Vous avez interviewé le groupe féministe Femen

VOS QUESTIONS Les activistes ont répondu à vos questions...

Cédric Garrofé

— 

Les activistes du groupe Femen
Les activistes du groupe Femen — A. GELEBART / 20 MINUTES

[Le chat est terminé]

Nous voulons dire aux femmes françaises: sortez avec nous dans les rues, déshabillez-vous avec nous, et nous gagnerons!

Laura: En quoi consistent vos «entraînements féministes»? Comment vous rejoindre?
Tout le monde peut nous rejoindre. Si vous êtes une femme, vous pouvez venir pour vous battre à nos côtés. Mais avant de participer, il faut être préparé physiquement et moralement. C’est pourquoi nous avons ouvert un centre d’entraînement à Paris. Nous nous entraînons, nous courons, nous sautons, parce que c’est très important durant les manifestations, car vous pouvez être coursées par la police, vous pouvez avoir à sauter d’un immeuble... Nous sommes un groupe d’activistes et quiconque participe à une manifestation de Femen est véritablement un soldat.

Philx: Vous défendez la liberté. La liberté de culte en est aussi une. Pourquoi avoir scié la croix du Christ?
Nous sommes opposées à la religion, car le féminisme et la religion ne sont pas deux choses qui peuvent coexister. Nous pensons que nous devons lutter contre la religion, et nous avons déjà commencé ce combat, en sciant la croix. Cette croix est le symbole de la religion.

attila07: Inna, je suis content que tu sois en France. Penses-tu que le 28-10, le pouvoir en place en Ukraine sera battu?
Les Ukrainiens connaissent déjà le résultat de l’élection. Et il ne semble pas que le changement sera meilleur…

Wallaby: En France, nous sommes en plein débat sur le mariage homosexuel, l'adoption et la filiation pour les parents de même sexe, et le Cardinal Barbarin a lancé une polémique en déclarant que le mariage homosexuel favoriserait selon lui la «polygamie et l'inceste». Que pensez-vous de ses propos?
Ce sont des paroles stupides. Ces gens ont le droit de décider par eux-mêmes avec qui ils veulent vivre leur vie, et c’est une question personnelle. L’Etat n’a pas à décider pour les gens avec qui ils peuvent vivre leur vie, et avoir des enfants.

Wallaby: J'ai eu l'impression que le tronçonnement de la croix a été l'acte le plus abouti parmi tous vos actes et qu'il y a peut-être un avant et un après-croix, qu'en pensez-vous?
Question intéressante. Si vous remontez l’histoire de Femen, vous verrez que nous avons plusieurs actions qui sont devenues des moments forts, qui ont changé la stratégie de notre organisation. Cette action-là en fait partie, mais on ne peut pas dire qu’il y avait un Femen avant et un Femen après cette action. Dans un avenir proche, vous verrez que nous ferons d’autres actions aussi abouties, voire plus puissantes que celle-ci.

Wallaby: Auriez-vous cru un jour que votre mouvement prenne une telle ampleur (et Anna Hutsol s'attendait-elle à ça)?
Quand Anna a eu cette idée de créer Femen, bien sûr elle avait rêvé que Femen prenne cette ampleur. Mais, bien sûr, quand on vit dans un pays aussi pauvre que l’Ukraine, vous ne vous attendez pas à construire un mouvement si puissant, avec des idées qui intéressent des femmes non seulement en Ukraine et dans d’autres pays, comme la France. Anna attend maintenant qu’il y ait un grand pas de franchi pour la cause des femmes dans le monde entier, car c’est très important d’avoir une base européenne, à Paris, et non plus seulement en Ukraine. C’est plus facile pour les femmes de venir se former, s’entraîner en France.

Julie: Comment voyez-vous le mouvement Femen dans plusieurs années?
Nous voyons Femen dans 5 ans comme une grande armée de «soldats nus» qui répandent les opinions des femmes à travers le monde.

