Frouzins, collège à la pointe

©2006 20 minutes

— 

Depuis quatre ans, Alexandre atteint de myopathie, suit sa scolarité au collège de Frouzins. Pourtant, il ne bénéficie de l'assistance d'un auxiliaire de vie scolaire que depuis un an. « Au début, c'est sa maman qui l'accompagnait en cours », explique Françoise Lombardo, la principale de cet établissement scolaire en pointe dans l'accueil d'enfants en situation de handicap. « Les parents ont le droit de vivre des instants de vie ordinaire », assure-t-elle sans hésitation. Ici, la loi de 2005 a déjà permis à un adolescent, auparavant scolarisé dans un institut spécialisé à Ramonville, d'intégrer le collège de son quartier dès la rentrée 2005. Avant l'arrivée de son auxiliaire de vie scolaire en 2006, ce sont ses camarades de classe qui se sont chargés de la prise de note et de la cantine. Et côté rééducation, le kinésithérapeute et l'orthophoniste viennent tous les jours au collège.