Vous avez interviewé Julien Rochedy, Directeur national du Front national de la jeunesse

VOS QUESTIONS Il vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

 Julien Rochedy, Directeur national du Front national de la jeunesse
 Julien Rochedy, Directeur national du Front national de la jeunesse — C.GONTHIER // 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

Merci à 20 Minutes de m’avoir invité et aux internautes pour ces questions très intéressantes! Plus que mes réponses, je vous invite à aller voir par vous même le projet de Marine Le Pen, ses interventions diverses, les militants et cadres du Front National, les jeunes de notre mouvement, bref: de venir vous faire une idée par vous-même. C’est toujours plus enrichissant! Amitiés, Julien.

 

Le Juuu.: Les jeunes sont de plus en plus nombreux à adhérer aux thèses du Front National. Comment expliquez-vous ceci?
Mettez vous à la place d’un jeune aujourd’hui : la société qu’on lui promet est une société précaire et insécurisée en tout. Le chômage, un pouvoir d’achat extrêmement faible, des études sans valeur, des agressions pour un oui ou pour un non, sont hélas les horizons de très nombreux jeunes dans notre pays, la majorité même. Tout le monde s’accorde à dire que les années à venir vont être extrêmement difficiles à vivre, en particulier pour les jeunes. Alors, ceux-ci s’interrogent... Cette situation, on la doit à qui, à quoi ? Est-elle tombée du ciel, ou est-elle la conséquence des politiques qui ont été menées depuis trente ans? Du moment qu’on se pose cette juste et légitime question, on en arrive à la conclusion qu’il faut changer de voie, de direction, et que ce changement, ce vrai changement, est aujourd’hui incarné par le Front National et Marine Le Pen

 

Ben3: Le Bloc identitaire, aujourd'hui, a des actions assez médiatiques. Les méthodes de ce groupe sont plutôt «lourdes». Ils ne font pas dans la demi-mesure. Comment vous positionnez-vous face à eux?
Ils ont, parce qu’ils ne sont pas un parti politique, une liberté que nous n’avons pas. A eux de bien l’utiliser! Et en l'occurrence, lorsqu’ils militent de façon spectaculaire pour dénoncer l’immigration massive et sa conséquence l’islamisation, je crois qu’ils ont bien raison de le faire. 
 
Gaetan: Idéalement, comment devrait être la France de demain?
Oula, c’est une question qui mériterait comme réponse un livre entier! Disons que j’aimerais une France dans laquelle il ferait bon vivre, fière d’elle même, puissante, performante à tous les niveaux, avec un peuple uni, vivant dans une harmonie retrouvée un équilibre parfait entre traditions et modernité, enracinement et ouverture au monde. C’est pour cela qu’on milite!
 
LP: Le FN peut-il vraiment s'imposer comme la seule alternative face aux autres partis et comment?
Les Français vont comprendre de plus en plus qu’en réalité, la fausse droite comme la fausse gauche sont les faces d’une même pièce, laquelle glisse dans les mêmes prisons idéologiques et structurelles. UMP et PS sont pour l’Union Européenne, sont pour la mondialisation sans protection, et sont pour la société multiculturelle et l’immigration. Par conséquent, ils sont d’accord sur 90% des grands choix pour notre pays. Point barre. Nous sommes les seuls à nous opposer à ces grands choix, qui démontrent chaque jour qu’ils sont les mauvais.
 
Yoyo: Combien d'adhérents comptent le mouvement de jeunesse du FN?
Nous avons dépassés la barre des 15.000, ce qui fait de nous, si j’en crois les vrais chiffres que m’ont un jour donnés des responsables du MJS et des jeunes pop, le premier mouvement jeune de France! Eh puis, sans parler des adhérents et des militants, nous jouissons désormais dans la jeunesse d’une image et d’une dynamique absolument positive, je peux le constater chaque jour. 
 
Sébastien: Pourquoi n'est-il jamais question de sortir de l'Euro dans la profession de foi de Marine Le Pen, envoyée à 46 millions d'électeurs? 
Parce que si vous le regardez à nouveau, vous verrez qu’elle parle de renégociations des traités Européens, pour qu’ils soient plus favorables à la France, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Or, qui dit renégociations des traités Européens, dit aussi remise en question de l’euro...
 