Jlk5: Comment un homme peut-il rejoindre votre mouvement?
Facilement, si vous voulez vraiment nous aider, nous accueillons n’importe qui, cela n’a pas d’importance si vous êtes un homme ou une femme. Vous ne pourrez seulement pas participer aux manifestations. Il y a des hommes qui sont membres en Ukraine, mais aussi ici en France.

evrstdcss: Les medias occidentaux se sont souvenus de l'existence de l'Ukraine avec la Révolution Orange et l'arrivée au pouvoir de Iouchtchenko en 2004. Pourquoi ne mentionnez-vous jamais la différence entre l'Ouest (moderne et pro-occidental) et l'Est (conservateur et pro-russe)? La condition de la femme y est-elle la même?
C’est un mythe. Il n’y a pas de différence entre l’Est et l’Ouest en Ukraine, puisque durant la Révolution Orange, tous le pays était uni pour une raison: être libre et indépendant. Cette différence entre l’Est et l’Ouest est seulement créée par les politiciens. Ce n’est là encore qu’un jeu politique. Tous les gens, toutes les femmes dans notre pays ont les mêmes problèmes économiques, sociaux. Tous les jours ils se battent pour survivre, cela ne dépend pas de là où ils vivent.

Martina: Pensez-vous que les actions d'éclat et de profanation des Pussy Riot ont été vraiment justes? Elles sont condamnées par certains Russes et choquent aussi les non-croyants.
Nous pensons que c’était une manifestation politique et antireligieuse, mais malheureusement, les manifestantes qui ont participé à cette manifestation ont nié qu’il s’agissait là d’une manifestation artistique. Nous soutenons toute manifestation antireligieuse parce que la religion est une chose dont nous devons nous libérer. Et c’est dommage que les Pussy Riot n’aient pas compris cela.

garfield971: Le CIO a autorisé une athlète d'Arabie Saoudite à combattre avec un voile lors de la compétition de judo. Comment voyez-vous cela ?
L’équipe française de Femen a manifesté à Londres contre cela, car nous considérons qu’en faisant cela, le CIO a soutenu le développement des régimes islamistes et de la charia.

garfield971: Qu'avez-vous à répondre à celles qui portent un voile intégral pour se cacher des autres et ne se montrer qu'à leurs époux?
Nous disons à tout le monde que cela n’a aucune importance si vous êtes arabe, française, ukrainienne... Mais, pour nous, la nudité est un indicateur de la liberté des femmes. Si dans votre pays vous ne pouvez pas vous déshabiller, que vous devez vous cacher contre votre volonté, c’est que vous n’êtes pas des femmes libres. C’est pourquoi nous appelons toutes les femmes à enlever leurs t-shirts, leurs burqas, et à enfin se libérer.

garfield971: Pensez-vous qu'un jour toutes les femmes seront libres? Je parle au niveau mondial en mélangeant toute ethnie, religion, opinions politiques, etc.
C’est quelque chose pour lequel nous nous battons, et c’est pourquoi nous avons commencé à nous battre. Nous y croyons bien sûr. Peut-être que cela pendra du temps, mais cela dépendra des femmes. Personne ne peut les libérer, sauf elles-mêmes.

Liona: Je trouve vos actions très proches de celles de PETA. Qu’en pensez-vous?
Quand nous avons commencé le mouvement, bien sûr, PETA et Greenpeace étaient pour nous des exemples de ce qu’il fallait faire pour attirer l’attention des médias, mais nous avons créé nos propres stratégies, nos propres tactiques. Peut-être que certaines choses sont similaires, mais la stratégie de Femen est originale, notamment les attaques nues.

Garfield: Est-ce que le site Femen.org va prévoir une version francophone?
Oui, nous travaillons dessus et vous le verrez bientôt en français, on vous le promet!

