Nordine Idir, secrétaire général du Mouvement des jeunes communistes de France
 
 
Nordine Idir, secrétaire général du Mouvement des jeunes communistes de France     — C.GONTHIER // 20 MINUTES

VOS QUESTIONS

Vous avez interviewé Nordine Idir, secrétaire général du Mouvement des jeunes communistes de France

Le jeune homme politique vous a répondu...

[Le chat est terminé]

Merci à tous pour vos questions pertinentes et pleine de franchise. J’espère vous avoir convaincu! A bientôt dans nos prochains combats pour la justice et l’égalité! Nordine

Artichoke: Êtes-vous contre l'indépendance du Tibet?
Je ne suis pas un spécialiste de l’Asie. Avant toute chose, j’espère davantage de justice sociale et une démocratisation de ce pays. Cela profitera aux Tibétains qui doivent bénéficier d’une autonomie voire d’une indépendance s’ils le souhaitent. Mais il y a d’autres territoires occupés qui là sont bien connus et reconnus comme tels par l’ONU d’ailleurs: la Palestine, le Sahara-Occidental, la Nouvelle-Calédonie ou Mayotte.
 
Blancmesnilenforce: Je ne trouve pas d'emploi dans mon domaine. Quelles sont les propositions des jeunes du PCF pour l'emploi des jeunes et plus particulièrement des jeunes des banlieues?
Nous nous battons pour le droit au travail des jeunes. La première réponse, c’est de mettre un coup d’arrêt à la précarité qui est le quotidien de nombreux jeunes. Si nous cessons les dispositifs d’exonérations fiscales qui ne créent pas d’emplois, nous pouvons investir dans les salaires et l’emploi. Il faut cesser la marchandisation de l’école pour qu’elle répondre aux besoins des jeunes avant tout. Nous voulons également nous attaquer à la discrimination en pénalisant les entreprises qui discriminent et en instaurant la règle d’embauche dans la zone où l’entreprise s’installe. Enfin, nos banlieues sont des terres d’industrie. Un ouvrier de l’industrie sur deux a moins de 35 ans! Investissons massivement dans ce domaine! les 20 milliards d’exonérations de charges décidés par le gouvernement pourraient être réorientées dans ce sens.
 
pompom78: Je suis Malien d'origine. Quel est votre regard sur l'intervention française? Guerre contre le djihadisme ou sauvegarde des intérêts français?
Nous nous sommes exprimés à ce sujet. Il faut regarder et analyser ce qui a causé la tragédie que nous vivons en Afrique de l’Ouest. Ce sont bien les plans d’austérité du FMI qui ont causé des désastres sociaux et jeté des personnes dans l’obscurantisme auquel s’ajoute la problématique de la minorité Touarègue non résolue depuis des années. le découpage des frontières africaines est ici en cause. Nous condamnons évidemment la barbarie de ces djihadistes mais il faut s’attaquer aux raisons qui les font exister et prospérer. Nous craignons fortement que la France serve avant tout ses multinationales (AREVA, Total), très présentes dans la région, et qui pillent les richesses dans la région au détriment du développement des peuples. 
 
David: Le communisme a été l'une des grandes idéologies du XXeme siècle. Plusieurs régimes se déclarant de cette idéologie ont engendré de l'espérance mais au final, ils n'ont abouti que sur des dictatures, des famines, des morts, une absence totale de liberté et une pauvreté extrême. En quoi le projet que vous soutenez aujourd'hui mènerait à un résultat différent à tous ces essais ratés?
La réalité est plus complexe que cela. durant notre scolarité, on ne cesse de caricaturer au lieu de comprendre les phénomènes et les systèmes politiques dans leur complexité. Ces régimes qui se réclament d’une idéologie n’étaient pas des sociétés parfaites, loin de là. J’aimerais qu’on évoque également les monstruosités engendrées par le système dominant: le capitalisme. L’esclavage, le colonialisme, les guerres mondiales: pourquoi ne parle-t-on pas de ces millions de morts au nom de la liberté et en fait pour le profit d’une minorité. Le génocide au Rwanda, en Bosnie, les dictatures soutenues par nos chères démocraties durant la guerre froide (Thaïlande, Congo, apartheid en Afrique du Sud): tout cela, je ne l’invente pas. Sans parler des atteintes aux droits humains en Palestine par l’occupant israélien, en Turquie (où une étudiante franco turque est emprisonnée pour délit d’opinion) ou au Qatar.
 
