Déconfinement à Nantes : Un caméléon débarque aux Machines de l’île pour la réouverture, samedi

LOISIRS Le site touristique nantais se déconfine et présente sa nouveauté 2021 : un caméléon !

Julie Urbach
— 
Un caméléon pour le déconfinement des Machines de l'île — 20 Minutes

Il est prêt à ouvrir et bouger ses gros yeux pour (enfin) découvrir le public. Aux Machines de l’île, à Nantes, un nouveau venu a pris place sur un arbre de la galerie, qui rouvrira ses portes aux visiteurs samedi matin. Après le colibri ou le paresseux, c’est un caméléon mécanique qui est sorti de l’imagination de Pierre Orefice et François Delarozière, les concepteurs. « On a un faible pour cet animal, sourit le premier. D’abord parce qu’il est superbe, mais aussi parce que ses mouvements sont très décomposés. »

En plus de bouger sur les côtés et de haut en bas, grâce à ses pattes qui se plient, la bestiole de deux mètres de long sait aussi actionner sa longue langue. Les visiteurs devront avoir l’œil car une fois par heure, le reptile fera disparaître une mouche dans sa bouche. « Le caméléon est très lent dans ses déplacements mais il est fulgurant dans son attaque, c’est ce qu’on a voulu reproduire ici, observe Pierre Orefice. Par contre, il était impossible de le faire changer de couleur ! »

Jauge réduite

En inox et en bois peint, le caméléon rejoindra à terme (comme les autres membres du bestiaire) l’Arbre aux Hérons, qui doit être construit en 2023 au cœur du Jardin extraordinaire. Entre-temps, et dès samedi, la galerie des Machines accueillera les visiteurs en jauge réduite (120 visiteurs en même temps contre 300 en temps normal) alors que le Grand éléphant va lui aussi reprendre ses voyages. Courant juin et tout l’été, un grand héron sera installé sous les Nefs pour réaliser des essais.