Pas de sanction contre le lycéen anti-CPE

©2006 20 minutes

— 

Condamné à être rendu à ses parents. Tel est le drôle de verdict tombé hier après-midi à l'issue de l'audience du tribunal des enfants devant lequel comparaissait Jérémy, 17 ans. Lycéen à Raymond-Naves, il avait été arrêté le 6 avril dernier à la gare Matabiau, dans le cadre de la manifestation anti-CPE, et était poursuivi par la SNCF pour entrave à la liberté de circulation de trains. Aucune charge n'a été retenue contre lui. « Cette condamnation est purement symbolique », soulignait même son avocat Lucien Bedoc. Autre motif de satisfaction : aucune mention de cet épisode ne sera inscrite sur son casier judiciaire. « Je suis soulagé et heureux d'avoir pu défendre mes idées devant la présidente », a-t-il souligné à sa sortie du tribunal, entouré d'une quinzaine de copains du lycée ainsi que de quelques professeurs solidaires de leur élève. Après avoir digéré cette « victoire », le lycéen songe à constituer un dossier à base de vidéos et de témoignages afin de porter plainte contre la brigade anticriminalité pour violences.

Philippe Font