'est totalement expurgé de son ADN gaulliste, pour devenir un parti libéral classique, qui a renoncé au concept de souveraineté et à "une certaine idée de la France".
Vous saurez sans doute me dire si je me trompe. L’ADN gaulliste comme vous dites c’est de tout faire pour que la France reste grande! S’il faut pour cela faire des réformes, on ne peut pas considérer qu’on abandonne le gaullisme. Si vous aimez De Gaulle, vous savez comme moi qu’il a su bousculer les conservatismes pour moderniser la France quand il était au pouvoir. Il n’avait pas peur de l’impopularité, pas peur de déranger! «Une certaine idée de la France» c’est aussi avoir une idée certaine de ce que l’on veut pour la France, c’est l’UMP d’aujourd’hui, le parti du Courage.
 
Romain: Quel est l'adversaire le plus inquiétant pour l'UMP? Le Front National ou l'UDI?
Le Front national très clairement. D’abord Marine le Pen a appelé à voter contre Nicolas Sarkozy. Ensuite, elle donne des leçons sur tout alors qu’elle est présidente d’un parti car elle est la fille de son fondateur. L’UDI n’est pas un danger mais doit rester un partenaire comme les partis du centre l’étaient avec Nicolas Sarkozy.
 
Chloé: Que penses-tu du débat sur la nationalisation de Florange? Les jeunes ne sont-ils pas plus conscients que leurs aînés qu'aujourd'hui : l'Etat ne pas tout.
Bien sur que l’Etat ne peut pas tout mais il doit beaucoup! On ne peut pas se résoudre à voir des pans entiers de notre économie s’effondrer. Mais la nationalisation est-elle une bonne solution? L’Etat est-il le plus compétent pour gérer une entreprise en concurrence mondiale? Je n’en suis pas si sûr...
 
Romain: Êtes-vous pour l'intervention au Mali? Et selon-vous, l’Europe de la Défense, est-ce encore possible et y êtes vous favorable?
Oui, j’y suis favorable, des atrocités y étaient commises. L’Europe de la Défense oui mais il faudra être plus courageux qu’actuellement.
 
Augustin: Quel avenir pour les jeunes de l'UMP?  Comment et pourquoi inciterais-tu des jeunes à s'engager en politique, et à l'UMP?
Un seul objectif: reconquête! Nous sommes les jeunes d’un parti qui doit tout regagner et je pense que les Jeunes de l’UMP doivent être cette nouvelle génération qui conquiert les territoires. Comme les Jeunes de droite en 1983 qui après la déroute de Mitterrand ont conquis de nombreuses mairies! Deux piliers donc, la formation pour retrouver les réflexes de militant et le dynamisme pour communiquer au Français la passion qui nous anime.
 
Julien C.: Lancar devait céder sa place. Pourquoi ne s'exprime-t-il plus dans les médias? 
Il a réussi à intégrer l’ENA. Il est donc tenu à un devoir de réserve.
 
Lucie F.: Lors du premier chat, le jeune du FN a déclaré que son mouvement est celui qui a le plus d'adhérents. Puis, le jeune communiste a dit la même chose. Allez-vous, cette fois-ci, dire que c'est votre mouvement qui a le plus d'adhérents?
Je ne vais pas me lancer dans une bataille de chiffres ridicule, nous sommes le premier parti jeune de France, c’est une évidence. Le FN compte 40.000 adhérents, quand vous regardez les meetings du FN, vous pensez vraiment que la moitié de leurs adhérents ont moins de 30 ans? Quant aux communistes, la moyenne d’âge de leur mouvement ne cesse de progresser car ils n’ont pas compris que la jeunesse n’avait pas besoin d’une idéologie qui ne fonctionne plus.
 
Allez-vous lire le livre de Bruno Le Maire sur Nicolas Sarkozy: «Jours de pouvoirs»?
Pas encore. J’en ai eu de bons échos surtout quand il décrit le rôle de Nicolas Sarkozy pendant la crise et sa détermination pendant la dernière campagne.
 
Jonathan: La présidence de Benjamin Lancar a fait, selon moi, beaucoup de mal aux Jeunes Pop avec ses coups de communication (LipDub, participation à la Gay Pride, baignade dans la Seine...). Une nouvelle élection est-elle prévue? 
Votre image est réductrice. Elle est bien loin de l’engagement constant des 20.000 jeunes qui sont membres des Jeunes Populaires. Rappelons-nous que cette communication était celle d’une droite au pouvoir, d’un parti qui cherchait sa place aux côtés du Gouvernement. L’opposition réclame d’autres qualités: de la méthode, de la rigueur, un esprit de conquête mais en gardant cette fraîcheur qui fait des Jeunes Populaires le premier parti jeune de France.
 
