Spectaculaire incendie en ville

Hélène Ménal

— 

Le sinistre s'est déclaré en fin de matinée mardi sur les allées Jean-Jaurès.
Le sinistre s'est déclaré en fin de matinée mardi sur les allées Jean-Jaurès. — F. Scheiber/20 minutes

Les pompiers ont secouru sept personnes, dont deux sont brûlées sur environ 30 % du corps. Elles ont été conduites au service des grands brûlés de l'hôpital Rangueil, tandis que les cinq autres victimes, incommodées par les fumées, ont été soignées sur place par le Samu. Voilà le bilan du spectaculaire incendie qui s'est déclaré mardi, en fin de matinée, au 24, allées Jean-Jaurès, nappant les terrasses du centre-ville d'une épaisse fumée noire et attirant des dizaines de badauds.

Loi des séries
L'immeuble concerné comporte quatre étages et abrite au rez-de-chaussée le restaurant Le Duplex. « Le feu a pris dans un appartement d'habitation du troisième étage et s'est propagé à l'étage supérieur puis aux combles », a indiqué sur place Françoise Souliman, la secrétaire générale de la préfecture. Les soldats du feu ont été appelés vers 11 h 50 et ont engagé une quarantaine d'hommes dans l'opération. Ils ont mis plus de deux heures à venir à bout de l'incendie, progressant lentement dans ce bâtiment rempli de boiseries. Ils se sont assurés en lien avec le propriétaire de l'immeuble qu'aucun locataire ne manquait à l'appel. Au final, cinq personnes, de deux foyers différents, ont dû être relogées à l'hôtel par la mairie. Une enquête de police est en cours pour connaître l'origine exacte de l'incendie et la piste accidentelle est pour l'instant privilégiée. C'est aussi le cas pour l'autre grand incendie de ce pont du 1er Mai. Lundi soir, c'est l'entrepôt d'une société d'électroménager discount qui est parti en fumée sur le boulevard Griffoul-d'Orval, près du Pont des Demoiselles. Il n'y a pas eu de blessé, mais la circulation a été coupée pendant de longues heures et le trafic ferroviaire a été perturbé.