J'ai testé les chaussons USB qui chauffent

Alice Antheaume

— 

Les chaussons à prise USB qui chauffent
Les chaussons à prise USB qui chauffent — DR

Des écouteurs-cœurs recouverts de diamants, une clé usb en forme de sushi, une table modulable pour ordinateur. Voilà longtemps que je me repais des «geekeries» - autrement dit des gadgets technologiques - de ce drôle de site. Soudain, au milieu du catalogue, des pantoufles en moumoute non identifiées. Est-il possible de faire plus laid? Prise de pitié devant ces bestioles à poils inanimées, je me dis que si, moi, je ne les essaie pas, qui le fera? Personne, soufflent mes voisins de bureau, pourtant brûlants de curiosité quand arrive à «20 Minutes» le colis contenant lesdites savates.

Je saute de mes talons à ces plate-formes shoes à pelage. «ça t’allonge la jambe», commente, ironique, un collègue. Sur l’échelle du glamour, une consoeur leur attribue une note de «1, et encore, parce qu’elles sont un peu moins moches que des charentaises». Dedans, je me sens comme Rémy le rat de Ratatouille dans ses patounes. La couleur du follicule pileux, gris souris, n’y est sans doute pas étrangère.

En vrai, j’ai des péniches à la place des pieds. Taille unique, disent-ils sur le site. Mouais.

La plus value de ces chaussons, c’est qu’ils sont dotés d’un câble usb avec interrupteur incorporé. Interrupteur pour quoi? Patience, chers lecteurs, je ménage le suspense. Avec ce fil relié de ma main à la patte, je me prends un instant pour le professeur Tournesol juché sur ses rollers électriques télécommandés dans «Coke en stock». Sauf que, dommage, mes chaussons ne roulent pas.

A quoi sert ce câble alors? A chauffer les pieds. En plein mois d’août, l’intérêt est moindre, mais qu’importe, je branche les pantoufles sur la prise usb de mon ordi, comme indiqué sur la notice. Pointe d’appréhension: est-ce une bonne idée de garder mes petons dans un truc électrisé? Ouf, la semelle est en polystyrène doublé d’une couche de carton, isolants parfaits pour éviter l’électrocution.
Résultat: grâce à la force de la batterie de l’ordinateur, la chaleur se diffuse rapidement jusqu’aux tatanes selon l’intensité choisie (force 1 ou 2 sur l’interrupteur).

Et maintenant? D’après les regards de cette rédaction, j’ai l’air maligne, reliée à mon ordi comme un chienchien à sa mémère - le chienchien, c’est moi; la mèmère, c’est mon ordi. En outre, le câble est trop court pour que je puisse quitter mon poste sans me déchausser. C’est tout ce qu’a trouvé mon chef pour me faire travailler?

Les chaussons qui chauffent valent 39 euros + frais de port sur Geekstuff4u.com