L'Auxois-Morvan, où va se nicher l'art contemporain

©2006 20 minutes

— 

La route des festivals emprunte parfois d'heureux détours. L'Eté des arts, en Auxois-Morvan, propose de découvrir le travail d'artistes vivants au gré des vallons, forêts et villages de la région. Jean Voguet, compositeur et père de la manifestation, est l'heureux propriétaire du château de Chevigny, ancienne forteresse à créneaux, qui accueille aujourd'hui en résidence des artistes du globe. Chinois, Suisses, Indiens, Parisiens... Quand il n'y a plus de place dans les communs du château, les voisins, éleveurs, proposent leurs services de ferme-auberge. Le cadre est enchanteur et le spectateur citadin s'extasie autant à la vue des vallons environnants que devant les oeuvres d'art proposées in situ. Et il y a de quoi voir de ce côté-là. Sur un mur médiéval, des centaines de lèvres ont imprimé leurs marques rouges. Plus loin, dans les anciennes douves, les herbes folles reprennent leurs droits entre les planches de bois d'une création de Masashi Kawamoto. De même, entre les « branches » des sculptures du Camerounais Serge-Olivier Fokoua, des araignées ont tissé leurs toiles. « On les laisse tranquilles », explique Jean Voguet, qui est fier de nous apprendre qu'un couple de chouettes et une nichée de rapaces ont élu domicile dans ces murs. « Serge-Olivier n'avait jamais quitté le Cameroun. Après le vernissage, on est allé se baigner au lac de Saint-Agnan. Il ne voulait pas, il avait peur. On lui a expliqué qu'il n'y avait ni crocodiles ni hippopotames en Auxois-Morvan. Rassuré, il a beaucoup apprécié la baignade. » L'ouverture aux artistes du monde est l'un des leitmotivs du festival qui accueille, par exemple dans les rues de Semur-en-Auxois (près d'Autun), les sculptures réalistes du Chinois Zhang Jianhua. « Elles ont une âme, et ça dérange certains passants, déplore Jean Voguet. L'une d'entre elles est régulièrement scalpée. On l'a rapatriée au château. » La visite se termine à la collégiale de Thil, retapée par un maçon à la retraite, fana d'art contemporain. « Il faut mettre des oeuvres de tous les styles dans tous types de lieux, explique Jean Voguet. Pour toucher le plus de monde possible. »

Benjamin Chapon

A voir, le blog de Benjamin : http//festivals.blog.20minutes.fr/