La mairie sur le pont pour «l'Amiral»

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

La reconversion du bâtiment « Amiral » de l'usine Job, aux Sept-Deniers, suscite encore la controverse. Hier, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP), a fait « une mise au point » sur « cette belle opération, fruit d'une concertation avec les habitants ». Au final, le bâtiment des années 1930 abritera une MJC de 500 m2, comprenant une salle de spectacle, une école de musique de 600 m2 et une piscine couverte. « Je rappelle que nous avons racheté ce bâtiment à un promoteur à la demande des habitants et que nous avons déménagé le projet de gymnase prévu », a dit l'édile.

Il a aussi insisté sur les quelque 9 millions d'euros engagés dans l'opération... Mais l'accueil reste toujours mitigé. « C'est vrai que les habitants ont porté ce projet en partie, en concertation avec la mairie. Mais le projet final de MJC est bien trop petit pour un quartier qui s'apprête à accueillir 2 000 logements neufs et 5 000 habitants supplémentaires », estime Anne Péré, la vice-présidente de l'association 7 animé.

H. M.

Le programme immobilier privé de la zone Sept-Deniers/Job se traduira par la construction de 655 logements en bord de Garonne, livrés de décembre 2006 à juillet 2008. 50 % seront réservés à l'accession à la propriété, 30 % à du logement social et 20 % à la location.