Partir à la dernière minute via Internet

— 

L'univers des voyages a été quelque peu bouleversé par le touriste "zappeur", qui part plus souvent, mais moins longtemps, réserve à la dernière minute, va à la chasse aux bonnes affaires sur le net et fait le tour du monde en 80 clics avant toute décision.
L'univers des voyages a été quelque peu bouleversé par le touriste "zappeur", qui part plus souvent, mais moins longtemps, réserve à la dernière minute, va à la chasse aux bonnes affaires sur le net et fait le tour du monde en 80 clics avant toute décision. — Thomas Coex AFP/Archives

 Je veux partir en vacances « à la dernière minute », comme 33% des Français qui affirment avoir pris une décision sur leur destination « à moins d’un mois du départ » (contre 30 % l’an dernier), selon une étude menée par le cabinet spécialisé Protourisme. Le recours à Internet favorise ces décisions spontanées, précise l’étude, près de sept Français sur dix utilisent désormais ce média pour se renseigner et préparer un séjour marchand. Mais partir «à la dernière minute», c’est aussi se résigner à perdre du temps à surfer… sur le Web.

Destination Je n’ai pas d’idée très précise sur ma destination (à quelques heures de vol de la France si possible), mais une période précise et un budget serré. Or question date, les moteurs de recherche des voyagistes s’avèrent parfois aléatoires, comme celui de Sélectour, qui décline des listes de séjour, même si le jour de départ ne correspond pas à celui saisi dans le moteur de recherche.

Et le budget ? En pages d’accueil, ne jamais se fier aux prix aguicheurs, soit précédés d’un « à partir de » ou accompagnés d’un astérisque qui renvoie illico à des illusions perdues. Il faut immanquablement se rendre jusqu’à la page qui demande le numéro de Carte Bleue pour connaître le tarif TTC. Donc, éplucher les offres et s’armer de patience.

Localisation Certains voyagistes en ligne doivent s’imaginer que j’ai obtenu un 20/20 au bac en histoire-géo. Promovacances n’affichant jamais de cartes, j’en profite pour réviser les capitales et les noms de pays, avec un atlas sur les genoux. Dans le cas de circuits organisés, le mode de transport reste parfois mystérieux : « La Turquie à grande vitesse au départ d’Antalya » pourrait bien dissimuler un trekking pour sportif de haut niveau.

Voyages personnalisés Les agences de voyage sur Internet cherchent à cerner mes goûts au plus près. eBookers propose pas moins de six catégories de séjours pour me guider dans mes choix. Par exemple, « A deux », « bien-être », «explorer», « s’éclater » … au choix. Mais j’ai envie des quatre à la fois ! Et si tu veux « faire la fête » « hors des sentiers battus », passe ton chemin. Pour un « conseil personnalisé », un numéro de téléphone à 0,15 euro la minute m’invite à contacter une hôtesse, elle-même « personnalisée » par une photo tirée d’une banque d’images. 

Photos Question images, les voyagistes en ligne semblent d’ailleurs s’approvisionner chez le même fournisseur. Les plages sont si désertes que même Tom Hanks se sentirait encore plus que seul au monde. Les piscines permettent de découvrir l’étendue de la palette des couleurs entre le bleu turquoise et le vert émeraude. Les hôtels ressemblent tellement à des bunkers que c’est à se demander si les touristes ne sont pas réfugiés dans des abris au sous-sol le jour du shooting. Les couverts sont impeccablement dressés au cas où l’on craindrait que, hors des frontières de l’Hexagone, la coutume veut qu’on mange systématiquement avec les doigts. Cet été, le chiffre d’affaires des voyagistes en ligne a augmenté de 30%. Comme quoi, les clichés n’ont pas fini de faire vendre.

Joël Métreau

Une sélection de sites :

www.ebookers.fr La présentation du site est esthétiquement réussie et les séjours présentés dans le détail. Le plus : les « catégories » de séjour pour les indécis.

www.lastminute.com Un incontournable du voyage à la dernière minute. Au cours de ces derniers mois, les offres sont devenues plus précises, et l’ergonomie du site plus agréable.

www.nouvelles-frontieres.fr Des séjours correctement présentés, avec un moteur de recherche assez fiable. Mais le système d’enchères ne vaut pas le coup en haute saison.

http://www.nomade-aventure.com Pour des randonnées en France et à l’étranger, le site de Nomade Aventure se distingue par sa simplicité, son moteur de recherche précis et ses fiches techniques bien documentées.