Sébastien: Comment régler le problème de l'immigration, alors que nous n'avons plus les moyens d'agir dessus, et que ce pouvoir appartient désormais aux mains du commissaire Européen chargé de l'immigration?
Vous mettez le doigt dessus! Nous avons donné nos pouvoirs à l’Union européenne, ce qui fait que nous sommes démunis aujourd’hui. Eh bien, en renégociant les Traités européens en notre faveur, nous pourrons récupérer notre pouvoir sur les frontières, et ainsi maîtriser l’immigration. Je vous rappelle aussi que pour lutter efficacement contre celle-ci, il faut surtout supprimer les «appels d’air», à savoir toutes les prestations et aides sociales de toutes sortes que les étrangers touchent dès qu’ils sont sur notre territoire. Si on les supprime, ceux-ci n’auront plus d'intérêts de venir! C’est facile à faire, pour peu qu’on ait un peu de courage et de volonté!
 
Jcbbr76: Quelle est ta principale crainte immédiate pour la France à l'heure actuelle?
Qu’elle disparaisse comme grande nation européenne. Que son peuple se dissolve. Que cette grande Histoire qui a deux mille ans s'arrête d’un coup, à cause d’idées folles, de lâcheté, de manque d’ardeur et d'honnêteté. Ça me terrifie mais je suis sûr qu’on va empêcher qu’une chose pareille se produise.
 
GK: Dans quel contexte, cadre, avez-vous grandi? Vous avez 24ans, vous êtes né en 1988 je présume, non? Etant de la même année et ayant grandit dans une France très cosmopolite je ne conçois pas que l'on puisse prôner les idées du FN...Mais je ne juge guère je suis simplement intrigué.
Oui je suis bien né en 1988. La France très cosmopolite dans laquelle je vis depuis que je suis petit ressemble de moins en moins à des affiches de Benetton et de plus en plus au Liban, voilà pourquoi je prône les fameuses «idées du FN» ! L’immigration massive, la non-assimilation et le communautarisme vont faire que toutes les illusions des doux rêveurs vont s’évaporer de plus en plus rapidement dans les années à venir. On peut le regretter, mais c’est comme ça.
 
RogerleRoutier: Comment vivez vous le fait d'être immédiatement catalogué comme un «fasciste» par une grande partie de la population lorsque vous faites état de votre appartenance politique? Cela a-t-il pesé dans votre choix de vous engagez au FN?
Ça me fait marrer! Les quelques imbéciles qui osent encore nous traiter de fascistes sont des bouffons, et tout le monde ou presque le reconnaît aujourd’hui.
 
Laurent: Vous pensez quoi du retour de Bernard Tapie à Marseille et dans le Sud? On se souvient tous de ses accrocs avec Jean-Marie Le Pen...
A vrai dire, je m’en moque un peu. Tapis est un sacré personnage il faut le reconnaître, mais comment faire confiance à un type qui a trempé dans cent affaires et qui est passé, indifféremment, de la gauche, au centre, à la droite, prouvant d’ailleurs par là que, finalement, tout ça c’est un peu pareil...
 
BZH56leretour: Le Front national s'est toujours clairement opposé à toutes les dernières interventions militaires. Pour l'Afghanistan, «ce n'est pas notre guerre» selon Marine Le Pen. Pourquoi, dans ce cas, être pour celle au Mali?
Les choses sont totalement différentes. Au Mali, nous répondons à une demande d’un pays ami, qui participe de la francophonie et avec lequel nous avons d’ailleurs une alliance militaire. De plus, nous avons directement des intérêts à protéger ce pays des fanatiques islamistes, tant pour sécuriser la région, proche de l’Europe, que pour défendre nos compatriotes qui y vivent et nos intérêts économiques. La France doit être encore une grande puissance qui intervient pour défendre ses intérêts! Maintenant je vous le demande, quels sont nos intérêts dans la guerre en Afghanistan? Il n’y en a pas, sauf peut-être pour ceux à qui ça plait d’être les supplétifs et bons toutous des américains. Ce n’est pas notre cas voyez-vous.
 
