En savoir plus sur le hat trick

— 

À quelle anecdote se rapporte l’expression hat trick ?

- L’expression hat trick s’utilise aussi au cricket. Dans ce sport très populaire en Grande Bretagne, un hat trick consiste à éliminer trois batteurs en jouant seulement trois balles.

- En demi-finale de la coupe du Monde de football de 1958, en Suède, dans le match Brésil-France, le roi Pelé a marqué un « vrai » hat trick. Trois buts d’affilée (52e, 64e, 75e). Le Brésil avait battu la France par 5 buts à 2.

- À la coupe du Monde de 1950, au Brésil, l’Uruguay a battu la Bolivie par 8 buts à 0. Schiaffino a marqué 4 buts (17e, 45e, 58e et 59e) En réalisant un hat trick sur les trois derniers buts. En effet, Vidal avait marqué aux 22e et 39e minutes. Perez à la 73e et Ghiggia à la 82e.
- Lors de cette même coupe du Monde de 1950, le Brésil a battu la Suède par 7 buts à 1. Ademir a marqué quatre buts (17e, 36e, 52e, 58e) sans réaliser de véritable hat trick. En effet son coéquipier Chicot a interrompu la série au plus mauvais moment : 39e minute !

- Il y a eu d’autres « vrais » hat trick en coupe du Monde de football. Par exemple, en 1954 (Suisse) avec Kocsis dans un match où la Hongrie a battu la Corée du Sud par 9 buts à 0. Toujours en 1954, ce même Kocsis n’a pas réalisé de hat trick en marquant pourtant quatre buts contre la RFA battue 8 buts à 3. Et ce pour les mêmes raisons qu’Ademir en 1950.

© Daniel Lacotte Le Pourquoi du Comment 2. Éditions Albin Michel 2006