Nadine Morano a dit ce matin à la télévision que le «mariage pour tous» éloigne la France des vrais sujets d'actualité. Qu'en penses-tu?
J’en pense que François Hollande, qui connait bien les Français pour en avoir beaucoup rencontré comme Premier Secrétaire du PS puis comme candidat, savait que cette question divise notre pays. Il a donc tenté de faire diversion en poussant un débat de société alors que notre économie s’effondre et que le chômage des jeunes explose! Le choix était simple: soit l’opposition laissait passer la réforme et les Français n’auraient pas compris son absence, soit l’opposition réagissait et portait ce débat devant les Français. Nous avons choisi la deuxième option et Hollande fidèle à sa technique d’illusionniste se sert de cela pour faire diversion sur les sujets brûlants qu’il a du mal à traiter.
 
TimConvic: Ne pensez-vous pas que l’opposition accorde trop d’importance à la fameuse circulaire sur la gestation pour autrui? 
Vous considérez que ça n’a pas d’importance? Comment accepter que le Gouvernement tente de régler ce débat par une circulaire alors que des milliers de personnes ont défilé contre? La Gauche s’égare quand elle cautionne la marchandisation du corps des femmes. La Gauche de Jaurès n’aurait jamais accepté l’exploitation du corps d’une femme pour de l’argent. Les féministes aussi ne peuvent accepter cela. Où est Najat Vallaud-Belkacem, ministre en charge du droit des femmes? Les femmes françaises et les femmes à l’étranger doivent-elles êtres regardées différemment? C’est une erreur majeure sur le fond comme sur la forme
 
garfield971 Bonjour Jonas, quel est ton point de vue sur la question de la présidence de l'UMP: Fillon, Copé, autres?
Mon point de vue tient en quelques mots. Jean-François Copé a été élu. Avec une courte majorité certes, mais au terme d’une belle campagne. Mais aujourd’hui, cette question est derrière nous! Dans un peu plus d’un an nous avons les municipales donc si nous n’avançons, pas la Gauche gardera tous les pouvoirs. La nouvelle équipe de l’UMP rassemble fillonistes et copéistes, mais pour 2013 soyons tous UMPistes.
 
Libertitas: Madame Morano nous dit que le FN et l'UMP ont les mêmes idées: n'est-ce pas honteux?
Je ne me souviens pas qu’elle ait dit cela. Elle s’est adressée aux électeurs du FN qui se sont égarés dans un vote-sanction et qui avaient à la base, avant de basculer dans l’extrême, des valeurs communes à l’UMP. C’est justement un appel à rejoindre un parti qui propose des solutions plutôt que le FN qui se contente de constats et de critiques.
 
Pseudo4: Monsieur Copé nous parle de petits pains et se plaint d'une communauté alors qu'en période électorale il leur «cirait les chaussures», sont-ce là les valeurs de votre parti politique?
Quand Jean-François Copé était en campagne, il a toujours dit que l’un des deux piliers de l’UMP serait la lutte contre les communautarismes. Les «petits pains» comme vous dites n’étaient qu’une illustration de certaines dérives que personne ne peut tolérer. En utilisant des mots comme «cirer les chaussures», vous rabaissez l’image des dirigeants politiques alors que le pays a besoin d’un climat politique apaisé.
 
Lilllou: Bonjour, je voulais savoir, concernant la question du mariage homosexuel, où se situent les jeunes du parti? Y-a-t'il des divergences d'opinions entre les différentes générations? J'ai 22 ans, je vote UMP mais je suis pour le mariage et l'adoption pour tous, cela ne me parait pas contradictoire mais je suis gênée par la position de l'UMP.
Bonjour, la position de la majorité de l’UMP est claire: nous y sommes opposés. Néanmoins, plusieurs députés UMP ont exprimé leur différence en se prononçant pour. C’est la liberté d’opinion. Je pense que le Gouvernement a voulu passer cette réforme en catimini alors qu’elle touche à un fondement de notre société la famille. J’ai 25 ans et nous appartenons donc à la même génération. Nous nous sommes engagés à l’UMP avec Nicolas Sarkozy et la position qui était la sienne en 2007, celle d’une union civile me semble cohérente. Concernant l’adoption, j’y suis opposé. Les psychiatres sont très divisés et l’importance de l’altérité sexuelle dans la construction de l’enfant ne peut être ignorée. Mais encore une fois vous êtes jeune et engagée à l’UMP et donc vous êtes libre d’émettre un avis différent sur ce sujet. Vous avez plus en commun avec l’UMP sur tous les autres sujets qu’avec un Jeune socialiste ou un Jeune écologiste.
 

-----------------------------------

Présentation du chat:

Durant les prochaines semaines, 20 Minutes vous propose d'échanger avec les responsables des mouvements de jeunesse des principaux partis politiques français. L'occasion de découvrir de nouvelles personnalités, appelées à jouer prochainement les premiers rôles dans la vie politique française...

Après Julien Rochedy (Front national) et Nordine Idir (Parti Communiste), la troisième «jeune pousse» que nous recevons est Jonas Haddad, secrétaire national de l'UMP et délégué national des Jeunes populaires.