Commentage: Quelle est votre vision de l'Europe et de l'Union européenne ? Doit-on mettre fin à toute coopération?
Absolument pas. Je me sens extrêmement européen. J’ai des amis dans de nombreux pays de mon continent et je peux vous dire que l’on respire en commun une même civilisation, et on a conscience que celle-ci est à promouvoir et à défendre. Cela dit, et précisément parce que j’aime l’Europe, je n’aime pas l’Union européenne telle qu’elle est actuellement. La position du Front Nation et de Marine sur la question européenne me satisfait totalement: nous voulons une autre Europe, basée sur la coopération de nations souveraines, conscientes de l'intérêt qu’elles ont à travailler ensemble, mais soucieuses de respecter la liberté de chacune. Le problème c’est qu’aujourd’hui on a jeté toutes les nations européennes dans un grand moule, soumis à la finance internationale et aux dogmes de la libre concurrence et de l’idéologie gauchiste et mondialiste. Mais ce moule ne favorise pas l’Europe! Et j’en veux pour preuve que l’Europe est d’ailleurs la zone du monde qui connait le plus de chômage et le moins de croissance. C’est pour cela qu’il faut la changer, justement parce qu’on l’aime. Personne ne s’y retrouve dans celle-ci. 
 
Séverine: Quel est la première réforme que ferait le FN s'il était au pouvoir?
Je crois que Marine souhaiterait inscrire dans la Constitution que la République ne reconnaît aucune communauté. Cela nous changerait de la soumission actuelle du pouvoir à tous les lobbies et pressions communautaires, d’où qu’ils viennent.
 
lokken: Il me semble qu'au Front national, le seul intégrisme religieux qui est dénoncé est l'intégrisme musulman. Mais condamnez-vous les intégristes catholiques qui ont passé à tabac les militantes des Femen lors d'une manifestation anti-mariage gay?
Je n’ai absolument pas les mêmes informations que vous sur cette prétendue agression des Femen par des intégristes catholiques! Les images que j’ai vu moi (et qui sont disponibles sur internet pour ceux que ça intéressent), c’est une dizaine d’hystériques vulgaires et insultantes qui se sont jetées avec du gaz sur des familles françaises qui défilaient tranquillement. Une vidéo montre clairement ces «homasses» envoyer du gaz sur des bébés dans leur poussette! Si j’étais le père ou le frère d’un de ces bébés, il se peut que moi aussi je me sois énervé, c’est normal! Elles cherchaient le scandale et elles l’ont eu. Maintenant arrêtons de nous mentir, l’intégrisme catholique est si faible dans notre pays qu’il ne représente absolument pas une menace pour nos libertés. Je préfère, à la différence de la gauche qui aime fantasmer sur des ennemis imaginaires, m’en prendre à des dangers réels et actuels. L’extrémisme islamiste en est un.
 
Jcbbr76: Tu disais, avant la présidentielle de 2012, ne pas vouloir faire carrière dans la politique. Qu'en est-il aujourd'hui? Comment vois-tu ton avenir au sein du parti et ailleurs?
J’ai dit ne pas vouloir être uniquement un politicien. J’aime les parcours d’hommes remplis de mille aventures, et je compte multiplier mes activités. Maintenant, ce qui m’intéresse, c’est de faire avancer la cause de mon pays, de mon peuple, de ma civilisation. Si je dois faire de la politique toute ma vie pour cela, je le ferai. Quant à mon avenir au FN, ah! Il faut téléphoner à la patronne pour le savoir! ;)
 
