Compromis et fin de conflit à la clinique Ambroise-Paré

©2006 20 minutes

— 

Après onze jours de grève, le personnel de la clinique Ambroise-Paré a repris une activité normale dimanche. « Nous avons obtenu une augmentation d'environ 70 e brut pour tous les salariés. C'est une fin de conflit, mais pas une fin de combat, car ce mouvement est né de frustrations. Nous espérons que le dialogue social se modifiera », souligne Eve Rescanières, de la CFDT. « La demande initiale représentait plus de 800 000 e alors que notre résultat net a été de 370 000 e en 2005. Il a fallu s'entendre, en signant notamment une convention de service minimum », note le directeur, Xavier Vaillant.

Ce mouvement sur les salaires dans les cliniques privées n'en est pas à ses débuts. Cette année, la clinique de l'Union a été en grève pour des motifs similaires. « Les écarts avec le public sont de 20 à 30 %. Cela pose la question de la santé à but lucratif, et des actionnaires qui n'associent pas les salariés aux bénéfices », regrette Eve Rescanières.