Le département confirme son opposition à l'aéroport

©2006 20 minutes

— 

Pour le département, le nouvel aéroport, c'est toujours non. Consultés par l'Etat sur les dernières études, hier, ses élus n'ont pas estimé « utile de prévoir un site susceptible d'accueillir, à long terme, une éventuelle plate-forme aéroportuaire ». En tête de cette opposition, les conseillers généraux riverains de l'Ariège. La chambre de commerce de ce département bataille pour l'implantation de l'aéroport sur son territoire. « Faut-il transformer une partie de la Haute- Garonne en réserve d'indiens ? Les indiens le refusent d'autant que c'est une zone en plein développement », argumente Georges Méric, conseiller général de Nailloux. « De plus en plus d'élus y sont opposés, y compris sur les bancs de la droite. Ce n'est pas un dossier politique, mais un dossier humain et social sur lequel nous poursuivons l'information pour convaincre », assure Dominique Fiorina, président du collectif contre un nouvel aéroport.

B. C.