NonAuRose: J'ai été particulièrement déçu du manque d'unité du FN à l'occasion de la Manif pour tous. Je pensais naïvement que votre parti était l'un, sinon le dernier, à défendre coûte que coûte la famille et son inaliénable composition. Les explications de Marine Le Pen ont été vaseuses. Pouvez-vous avoir une réponse claire sur la politique familiale que prône le FN et son positionnement par rapport aux couples homos?
Marine Le Pen est la seule, dans notre classe politique, à défendre inconditionnellement la famille! Qu’est-ce qui la détruit aujourd’hui? Qu’est-ce qui détruit tout ce qui permet aux gens de se sentir protégés, aimés, soutenus, comme la Nation et justement la famille? La mondialisation sauvage! Non contrôlée! Le règne de la finance internationale! L’idéologie gauchiste et mondialiste qui raille le patriotisme, les liens familiaux, les valeurs fortes! Or Marine est extrêmement cohérente, elle fait de la lutte contre la mondialisation sauvage sa priorité, et à travers ce combat, elle défend notre identité, nos valeurs traditionnelles, tout ce qui soutient et grandit l’Homme. Elle n’a aussi pas voulu aller manifester pour dénoncer les tartufes politiques qui ne font qu’accompagner la mondialisation déséquilibrée, laquelle détruit précisément la famille et les valeurs familiales, et qui, pour des raisons purement électoralistes, se réveillent un matin et disent : «Tiens, si on allait manifester pour la famille?». Ces gens sont insupportables!
 
Biscoto: Quand Marine le Pen a annoncé qu'elle ne participerait pas à la manifestation contre le mariage gay, elle a fortement étonné à la fois les médias mais aussi toute la classe politique. Elle s'est justifiée avec une argumentation qui semblera certainement tiré par les cheveux pour son électorat. Ainsi, vous qui avez manifesté dimanche, pensez-vous qu'elle a commise une erreur de communication voire de lisibilité politique? 
Je ne le crois pas. Les médias ont tous voulu faire croire à une division dans notre parti, alors que précisément 99,9% des cadres du parti sont opposés au mariage homosexuel et à l’adoption qui en découle! Ce qui n’est pas le cas de l’UMP par exemple... Or, personne n’a parlé des divisions réelles de l’UMP, pour faire mine de ne pas comprendre la position courageuse et très intelligente de Marine. Qu’a-t-elle voulu faire passer comme message en n’allant pas à cette manifestation? D’abord, elle n’a pas voulu instrumentaliser un combat légitime d’une grosse partie du peuple français, contrairement, par exemple, à Jean-François Copé et aux représentants de l’UMP qui, lorsqu’ils étaient au pouvoir, n’ont eu de cesse d’attaquer les familles françaises, et même d'intégrer la théorie folle des «genders» au lycée! Ces gens n’ont décidément pas de race comme on dit en banlieues ! Ensuite, par son absence, elle a voulu appuyer sur un autre aspect scandaleux de ce projet de loi inique: celui de son utilisation perverse par Hollande pour détourner l’attention de ses choix et résultats catastrophiques en matière économique et sociale! Vous voyez, c’est très clair, pourvu qu’on veuille bien si intéresser de manière objective!
 
Commentage: Quelle est la raison de votre engagement au FNJ? Quel est votre parcours politique?
Bonjour! Je me suis engagé dès mes 18 ans à mon arrivée à Lyon pour faire mes études, c’était en 2006. Pour moi la question ne s’est pas posée, je voulais soutenir Jean-Marie Le Pen car je pensais - et je pense encore! - que seul le Front National était un parti n’ayant pas participé au déclin que connait mon pays depuis déjà 40 ans. Quand on veut soigner un malade, on ne prend pas comme médecins les fautifs de sa maladie! Et en l’occurrence, ces fautifs, c’étaient, sont, et seront encore je le crains, les tenants du système, à savoir les représentants de l’UMP, du centre et du PS. Je voulais, dès mon plus jeune âge, un grand changement, car la France en a terriblement besoin!

 

-----------------------------------

Présentation du chat:

Durant les prochaines semaines, 20 Minutes vous propose d'échanger avec les responsables des mouvements de jeunesse des principaux partis politiques français. L'occasion de découvrir de nouvelles personnalités, appelées à jouer prochainement les premiers rôles dans la vie politique française…

La première «jeune pousse» que nous recevons est Julien Rochedy. A 24 ans, il fait partie de la nouvelle garde montante du FN, aux côtés de Marion-Maréchal Le Pen et Julien Sanchez. 
 
Conseiller politique à la jeunesse de Marine Le Pen pour la campagne à l’élection présidentielle de 2012 puis candidat aux législatives de 2012 dans la 9e circonscription du Rhône, il dirige aujourd’hui le Front national de la jeunesse, le mouvement de jeunesse affilié au Front national.