Le robot humanoïde va aider la recherche

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

A peine mis en route, HRP-2 s'échauffe par quelques exercices d'assouplissement. Ce robot de forme humaine, créé au Japon en 2003, a fait ses premiers pas vendredi au laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (Laas) du CNRS. Celui-ci vient d'acquérir cet outil destiné à la recherche scientifique pour 400 000 e par le biais de son laboratoire franco-japonais, Joint Robotics Laboratory (JRL).

Avec son 1,54 m, ses 58 kg et sa tête munie de quatre caméras, il est déjà capable de contourner un obstacle en tenant une barre entre ses pinces. HRP-2 permettra aux chercheurs d'étudier les mécanismes de l'intelligence naturelle et artificielle à travers la perception, la décision et l'action du robot. L'objectif est d'ouvrir de nouvelles possibilités dans l'industrie ou la médecine. « A long terme, on pourra trouver, par exemple, une méthode pour mieux faire bouger les muscles des jambes de personnes qui ont la moelle épinière sectionnée », explique François Pierrot, chercheur au JRL.

Catherine Léhé