L'énergie, pas encore du désespoir

— 

Les salariés ont manifesté jeudi.
Les salariés ont manifesté jeudi. — F. Scheiber/20 minutes

Ils ont décidé de ne pas prendre de vacances pour éviter un été meurtrier. Jeudi, les salariés toulousains de Sanofi ont manifesté devant leur établissement, alors que se tenait à Paris un comité central d'établissement pour évoquer le projet de réorganisation de la recherche au sein du groupe.
En blouse blanche, avec des slogans détournés comme « Sanofi, à qui le tour ? », près de 300 des 614 employés étaient présents pour montrer leur colère. « La direction n'a donné aucun signe pour rassurer les salariés sur le fait que le site de Toulouse va être fermé ou cédé », a indiqué en fin de journée, Cédric Latieule, élu Sud au comité d'entreprise. « On nous dit que nous ne sommes pas productifs, or le Plavix (anticoagulant à succès) a été trouvé ici. Ils veulent faire passer de 35 à 50 % les rétributions des actionnaires… cette hausse équivaut à la masse salariale de Sanofi France », dénonce Mohammed Hilal, délégué du personnel CFE-CGC. Ils ont rendez-vous en septembre pour savoir à quelle sauce ils seront finalement mangés.