esimon92: Les étudiants vivent dans la précarité généralisée (logements, santé, transports, jobs étudiants, ...). Que proposez-vous face à cette situation?
Nous proposons d’instaurer un statut social pour les étudiants et au-delà pour tous les jeunes en formation pour que chaque jeune soit en maitrise de son parcours. Pour cela, il faut de vrais moyens pour étudier. Nous proposons notamment un service public fort du logement étudiant, une allocation d’autonomie pour qu’un étudiant puisse étudier avant de penser à son loyer. Nous allons à la rencontre des étudiants dans les cités U, les filières pour gagner les étudiants à notre cause par de la solidarité concrète (aide dans leurs démarches administratives, collectes de livres).
 
pompom78: Pourquoi avoir adhéré au Mouvement des jeunes communistes de France? Quel est ton parcours? Veux-tu faire carrière en politique?
J’ai adhéré en 2006 après une période mouvementée: bataille contre le traité européen et émeutes dans les quartiers populaires en 2005, mouvement CPE en 2006. Pour moi, le MJCF était l’organisation la plus ouverte et la plus écoute des jeunes. C’est cette démarche qui m’a plu: accepter les jeunes tels qu’ils sont. Je n’ai pas milité dans ma fac à Saint-Denis avant de «vadrouiller» en dehors en banlieue nord. Je suis à la direction nationale depuis 2010.  Je ne me destine pas à faire de la politique mon métier. Je continuerai à militer bien sûr!
 
Phfence: L'imposition des «plus de 1.000.000 euros», rapporterait au mieux 500 millions d'euros. C'est 400 fois moins que le budget de l'état français, autant dire négligeable. L'argent avec lequel les banques jouent, c'est notre argent, notre épargne, nos placements, nos salaires. Les banques n'ont pas d'argent, et d'ailleurs, il faut renflouer les banques irlandaises, espagnoles, sinon, elles coulent et entrainent avec elles tout le système financier mondial... Alors, il est où, le grand capital? Elles sont où, les belles richesses que vous pourriez spolier, pour payer toutes les promesses d'emploi que vous proposez?
Nous ne voulons spolier personne. Les richesses sont créées par les travailleurs et le grand capital que vous jugez inexistant lui vole la majorité de celles-ci. Quand les dividendes du CAC 40 (donc simplement les grandes entreprises françaises) s’élèvent à 180 milliards en 2011, on peut se dire que l’argent existe. Les 500 familles les plus fortunées du pays concentrent plus de 270 milliards de revenus en 2011 également. Voilà comment financer nos besoins, investir dans l’industrie de demain et créer des milliers d’emplois. Pour ce qui est des banques, si on changeait quelques règles pour que celles-ci exercent leur mission première, à savoir prêter de l’argent notamment à des taux bas pour les entreprises qui créent réellement de l’emploi, ça irait déjà mieux. Les logiques spéculatives des grandes multinationales (voilà le grand capital) par le biais de fonds pension créent cette impression de puits sans fond. On peut arrêter ces logiques par une intervention publique.
 
Rondolos93: Est-ce que pour vous, la politique internationale de Hollande diffère-t-elle de celle de Sarkozy?
Oui et non. Oui quand la France vote pour l’adhésion de la Palestine à l’ONU. Non quand elle ratifie le traité européen sans consultation populaire, quand elle ne veut pas sortir de l’OTAN, quand elle ne veut ne pas remettre en cause les règles du commerce mondial qui engendrent les guerres et les extrémismes que nous connaissons actuellement. Nous espérons qu’il y aura un vrai infléchissement car la voix de la France reste écoutée quand elle défend un monde multilatéral et de coopération.
 
ilenfaut: Pourquoi toujours utiliser le terme "camarade"?
Parce qu’il rappelle que nous nous engageons pour promouvoir et mettre en oeuvre nos valeurs de solidarité. Et le meilleur moyen d’en faire la démonstration, c’est déjà d’appliquer ces principes humanistes entre nous.
 
Artichoke: Quel est, selon-vous, LE personnage communiste dont l'action, l'influence, fut bénéfique pour son peuple?
Je ne partage pas trop l’idée d’une personnalisation de la vie politique. A mes yeux, le personnage majeur reste et restera le peuple. Sans lui, rien ne se fait.  Je n’en ai pas moins beaucoup de respect pour certaines figures. Je pense notamment à Frantz Fanon, psychiatre martiniquais qui s’est engagé volontairement pour libérer l’Europe durant la seconde guerre mondiale et a participé à la lutte de libération du peuple algérien par la suite. Il ne s’est jamais battu dans sa région d’origine mais avant tout pour ses idéaux partout où il se trouvait.
 
raoulte: Jugeriez-vous le bilan du communisme globalement positif?
Je ne fait pas de bilan même si je reste lucide sur des erreurs passées. Je préfère me concentrer sur les perspectives d’avenir.
 
