J'ai testé l'épilation du torse à la cire

VIDEO Vous rêvez de pectoraux imberbes et huilés? Pour lever vos dernières hésitations, j'ai donné de ma personne...

Julien Ménielle, vidéo de Maud Descamps

— 

Capture d'écran du «j'ai testé» consacré l'épilation masculine du torse.
Capture d'écran du «j'ai testé» consacré l'épilation masculine du torse. — 20minutes.fr

Ça fait plusieurs mois déjà que la personne qui partage votre vie se plaint que votre toison lui chatouille les narines quand elle s'endort sur votre torse puissant. Vous vous dîtes: «Et si l'été était l'occasion d'arborer un poitrail de gladiateur?» Mais les ricanements de vos collègues féminines vous font craindre le pire. L'épilation ça fait mal, elles savent de quoi elles parlent. Je me suis dévoué, j'ai testé l'épilation du torse. Direction l'institut Booster, spécialisé dans les soins pour homme à Paris.


J'ai aimé
L'accueil sympa et l'ambiance cosy du salon. Les gestes calmes et précis de Jean-Luc, pour un minimum de douleur, n'en déplaise à ces dames qui auront désormais bien du mal à m'attendrir avec leurs histoires de tortures pileuses.

J'ai pas aimé
Ma peau le lendemain au réveil, sur le mode un poil/un bubon. Mais Jean-Luc m'avait prévenu. Un peu de pommade hydratante pendant deux jours et il n'y paraît plus.

Le «truc en plus» de 20minutes.fr
Un petit conseil: malgré la musique lounge et les parfums de plantes exotiques, évitez de vous endormir si vous ne voulez pas faire une «Kimberley» et vous réveiller dans la peau d'un abricot.