« Créer du lien entre les théâtres »

— 

Ghislaine Gouby gère deux théâtres.
Ghislaine Gouby gère deux théâtres. — f . scheiber / 20 minutes

hislaine Gouby, nouvelle directrice depuis le 1er décembre dernier des théâtres Sorano et Jules Julien réunis sous l'entité Théâtre-Toulouse.

Comment envisagez-vous votre mission à la tête de ces deux théâtres ?
Il faudra respecter les fondements de l'un et de l'autre, et en même temps les rassembler avec un projet qui pourra être commun. On peut créer des liens artistiques entre les deux théâtres en respectant l'identité de chacun, voire en créant une identité plus importante qu'aujourd'hui. Dans les trois mois à venir, je vais définir des axes et en parler avec la ville pour ensuite les mettre en œuvre.

Quels vont être vos choix en matière de programmation ?
Le choc esthétique existe. On peut ne pas être chargé d'un bagage culturel particulier pour aimer ou ne pas aimer ce qu'on nous montre. Pour moi, chaque programme est un acte. Chaque spectacle se choisit pour ce qu'il est sur le plan artistique, pour ce qu'il représente des différents courants et ce qu'il peut transmettre à des spectateurs.
Quelle identité voulez-vous apporter ?
J'ai envie de travailler avec des artistes, y compris dans la programmation et de leur donner la possibilité de présenter leur projet, mais aussi d'inviter d'autres artistes. J'ai envie que les artistes soient aussi programmateurs, complices, inventeurs d'une relation au spectateur un peu différente.
recueilli par Gypsy Allard