Strauss94: La semaine dernière, Julien Rochedy, président du Front national de la jeunesse, a dit que son organisation compte 15.000 membres et qu'elle est la première organisation de jeunesse. Et vous?
Comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe! Les gens de ce parti ne sont pas à leur premier mensonge. En toute modestie, car cela ne constitue pas une majorité, nous sommes la première organisation de jeunesse. Ce qui n’empêche pas que des militants du FN existent et que ses idées de division ont un certain écho dans la jeunesse. Mais ils prospèrent avant tout par le repli et l’isolement. Pour cela, ils n’ont pas besoin de présence militante. Les rares fois où nous les rencontrons, avec d’autres de leurs amis membres de groupuscules, c’est l’invective ou carrément la violence qui nous est proposée...
 
David3558: Économiquement le communisme n'a-t-il pas montré ses limites quand on compare le modèle communiste appliqué dans l'ex-RDA et le modèle capitaliste de l'ex-RFA? D'un coté des Traban et de l'autre des Mercedes... Cruelle comparaison. Comment pouvons-nous vous faire confiance?
C’est un peu caricatural comme vision... Mais je reste lucide: nous avons fait notre critique en France des impasses de modèles dits communistes en Europe de l’Est. Le modèle capitaliste dont vous parlez nous mène également à l’impasse: regardez ces plans d’austérité imposés aujourd’hui en Europe et autrefois en Afrique, en Asie. Les résultats en termes de violence sociale ou de guerre s’en ressentent jusqu’à aujourd’hui. Nous voulons gagner la confiance par nos actions concrètes dans la vie des gens et leur parler de leur présent: comment payer son loyer, comment trouver son emploi, sauver notre industrie...
 
phfence: Front de gauche: 11% à la présidentielle, 10 députés. Front national: 18% à la présidentielle, 2 députés. Qu'en pensez-vous?
Il faut instaurer un système de proportionnelle aux élections car chaque force politique n’est pas représentée à la hauteur de ce qu’elle devrait. Pour autant, il est dommage de ne pas évoquer le bipartisme favorisé par le système actuel... Et si vous souhaitez parler chiffre: 7 millions. C’est le nombre personnes qui ont manifesté contre la réforme injuste des retraites sans que ces personnes ne soient écoutées. 60%: c’est l’abstention chez les jeunes aux dernières élections législatives. Il y a un éloignement de bon nombre de nos concitoyens de la politique. On ne peut s’en féliciter.
 
papaours: En dehors de la politique, qu'aimez-vous faire?
Comme de nombreux jeunes, j’essaye de passer du temps avec mes proches. J’aime aller au cinéma, je suis beaucoup l’actualité sportive et j’essaye de voyager pour découvrir d’autres cultures.
 
Njo82: Un récent sondage affirme que la société française se «droitise», notamment sur des mots-clés tels que «l'assistanat», «l'islam» ou «l'immigration». Comment l’expliquer?
Je reste très sceptique vis-à-vis de tels sondages où les questions sont fortement orientées. Des études plus longues et plus sérieuses évoquent une tolérance grandissante à l’égard des homosexuels, des étrangers... sauf depuis l’explosion de la crise en 2008. L’explosion de la précarité et le discours de division d’une droite dure sous la présidence de Nicolas Sarkozy y sont pour quelque chose. Pour y répondre, il faut répondre aux problèmes économiques et sociaux majeurs (emploi, santé, logement) et déconstruire les discours de division par l’éducation. La solidarité, ça s’apprend et ça se concrétise dans des mesures fortes (égalité salariale, services publics).
 
Tristou: Le communisme a-t-il encore un avenir?
Bien sûr, sinon je ne me serais pas engagé! Quand on voit les grands défis qui attendent l’humanité, les solutions les plus crédibles, les plus justes et les plus efficaces sont celles fondées sur le partage. Pour nourrir 9 voire 10 milliards d’individus dans quelques décennies, avec les potentiels liés aux évolutions technologiques, le partage des pouvoirs et des savoirs sera une nécessité. C’est le meilleur facteur de stabilité et de bien-être.

--------------------------------------

Présentation du chat:

Durant les prochaines semaines, 20 Minutes vous propose d'échanger avec les responsables des mouvements de jeunesse des principaux partis politiques français. L'occasion de découvrir de nouvelles personnalités, appelées à jouer prochainement les premiers rôles dans la vie politique française...

Après Julien Rochedy (FN), la deuxième «jeune pousse» que nous recevons est Nordine Idir, secrétaire général du mouvement des jeunes communistes de France (MJCF) depuis novembre dernier.