Ajouter un peu de mixité partout dans l'agglo

©2006 20 minutes

— 

Réussir à intégrer 20 % de logements sociaux dans toutes les opérations foncières de l'agglomération. C'est l'objectif de la charte de mixité signée vendredi entre les acteurs du secteur. Une première en France qui doit donner un coup de fouet à la production, au-delà des quotas imposés par la loi solidarité et renouveau urbains (SRU). Une initiative qui répond à de réels besoins. « Chaque année, nous avons 25 000 demandes pour 6 000 attributions », souligne Daniel Leclerc, président du groupement départemental HLM. Même si l'agglomération a vu son parc HLM passer de 500 logements en 1999 à 2 000 en 2005, il reste du chemin à faire. Pour y arriver, tous comptent sur les projets privés, notamment sur les communes du Grand Toulouse, en déficit. « Il y aura 20 % de logements sociaux dans toutes les opérations et il n'y aura plus de passe-droit », assure Roger Metellus, président de la Fédération des promoteurs-constructeurs.

B. C.