Un bureau des victimes chez les policiers

©2006 20 minutes

— 

Une permanence d'aide aux victimes a ouvert ses portes hier, dans les murs mêmes du commissariat central. Ce petit bureau situé au rez-de-chaussée du bâtiment a été confié au Savim, une association spécialisée. Après l'étape « technique » du dépôt de plainte, elle délivre des informations juridiques et propose un accompagnement et un suivi aux personnes traumatisées ou volées. L'accueil se fait sur la base du volontariat et dans le respect de la confidentialité. « C'est un progrès réel dans la prise en charge des victimes, que l'on voit trop souvent désemparées », estime le procureur de la République Paul Michel.

De 9 h à 17 h, à l'hôtel

de police, du lundi au vendredi.