TOULOUSE - Du business, les dimanches

— 

Deux dimanches et trois jours fériés pour faire des affaires. Ce sera le 17 mai, le 14 juillet, le 1er novembre, le 16 et le 23 décembre. C'est ce que prévoit l'accord sur les ouvertures communes des commerces, signé par les organisations patronales, les syndicats, l'association des maires, la ville de Toulouse et la Direccte (ancienne direction départementale du travail). « Cet accord évite la concurrence déloyale de certaines enseignes et préserve les intérêts des salariés », souligne Joseph Bellanca, du syndicat Force Ouvrière.