Pas de plainte de la mairie contre AZF

©2006 20 minutes

— 

Le conseil municipal a écarté vendredi l'option d'un dépôt de plainte dans le volet pénal du dossier AZF. L'association des Sinistrés du 21 septembre et des contribuables demandaient en effet à la mairie de se constituer partie civile. « Mais le fait d'avoir agi au civil et signé un protocole d'indemnisation avec la société Grande Paroisse nous interdit la voie pénale », explique Jean-Paul Escudier, élu chargé des affaires juridique. « Cette décision nous avait paru la plus sûre et la plus rapide, poursuit-il, car l'instruction pénale peut durer des années. Par ailleurs, la chambre régionale des comptes nous a donné quitus. Une indemnisation de 76 millions d'euros, c'était une bonne négociation. »