Le Capitole rosit de plaisir

Hélène Ménal et Béatrice colin

— 

Au siège de l'UMP 31, après l'annonce des résultats.Les Toulousains étaient entre 3 000 et 4 000 à venir fêter la victoire de François Hollande sur la place du Capitole.A la fédération socialiste de Haute-Garonne, les militants exultent.
Au siège de l'UMP 31, après l'annonce des résultats.Les Toulousains étaient entre 3 000 et 4 000 à venir fêter la victoire de François Hollande sur la place du Capitole.A la fédération socialiste de Haute-Garonne, les militants exultent. — F. SCheiber/20 MinutesF. SCheiber/20 MinutesF. SCheiber/20 Minutes

Des larmes de joie, celles de la députée socialiste Cathy Lemorton, ont accueilli la victoire de François Hollande. A ses côtés, des centaines de militants, réunis à la fédération PS de Haute-Garonne, ont exulté lorsque le visage du député de Corrèze est apparu sur l'écran. Au premier rang, Louis Lareng, fondateur du Samu, était là pour vivre cette victoire. « Il a le devoir de réussir pour une société plus égalitaire, donner à tous une égalité de soins, sans privilège », a affirmé ce professeur de médecine de 89 ans. Lui a déjà connu la victoire de 1981. Morgane, 21 ans, étudiante et encartée depuis ses 16 ans, n'en avait jamais vécue. « J'ai passé toute ma vie sous une présidence de droite, ça fait du bien. Le plus facile est fait, nous avons maintenant devant nous cinq ans pour appliquer le programme… euh, maintenant il faut que je parle de projets », se ressaisit-elle le sourire aux lèvres, avant de partir rejoindre les 4 000 Toulousains qui font la fête au Capitole.
Au siège de l'UMP, la consigne était claire : « Réaction digne, pas de sifflet ». Elle a été respectée. C'est un silence figé qui a accueilli l'apparition du vainqueur. « Je suis liquéfiée », a réagi Laure Guyau. Cette militante rêve que Nicolas Sarkozy continue la politique. « Il a encore beaucoup à dire et beaucoup à faire », dit-elle. Nadia-Louise Manac'h, conseillère municipale de Ramonville, n'est pas aussi tendre. « Dans la dernière année, alors que le malheur s'installait partout, il aurait dû s'occuper beaucoup plus du peuple. » Jean-Luc Moudenc, le président de l'UMP 31, note lui que « le score est beaucoup plus étroit qu'annoncé ». Il se projette vers les législatives en disant aux Haut-Garonnais : « Ne mettez pas vos œufs dans le même panier. »

résultats partiels

A l'heure où nous mettions sous presse, François Hollande réunissait 57,39 % des suffrages exprimés en région Midi-Pyrénées (sur 79,92 % des électeurs). Dans la Ville rose, avec un peu plus de 70 % des bulletins dépouillés, le candidat socialiste obtient 63,87 % des voix contre 36.13 % pour Nicolas Sarkozy.