Julien: Pourquoi ouvrir votre camp d'entraînement en France?
L’idée de démarrer notre mouvement en France n’est pas une initiative venue d’Ukraine, mais de France. Nous n’avons pas pensé que la France avait besoin d’aide en matière de féministe, puisque c’est un pays leader en la matière. Mais quand nous avons reçu des emails de Françaises nous demandant la présence de Femen en France, nous avons compris que, même dans des pays où le féminisme est une tradition, il y avait besoin de faire des changements, et que le féminisme devait se trouver une nouvelle forme, un nouveau visage, car nous avons vu que le féminisme classique est en train de mourir. Nous avons trouvé beaucoup de supporters et de militants à Paris, et c’est pourquoi nous avons commencé à travailler ici. Nous avons reçu le soutien de personnes qui nous ont prêté le «Lavoir Moderne», et nous avons été très heureuses de ce prêt, car en Ukraine par exemple, il est impossible de trouver des gens qui vous aident gratuitement, juste parce qu’ils soutiennent vos idées et qu’ils veulent vous aider.

womencondition: En quoi pensez-vous que Femen puisse aider la femme à se lever, s'émanciper davantage, et à se battre pour ses droits?
Nous le faisons déjà, grâce à nos manifestations seins nus. Nous créons une nouvelle façon pour les féministes de se battre. Nous sommes une organisation du néo-féminisme. Le féminisme classique est mourant, les nouvelles générations de femmes ne sont pas intéressées par ce type de féminisme, elles ont peur de dire qu’elles sont féministes. C’est pour ça que nous avons créé un nouveau visage du féminisme.

Ikol45: Si Vladimir Poutine était en face vous, que lui diriez-vous?
Nous ne lui parlerions pas, nous n’avons rien à discuter avec lui. Nous commencerions à l’attaquer, à manifester. Nous disons «Fuck Poutine!».

Laurent: Pourquoi manifestez-vous toujours les seins nus?
Nous utilisons notre corps comme une arme, comme une affiche pour protester, car il n’y a pas d’autre façon pour les femmes d’attirer l’attention sur leurs problèmes. Personne n’est prêt à écouter les femmes, à s’intéresser aux problèmes des femmes, mais ils veulent seulement regarder les femmes, surtout quand elles sont nues. C’est pourquoi nous avons décidé d’utiliser cette méthode dans nos combats. Nous enlevons nos t-shirts pour attirer l’attention, mais nous n’utilisons pas notre nudité pour attirer les gens, mais pour les effrayer. Cela marche car cette nudité est contrôlée par les femmes, pas par les hommes.

Anthony: Pourquoi ne pas vouloir créer un parti politique afin que vos revendications soient prises en compte et que vous puissiez avoir une influence sur la vie politique?
Nous avons créé un mouvement en Ukraine, où l’on ne peut imaginer créer un parti politique, car dans ce pays, personne n’est intéressé pour aider une organisation, mais pour l’utiliser, pour ses propres raisons. C’est pourquoi nous avons choisi cette façon d’agir dans les rues, car nous pensons que la vie politique réelle est dans les rues, et que les changements viennent de la rue. Nous ne voulons pas prendre part aux jeux de la politique corrompue.

--------------------------------------------

Présentation du chat:

Fondé à Kiev en Ukraine en 2008 par Anna Hutsol, Femen est un groupe de protestation organisant des manifestations choc topless (seins nus) pour défendre la cause des femmes dans le monde.

«La honte ne part pas au lavage», «Fuck me in Porsche Cayenne». Le 31 octobre 2011, elles se font connaître en France en manifestant pancartes explicites à la main -en tenue de soubrette- devant le domicile parisien de Dominique Strauss-Kahn.

A Paris pour l'ouverture de leur premier camp d’entraînement international, des membres du groupe (dont Inna Shevchenko), seront de passage à la rédaction pour participer à un chat.

Posez-leur vos questions dès maintenant dans les commentaires ou via reporter-mobile@20minutes.fr. Elles vous répondront ce mercredi dès 15h.