TOULOUSE - Mariage de raison entre cliniques

— 

« Une alternative ». C'est en ces termes, que Dominique Pon, directeur de la clinique Pasteur explique la création de Clinavenir. En effet, pour éviter de se retrouver sous la coupe de fonds d'investissements internationaux, les cliniques Pasteur, Médipole, Monié et Saint-Exupéry, viennent de s'unir sous une même bannière, pour ouvrir « une troisième voie », entre les établissements publics et les cliniques dirigées par des grands groupes. Forte de leurs quatre spécificités, la cancérologie, l'orthopédie, la néphrologie (maladie des reins) et la gériatrie, Clinavenir veut placer le patient au centre de son nouveau système de soins et de proximité. En clair, devenir incontournable.