OGM : les faucheurs se font «pollueurs»

©2006 20 minutes

— 

« Polluer » une parcelle d'essai transgénique en y semant du maïs bio. C'est en utilisant cette nouvelle stratégie que les anti-OGM ont démarré dimanche leur campagne 2006. Deux villages étaient dans leur collimateur : Daux et Castelnau-d'Estretefonds, où respectivement huit et trois essais ont été autorisés le 19 mai. La journée était consacrée au « repérage et à la sensibilisation des habitants ». La parcelle «polluée » en milieu de journée se trouve à Daux. Elle a été dénichée grâce aux indications d'un « voisin mécontent ». A Castelnau, la quarantaine de militants a fait chou blanc côté parcelle mais elle est tombée sur le maire (PS) Louis Vidal : « Si je n'ai pas affiché l'avis d'expérimentation en mairie, c'est parce que je ne l'ai pas reçu », leur a-t-il expliqué, ajoutant être «heureux que le débat s'ouvre ».

Treize communes de la région sont concernées par les nouveaux essais. Pour l'heure, les plants transgéniques sortent à peine de terre, mais les faucheurs sont déjà en embuscade...

H. M.