La cambriole s'envole

julie rimbert

— 

Les cambriolages ont augmenté de 43% dans le département.
Les cambriolages ont augmenté de 43% dans le département. — f . scheiber / 20 minutes

Hier matin, une vieille dame de 85 ans, habitant le quartier de Compans-Caffarelli, s'est fait dérober 530 € par trois individus, dont deux faux policiers. Ce genre de cambriolage explose dans la Ville rose. Ils auraient augmenté de 43 % dans les résidences principales et secondaires en Haute-Garonne. C'est le mauvais chiffre qui ressort du bilan annuel de la délinquance, présenté hier par le préfet. Les vols à la roulotte ont en revanche baissé de 18 % et les vols à main armée de 27 %.

Des cambrioleurs professionnels
« Les cambriolages, c'est le point noir de cette année, reconnaît Henri-Michel Comet, le préfet. Ils s'expliquent par l'augmentation du prix des métaux précieux et la facilité pour les revendre. Certains secteurs, comme Colomiers ou Tournefeuille, sont des zones d'habitat dense, désertées le jour, qui deviennent des cibles pour les cambrioleurs ». Selon les services de police et de gendarmerie, les délinquants se reconvertissent vers le cambriolage, une infraction moins risquée physiquement et pénalement qu'un braquage. « Certains groupes, très mobiles, se professionnalisent, note Lucien Pourailly, directeur départemental de la sécurité publique. On voit une délinquance structurée dans certains pays d'Europe centrale et orientale qui écoule rapidement les marchandises dérobées ». Pour Michel Valet, procureur de la République, « les citoyens doivent se sentir impliqués pour lutter contre les cambriolages. Deux tiers pourraient être résolus ou évités grâce au signalement d'un voisin aux services concernés ». Le taux d'élucidation atteint à peine les 11 %. En revanche, grâce aux relevés d'empreintes, la police identifie de plus en plus les auteurs : 590 personnes en 2011, contre 201 en 2009.