Philosophie, épisode 4/4 : S’excuser, est-ce reconnaître que l’on a tort ?

RAISON & POP PHILO 4/4 Quatrième et dernier épisode de notre série Pop philo. Cette semaine Gilles Vervisch réagit à l’affirmation : « S’excuser c’est reconnaître que l’on a tort ». Alors ? Réponse en vidéo

Gilles Colardelle
— 
Raison & pop philosophie : Épisode 4, s’excuser, est-ce reconnaître que l’on a tort ? — 20 Minutes
  • Tout au long du mois de juin, chaque dimanche, « 20 Minutes » vous propose une leçon de philosophie en vidéo avec Gilles Vervisch, professeur de philosophie, auteur de Pop philosophie et stand-upper.
  • Cette semaine, le philosophe stand-upper répond à une question qui nous taraude tous et toutes : s’excuser, est-ce reconnaître que l’on a tort ?

En introduction de son livre, notre philosophe et stand-upper écrit « Tout le monde pense avoir raison. Et en même temps, tout le monde peut se tromper ». Et il se demande si, lorsque l’on débat, on cherche à affirmer son point de vue, à convaincre les autres et à les faire changer d’avis, puisque l’on a raison ? Ce faisant, ne risque-t-on pas de se retrouver à tous penser la même chose ? Ou tout simplement de repartir chacun de nos côtés avec nos idées ?

En s’appuyant sur les écrits de Schopenhauer, de Socrate ou les malheurs de Galilée, Gilles Vervisch nous invite à voir les choses autrement car comme le disait Nietzsche. « Les certitudes sont plus dangereuses pour la vérité que les mensonges ». Est-ce que s’excuser c’est reconnaître que l’on n’a pas raison ? 

La réponse est dans notre vidéo en tête de cet article.