L'alcool, fléau des routes de Haute-Garonne

©2006 20 minutes

— 

Les chiffres de la Sécurité routière s'annoncent aussi mauvais en mai qu'en avril. Sur les quatre premiers mois de l'année, on dénombre 28 tués sur les routes du département, soit trois de plus qu'en 2005. « Et nous avons franchi la barre des 50 % de cas d'alcoolémie constatés dans les accidents mortels, déplore Francis Soutric, directeur de cabinet du préfet. Par ailleurs, si on enregistre des progrès significatifs pour la vitesse sur les grands axes, c'est encore un problème sur les petits axes. » Pour endiguer le phénomène, les contrôles de nuit ont été intensifiés. Depuis janvier, les rétentions de permis de conduire ont augmenté de 30 % et les contrôles d'alcoolémie positifs de 70 %.

Si les accidents sont dus à des problèmes de comportement, certains axes restent plus accidentogènes que d'autres, selon le groupement de gendarmerie de la Haute-Garonne. C'est le cas des routes D15, CD1, RN 20, RN 113 et D120.