TOULOUSE - Un bazar des luttes sociales

— 

De loin, on pense à une énième manifestation culturelle. Pas du tout. Bazar au Bazacle*, qui revient pour la cinquième année consécutive, est en fait un véritable étal des luttes sociales. Cet événement, qui commence ce vendredi soir, réussit la prouesse de fédérer tout autant des anciens salariés de Molex que des enseignants en colère ou des membres du droit au logement, mais aussi des artistes, des musiciens et des militants. Pour cette cuvée 2012, ce sont sept manifestations qui vont prendre la forme de journées thématiques, en sept lieux différents. Soit des rencontres-débats autour de la dette, du salariat, des alternatives sociales, de la culture ou de l'émancipation, des projections et déambulations théâtrales, des concerts… « C'est un espace pour approfondir, réfléchir, débattre sur les futures luttes », assure un des organisateurs. Et ça dure jusqu'au 1er mai…