Sur le terrain de l'impro

©2006 20 minutes

— 

Quatre Coupes du monde de football, deux de rugby, quelques Champions League et plusieurs Tournoi des VI Nations pour près de 620 matchs. « Et pas une blessure, pas un remplacement », glissent en riant Marc Lazaro, casquette vissée sur la tête, et Christophe Portet, l'homme aux lunettes. Tous deux sont animateurs de Sportaz, l'émission de commentaires décalés de Radio Campus Toulouse (94 FM). Marc, salarié de la radio depuis près de dix ans, et Christophe, animateur radio et ancien journaliste sportif au Journal de Toulouse aujourd'hui reconverti en free-lance à Mont-de-Marsan, conseillent depuis douze ans de couper le son de la télé pour brancher Sportaz. Surtout si les « tout à fait Thierry » ou « en voilà deux qui ne passeront pas leurs vacances ensemble » vous irritent au plus haut point.

Chez Sportaz, Barthez devient Crash Test, Henry est baptisé Henry First, Ribéry est affublé du sobriquet Riberix, tandis que Jacky, le consultant farfelu, donne le « taux de cholestogoal » ! Le tout est agrémenté de jingles fabriqués sur place, sur un fond musical sauce Campus, sans prompteur ni notes écrites : le secret de Sportaz réside dans l'improvisation. « C'est notre marque de fabrique, indique Marc. Même si aujourd'hui cela permet de nous orienter vers un travail de création radiophonique qui aboutit depuis quelques mois sur un atelier de commentaires sportifs avec les jeunes supporteurs du TFC. » Si l'émission s'est nettement bonifiée depuis la première retransmission, « un match Espagne-Corée à trois heures du matin durant la Coupe du monde de 1994 », se souvient Christophe, l'élément incontournable, c'est le direct. « Avec l'improvisation cela oblige à se mettre en danger », expliquent les deux complices qui prennent régulièrement sur leurs vies de familles et leurs loisirs pour assouvir leur passion du commentaire.

Le tour de force de l'équipe, 85 ans à tous les deux, est de contenter les puristes de sport et les néophytes. « Les appels téléphoniques sont révélateurs, Sportaz est intergénérationnel, concerne les sportifs et les femmes. » Une performance qu'ils devraient renouveler au cours des vingt retransmissions à venir de cette Coupe du monde.

Philippe Font