Borgel n'a pas que des amies

— 

Il était attendu ce week-end en Haute-Garonne : pour faire campagne, mais aussi pour déminer le terrain. Car en étant désigné sur la 9e circonscription de Haute-Garonne par la direction nationale du PS, Christophe Borgel ne s'est pas fait que des amies au sein de la fédération départementale. Au-delà de la déception des deux candidates qui s'opposaient pour l'investiture, Nadia Pellefigue et Anne Crayssac, la commission Droit des femmes du PS31 vient de décerner « un triple I pour inique, indigne, irrespectueux » à la direction nationale du parti pour le parachutage de l'actuel secrétaire national du PS aux élections et conseiller régional d'Ile-de-France. Cette circonscription était en effet réservée à une femme, mais elle a été gelée à la suite de problèmes lors du scrutin. « A ce jour, les militantes et militants de Haute-Garonne ne savent toujours pas quelles sont les conclusions rendues par la commission nationale des élections », critique les membres de la commission Droits des femmes qui dit réfléchir à l'opportunité d'une candidature dissidente.