Peines réduites dans l'affaire Taton

— 

Brice Taton est mort en 2009.
Brice Taton est mort en 2009. — A. gelebart/20 minutes

Plusieurs des quatorze personnes condamnées en janvier 2011 pour la mort du Toulousain Brice Taton ont vu leurs peines de prison réduites hier par la Cour d'appel de Belgrade. En septembre 2009, ce supporter du TFC avait été roué de coups en marge d'un match opposant le club toulousain au Partizan Belgrade. Il était décédé quelques jours plus tard dans un hôpital de la capitale serbe. En janvier 2011, le tribunal de Belgrade avait condamné les responsables de l'attaque mortelle à des peines allant de 4 à 35 ans de prison, les plus dures ayant été prononcées à l'encontre de quatre hommes considérés comme les leaders du groupe. Deux d'entre eux, Djordje Prelic et Dejan Puzigaca, sont en cavale depuis le drame. Ces derniers ont vu leur peine réduite de 35 et 32 ans à 15 et 14 ans.

Condamnation reconnue
Une nouvelle douloureuse pour les proches de Brice Taton. « Ca remue le couteau dans la plaie et ça ne nous rendra pas Brice. Voir que les peines ont été réduites de moitié, ça ne fait pas plaisir, mais la condamnation a été maintenue, ils sont reconnus coupables. Cela reste annexe, car ce qui s'est passé est irréversible », a réagi hier Philippe Maury, président de l'association « Brice Taton » qui a œuvré pour réunir des fonds afin de soutenir la famille dans toutes les procédures judiciaires. Ce dernier était aussi présent lors des faits, lorsqu'attablés à un bar de Belgrade, ils ont vu un groupe se ruer sur eux.