De nouveaux sites d'implantation de caméras restent à l'étude

— 

La commission des libertés publiques de la mairie, chargée de l'implantation des caméras de surveillance à Toulouse, se réunit le 26 janvier. Elle étudiera deux nouveaux sites d'implantation : la rue Pargaminères et la place Arnaud-Bernard. « Rien n'est encore acté, confie Jean-Pierre Havrin. Toute nouvelle implantation sera examinée selon à un diagnostic technique du quartier concerné ». Jean-Luc Moudenc, président du groupe d'opposition municipale Toulouse pour Tous, est favorable à plus de caméras. « Toulouse est en retard sur ce dossier, souligne-t-il. Il faudrait en installer dans la rue Bayard, place de la Daurade et place Anthonioz-de-Gaulle ». Selon la préfecture, les 24 caméras du centre-ville ont permis la résolution en 2011 de 33 affaires. « C'est un outil complémentaire à la présence humaine dans certains quartiers qui connaissent des actes de violence, assure Maurice Barate, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Garonne. De nouvelles communes de l'agglomération, comme Revel et Castanet-Tolosan, ont d'ailleurs fait des demandes d'installations ».